BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Chroniques de Metallah

Univers de Science Fiction

1er Extrait du Chapitre 1

Mapuelo pointa sa lame vers son ennemi pour le saluer, Ypaleer le regarda et l'imita se moquant un peu de ces courtoisies. Puis il se jeta contre l'Empereur de Métallah, son épée rencontra celle de Mapuelo. Les épées étaient lourdes mais ils les lançaient sans difficulté les une contre l'autre. Elles se percutaient dans un bruit de métal assourdissant. Tous deux étaient d'habiles escrimeurs.
A côté de son adversaire Ypaleer paraissait un géant. Ses grosses mains cramponnaient une gigantesque épée qui s'abattait sur son ennemi avec lourdeur. Il riait bruyamment à chaque coup fronçant ses épais et grisonnants sourcils dans une grimace immonde. Mapuelo serrant son épée entre ses doigts plus frêles arretait la lame avec facilité. La puissance des coups aurait pu détruire son arme mais il n'en fut rien résistant aux morsures de l'épée de l'Empereur Ypaleer. Le regard fou il frappait violemment laissant s'écrouler à chaque fois sa lame sur la tête de son ennemi qui arrêtait coup après coup dans un claquement métallique.
Mapuelo esquiva une nouvelle attaque sans la paraît cette fois ci et alors que son adversaire soulevait une fois de plus sa lourde épée il sauta agilement sur Ypaleer. Posant un pied sur le genou fléchi de son ennemi il lança son bras en avant et enfonça la pointe de son épée dans la gorge de l'Empereur des ghuls.
Celui ci s'écroula de tout son long mais les yeux exorbités, la gorge saignante il réussit à prononcer ces mots qui hanteraient l'Empereur jusqu'à sa mort : « Par ton sang ! Ta victoire sur Nekkar se changera en défaite pour tout un univers! »
Xiker se réveilla en sueur. La phrase résonnait encore dans sa tête. Leur plus terrible ennemi, l'empereur de l'Oeil Noir Ypaleer, était mort depuis treize ans mais le chef des gardes impériaux ne pouvait oublier cette guerre. Il se méfierait toujours de ces maudits ghuls. Il se leva et croisa ses yeux gris dans le miroir. Il devenait vieux. Un peu de graisse enveloppait ses muscles pourtant encore en bon état. Et ces cheveux grisonnaient.
Pourquoi ce rêve ? Leur victoire sonnait encore comme une malédiction même après ces années. Le traité de paix, l'annexion du territoire de l'oeil noir, la soumission des ghuls aux lois de l'empire. Rien n'avait rassuré Xiker. Leur ennemi ghul existait encore. Il aurait préféré en finir une fois pour toute.