BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Les Airs de Charles Dassoucy enfin retrouvés !

Aidez-nous à faire revivre cette œuvre hors du commun que l’on croyait définitivement perdue.

À propos du projet

Charles Coypeau Dassoucy (1605-1677) est une figure importante du XVIIe siècle, injustement oubliée. Poète burlesque, compositeur, théorbiste, il fut un compagnon de Molière, du poète Chapelle et de Cyrano de Bergerac. Sa vie mouvementée l’a conduit de Paris à Rome, en passant par la Cour de Savoie. Il a connu les prisons, l’opprobre et finalement l’oubli. Son œuvre poétique, ses romans auto-biographiques constituent pourtant un véritable régal. Nous rêvions de créer un programme musical qui lui serait consacré, mais sa musique était jusqu’à présent soit perdue soit incomplète.

En effet, de ses Airs à Quatre parties de 1653 – publiés, selon l’usage de l’époque, en parties séparées – il manquait la voix supérieure. C’est l’identification par le claveciniste Frédéric Michel d’un manuscrit offert en 2015 à la Bibliothèque de l’Arsenal comme étant le supérius manquant qui a permis de reconstituer ce véritable chaînon manquant de la musique française du XVIIe siècle.

Les parties séparées disponibles avant 2015, dans la très rare édition Pierre Ballard de 1653 :

La partie de dessus manquante, manuscrite, donnée à l’Arsenal en 2015 et identifiée par Frédéric Michel :

Ces airs, que nous avons déchiffrés pour la première fois en janvier 2018 grâce aux belles transcriptions réalisées par Frédéric Michel et Nathalie Berton-Blivet pour l’IREMUS (Institut de Recherche en Musicologie), nous ont tellement ému par leur beauté étrange, unique, qu’il nous a semblé impossible de ne pas les graver au plus vite !

L’ensemble Faenza est connu pour sa manière originale de présenter la musique baroque, attaché qu’il est à retrouver un équivalent moderne d’une sociabilité qui nous fait bien défaut aujourd’hui. Nous avons à cœur de redonner vie à des musiques, à des figures de compositeurs et de poètes, à des formes de spectacle oubliées mais néanmoins nécessaires à notre paysage culturel.

Nous avons réuni, pour réaliser cet enregistrement, une merveilleuse équipe de chanteurs-instrumentistes, car nous croyons que la pratique du chant auto-accompagné – trop rarement pratiquée aujourd’hui – a beaucoup à apporter à l’interprétation de la musique ancienne. Grâce aux multiples possibilités offertes par cette distribution, nous avons pu explorer une grande palette de formations, d’instrumentations et donc de couleurs dans la réalisation de ces airs, tous écrits à quatre voix.

Hébergés grâce au claveciniste Patrice Boinet à proximité du Musée du Hiéron de Paray-le-Monial, qui nous a ouvert généreusement ses portes pour l’enregistrement, épaulés par le label Hortus dont on connaît les réalisations audacieuses, nous nous sommes donnés de tout cœur, en juillet dernier, à une aventure artistique exceptionnelle : cinq journées de dialogue émouvant avec un auteur-compositeur dont la musique a résonné pour la première fois, comme par miracle, grâce à un délicat tissage de bonnes volontées et de talents.

Vivez, heureux amants,
Dans les douceurs que l’amour vous inspire ;
Vivez heureux, et vivez si longtemps,
Qu’au bout d’un siècle entier on puisse encor vous dire :
Vivez, heureux amants.

Charles Dassoucy, Air pour l’Andromède de Pierre Corneille, 1650

L’œuvre littéraire de Charles Dassoucy est consultable sur Gallica : http://data.bnf.fr/12065709/charles_coypeau_d__assoucy/

A quoi va servir le financement ?

En contribuant, vous devenez acteur et partenaire de la production de cet enregistrement dont la sortie officielle est prévue en février 2019, aux côtés de l’ensemble Faenza, du label Hortus, du Musée du Hiéron et de l’Association des Amis de la Musique en Charolais, Brionnais, Bourbonnais,

Votre soutien est d’une importance considérable pour nous. En quelques clics, vous participez au développement des activités de notre ensemble, à son rayonnement mais aussi à la redécouverte d’un compositeur injustement oublié.

 

Votre don financera une partie de :

- la post-production et du mixage réalisés par Cyrille Métivier

- la conception graphique du livret et du digipack

- la fabrication du disque (pressage des galettes, impression du livret et du digipack)

- la promotion du disque en France et à l’étranger.

 

Si la somme récoltée dépassait les 4000 € que nous demandons, l’excédent nous aiderait à financer le concert de sortie du disque, en mars prochain.

À propos du porteur de projet

Faenza, direction Marco Horvat

Depuis ses débuts en 1998, Faenza a développé une démarche artistique originale, qui vise non seulement à faire revivre des répertoires et des pratiques oubliées de notre patrimoine musical, mais aussi à leur donner du sens par l’invention de nouvelles formes de convivialité adaptées à notre temps. Marco Horvat, fondateur et directeur artistique de l’ensemble, réunit autour de lui des chanteurs-instrumentistes capables, comme lui, de s’auto-accompagner, ce qui constitue l’une des originalités de l’ensemble.

Equipe de l'enregistrement :

Sarah Lefeuvre : chant (soprano), flûtes
Saskia Salembier : chant (mezzo-soprano), violon
Francisco Mañalich : chant (ténor), basse de viole
Emmanuel Vistorky : chant (basse)
Aude-Marie Piloz : dessus et basse de viole
Daniela Maltrain : ténor et basse de viole
Marco Horvat : chant (basse), théorbe, guitare baroque, lirone et direction artistique

Prise de son et direction artistique de l’enregistrement : Cyrille Métivier
Collaboration artistique à l'enregistrement : Francisco Mañalich

Administration de production : Alexandre Verbrugghe

Notre site internet : www.faenza.fr