BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Les livres blanc et bleu de CLÉ

De l'audace. Du piquant. De la littérature. Christophe Lucquin Éditeur

À propos du projet

Les livres blanc et bleu, ça vous dit quelque chose ?

Christophe Lucquin Éditeurc'est le projet d'une vie. Un pari que je n'ai pas envie de perdre. Un pari que je ne pourrai relever qu'avec vous, car une maison d'édition n'est pas le fait d'un seul homme.

En raison d'une « mise en place » réduite des ouvrages depuis début 2015, du nombre volumineux des retours (je passe les détails, mais je les exposerai volontiers à ceux qui en manifesteront le souhait), des difficultés qu'endure une maison indépendante dans le panorama actuel de l'édition française, il m'est impossible de regarder l'avenir avec espérance...

Cette maison c'est la défense d'un idéal, c'est une lutte constante. Elle est nouvelle et jeune et comme tout ce qui est nouveau et jeune, elle a besoin d'amis. La maison a besoin de vous.

L'année 2015 est difficile. Les livres en raison d'une équipe resserrée de représentants ne sont plus aussi présents en librairie qu'ils l'étaient l'an dernier.

Je me démène depuis le début pour que cette belle maison, oui j'en suis fier, continue, parce que vos réactions sont lumineuses, vos bons retours et vos encouragements reçus tous les jours m'incitent à continuer. Je vous remercie de votre soutien et vous invite aujourd'hui à le concrétiser le plus possible.

Au-delà de cette collecte, je m'adresse aux moins timides et aux plus convaincus, aux blogueurs, aux journalistes (je sais qu'attirer votre attention n'est pas chose facile), aux libraires (je sais que vous avez plein de livres à lire, mais mettez les livres bleu et blanc dans vos piles de lecture, ils le méritent), à ceux qui croient en la maison, à ceux qui croient en moi (même les amoureux déçus).

Je ne le cache pas, l'heure est grave et sans vous rien n'est possible. L'année 2015 n'est pas terminée, les livres vous attendent en librairie et quand ils n'y sont pas, n'hésitez pas à les commander ! Et si vous vous trouvez trop éloigné d'une librairie, vous pouvez aussi les commander sur le site de la maison.

Je mise beaucoup sur les deux derniers livres de l'année :

  • La maladie de Emilio Sciarrino, sortie prévue le 24 septembre > Prix du Roman CLÉ 2015. Choisi par un jury de librairies : librairie Le Terrier (Paris), Sauramps (Montpellier), Page et Plume (Limoges), Cultura (Chambray-lès-Tours), Monet (Montréal)
  • J'étais la terreur de Benjamin Berton, sortie prévue le 22 octobre

Je vous invite à découvrir la maison : Christophe Lucquin Éditeur

A quoi va servir le financement ?

J'ai décidé de lancer cette campagne de financement afin de faire face aux difficultés. Si la collecte est une réussite, je pourrai faire imprimer les deux derniers livres de l'année 2015 et assumer les frais annexes, à savoir les envois des épreuves et services de presse aux libraires et journalistes.

Il est ici question d'une maison d'édition, que vous offrir en échange de votre soutien ? Des livres bien entendu ! Et en voici quelques-uns :

Le sac 2015

À propos du porteur de projet

J'ai fondé la maison fin 2010 après avoir été assistant de l'éditrice Anne-Marie Métailié. J'ai été pendant quatre années lecteur pour l'éditrice Anne Carrière. J'ai apporté deux ouvrages aux éditions Anne Carrière : Chiens féraux de Felipe Becerra (Chili) et Le dessinateur d'ombres d'Ana Clavel (Mexique).

Je consacre aujourd'hui tout mon temps à ma maison. Bien sûr, je ne peux pas me payer, je vis donc chichement des aides sociales en espérant développer Christophe Lucquin Éditeur (et un miracle !). La maison publie des auteurs français et étrangers notamment latino-américains, pas d'auteurs morts. C'est un point important. Et toujours avec l'ambition de découvrir de nouveaux auteurs. J'ai par exemple découvert Felipe Becerra, Felipe Polleri, Michaël Uras, l'auteur de Chercher Proust sorti à l'époque où j'étais encore en autodiffusion, a été repris en poche au Livre de Poche. Ce livre dont j'ai dû vendre à peine 300 exemplaires en grand format s'est vendu à plus de 3500 exemplaires en poche. Chercher Proust est sorti en Italie chez Voland, l'éditeur d'Amélie Nothomb. Le roman Allemagne, Allemagne ! de Felipe Polleri sortira l'an prochain en Italie chez Arcoiris éditions.

Étant tombé en extase enfant devant Les Mystérieuses Cités d'or, je passe beaucoup de temps à regarder le ciel et à rêver de projets qui m'emporteraient de l'autre côté de l'Atlantique en Amérique latine. Argentine, Uruguay, Mexique, le nom de ces pays me fait rêver et me rassure, peut-être que cela me rappelle mon enfance passée sous les tropiques et aux quatre coins du monde (né à l'Île de la Réunion, Guyane, Saint-Pierre et Miquelon, etc). Dès que j'en ai l'opportunité, je prends le large, c'est d'ailleurs marqué sur mon bras droit. Il y a longtemps que j'ai pris le large. Je suis en marge du petit monde littéraire parisien, je fais des livres qui me bousculent, me transportent, des livres audacieux, piquants, simples, sensibles. Ces livres-là me donnent des frissons. J'aimerais pouvoir continuer à rêver, mais pas que, développer aussi la maison et vous proposer des livres toujours plus audacieux.

Ils parlent de la maison

« Le jeune éditeur parisien Christophe Lucquin poursuit son œuvre de prospection (le vrai travail de l’éditeur), œuvre courageuse parce qu’elle se situe hors de l’immédiateté, que ce qu’il offre n’est pas forcément à lire dans l’urgence pour être oublié le mois suivant, mais bien des livres sur lesquels on peut parier (dans ce domaine rien n’est jamais certain) que leurs qualités les rendront actuels pour des années, peut-être des décennies. Et c’est bien l’idée de pari qui est audacieuse dans un monde de profits aussi instantanés que possible. » [lire la suite] — Espaces Latinos

« Jeune éditeur aux prises avec l’indifférence, les espoirs et les injustices de la rentrée littéraire, Christophe Lucquin évoque son métier que d’aucuns qualifieraient de mission suicide… pour l’amour de l’art. » [lire la suite] — Fluctuat / Première

« Des livres nouveaux, audacieux » — Librairie Page et plume, Limoges

« Que les éditions Christophe Lucquin vivent, elles le méritent parce qu’elles nous font découvrir des textes que l’on ne lirait pas autrement. »  — Blog des 8 Plumes, L'Express

« Le catalogue étonnant, audacieux, hors normes et hors limites de l’éditeur Christophe Lucquin » — Librairie Les machines de l’île, Nantes

« Une jeune maison des plus prometteuses » — Thomas Rabino, Marianne