BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Sauvons Vizir le dernier cheval de Napoléon

Restauration de Vizir au musée de l'Armée, c'est gagné merci !

À propos du projet

C'est avec grand plaisir que nous vous annonçons que la campagne de collecte est terminée et qu'elle est couronnée de succès !

Grâce à 270 généreux contributeurs, Vizir a déjà commencé une nouvelle marche... celle qui le conduira dans une salle du musée de l'Armée spécialement destinée à sa restauration.

Restauration qui aura lieu en public et qui conduira ensuite Vizir dans une magnifique vitrine dont le financement sera aussi possible grâce au formidable engouement public... engouement qui nous permet de pouvoir dire aujourd'hui 9 juin :

Longue vie au dernier cheval de l’Empereur !

Merci,

A quoi va servir le financement ?

Yveline Huguet et Jack Thiney, deux restaurateurs spécialisés dans les matériaux organiques et la taxidermie, sont pressentis pour réaliser devant le public l’ensemble des opérations, traitements et radios nécessaires au comblement des fissures et déchirures, au désempoussièrement, à la réhydratation et à la recoloration de la peau, afin de redonner au plus célèbre cheval de Napoléon sa magnificence d’autrefois.

Après cette intervention, il prendra place dans une vitrine dont le climat, soigneusement contrôlé, le mettra à l’abri de toute dégradation.

Cette restauration est évaluée à 15 000 € et le musée de l’Armée souhaite que le plus grand nombre puisse participer à cette opération patrimoniale. L'atteinte des nouveaux objectifs permettrait de financer une vitrine de conservation adapatée. En effet, cette nouvelle vitrine, d’une dimension assez exceptionnelle (2,4 mètres sur 2,6 mètres) respectera les exigences liées à la conservation du cheval avec un taux d’humidité moyen de 50% et des variations n'excédant jamais 5% par période de 24 heures. La vitrine sera parfaitement étanche et, bien sûr, mise sous alarme. Sa température sera également contrôlée en temps réel.

Pourquoi le Musée de l’Armée fait-il appel au crowdfunding (financement participatif) ?

Le Musée de l’Armée a de nombreuses collections (500 000 pièces conservées) ainsi qu’un patrimoine architectural important. Ses besoins en financements sont nombreux et incessants : la participation de généreux donateurs, passionnés par l’Empereur, fans de chevaux ou tout simplement touchés par la nécessité de conserver des traces historiques d’un des plus grands personnages français, permettra d’en faire encore plus pour mettre en valeur ce patrimoine.

Le crowdfunding permet via une plate-forme spécialisée (« Ulule » dans le cas présent) de collecter des fonds de manière sécurisée et en bénéficiant d’une exposition maximale sur internet.

La campagne de collecte des fonds démarrera le 9 mai pour se terminer le 8 juin 2016.

À propos du porteur de projet

Etablissement public du ministère de la défense, le musée de l'Armée est né en 1905 de la fusion du musée d'Artillerie et du musée historique de l'Armée. Il a notamment pour vocation de retracer l’histoire militaire de la France en présentant au public une partie des 500 000 pièces de ses collections.

Parmi les oeuvres les plus prestigieuses du musée, on peut citer les armes et armures anciennes (l’une des trois plus importantes au monde), les petits modèles d'artillerie (unique au monde) et un ensemble exceptionnel de pièces du XIXe siècle relatives à Napoléon Ier et se Grande Armée notamment. 

Le musée de l’Armée présente également dans son parcours l’extraordinaire tombeau de Napoléon situé sous le majestueux dôme des Invalides.

Le musée de l'Armée se place parmi les plus grands musées d'art et d'histoire militaire au monde. Il est en termes de fréquentation le cinquième musée de France et dans le TOP 30 mondial, avec près d’1,5 million de visiteurs chaque année. 

Habillage écran : design Antoinette Poisson

Suivez l'actualité du musée de l'Armée

FAQ