BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Chantecler solo

d'après le chef d'oeuvre d'Edmond Rostand

À propos du projet

I – La pièce de théâtre

L'histoire

En cette rentrée théâtrale, Marco déborde d’enthousiasme. Il a enfin trouvé LA pièce qu’il va proposer à sa compagnie : Chantecler, le chef d’œuvre d’Edmond Rostand !

Chantecler est ce coq, convaincu par son chant de faire se lever le soleil. C’est une métaphore du poète, une exaltation de l’âme et une leçon de bravoure. Rostand a tiré de cette fable une fresque magistrale. Marco en est donc convaincu, sa compagnie partagera son excitation.

Pourtant, quand il présente son projet, la troupe déchante : Déclamer des alexandrins déguisés en poules…? Jouer un opéra de mots de plus de 3 heures…? Faire vivre 129 animaux différents sur scène…?

C’est la douche froide. Marco doit défendre son projet. Seul sur le plateau, alternant récits et interprétations d'extraits de la pièce, il se lance alors dans une bataille frénétique et passionnée pour les convaincre. Le soleil doit se lever !

Le spectacle

Chantecler solo est un seul-en-scène d’1h15. La pièce sera créée à Avignon en juillet 2018 avant de venir à Paris entre septembre et Noël.

La dernière pièce d’Edmond Rostand a été injustement éclipsée par Cyrano de Bergerac. L’ambition du spectacle est donc de la faire (re)découvrir au public.

Durant le spectacle, le comédien alterne phases de récits et interprétations d'extraits de la pièce. Il présente l’histoire de Chantecler, les difficultés de son écriture, sa création mouvementée en 1910, son accueil public et critique… Il décortique aussi les handicaps dont elle souffre : Comment s’identifier à des animaux ? Comment monter un tel projet sans être ridicule ? Chantecler, par ses innombrables jeux de mots, métaphores, calembours… traduit la quête maladive de Rostand pour la perfection. En l’état, Chantecler est un chef d’œuvre quasi impossible à monter, à plus forte raison pour un comédien tout seul. C’est l'ambition de ce spectacle !

Les phases d’interprétation permettent de toucher du doigt le génie de Rostand, la légèreté de ses alexandrins, la force d’âme qui s’en dégage. Il traite des thèmes qui lui sont chers : les rêves trop grands, les idéaux plus beaux que le quotidien morne. A travers ce coq tour à tour impressionnant, pathétique et admirable, Rostand nous donne une leçon de vie !

La compagnie

La Source & L’Estuaire est la compagnie d’Axel Sénéquier. Elle permet de monter ses pièces de théâtre (pourquoi se compliquer la vie après tout ?).

Chantecler solo est la 3ème pièce d’Axel Sénéquier à être présentée au public.

Comme un lundi a été créée à Paris en septembre 2016. La pièce a été jouée au festival Off d’Avignon 2017 et sera à nouveau à l’affiche au festival Off d'Avignon 2018.

www.commeunlundilespectacle.fr

Edmond Rostand, Survivre à Cyrano a été créée en 2013 et jouée jusqu’en 2015.

www.edmondrostandlespectacle.fr

A quoi va servir le financement ?

Le projet est bien initié à la fois du point de vue production et création théâtrale. Nous sommes en contact avec un théâtre à Avignon et un autre à Paris. Les répétitions ont débuté et l’équipe, tant artistique que technique, est arrêtée. Il ne nous reste qu’à boucler le budget du projet.

Au total, le budget de Chantecler solo est de 14.890 €.

Nous participons activement au financement et comptons sur les recettes des représentations mais nous avons besoin de votre soutien et de votre aide pour réaliser ce projet et ce à hauteur de 3.000€. Nous ne bénéficions à ce jour d’aucune subvention publique ou privée, mais nous avons la foi !

À propos du porteur de projet

L'auteur: Axel Sénéquier

www.axelsenequier.fr

facebook.com/axelsenequier

Passionné par la scène, Axel étudie et pratique le théâtre, la mise en scène et l’improvisation depuis plus de quinze ans. Il a signé une pièce consacrée au poète Edmond Rostand et a écrit le premier manuel de mise en scène théâtrale publié en France. Sa pièce Comme un lundi tourne en France et au festival d’Avignon depuis 2016. Il a par ailleurs publié des romans-jeunesse ainsi que des recueils de nouvelles.

Bibliographie :

Comme un lundi, Paris et Avignon, depuis septembre 2016

Manuel de mise en scène pour les passionnés de théâtre, débutants ou expérimentés, L’Entretemps, 2016

www.mettreenscene.fr

Les vrais héros ne portent pas de slip rouge, Quadrature, 2014

Edmond Rostand, survivre à Cyrano, Paris, 2013-2014

L’abbé Pierre, L’insurrection de la bonté, Fleurus-Mame, 2012

Une heure à tuer, et autres nouvelles noires, Petit pavé, 2012

Jean-Paul II, N’ayez pas peur !, Fleurus-Mame, 2011

Le metteur en scène : Pierre Besson

Au cours de sa formation théâtrale, Pierre apprend le mime, le masque, le clown, l'improvisation tout en s'exerçant à l'écriture et à la musique. En parallèle, il suit également une licence en arts-plastiques à La Sorbonne.

Au cours Florent il travaille sous la direction de Lucas Anglarès, Christian Croset, Grétel Delattre, Matthieu Gambier et Timothée Leuba.

Entre 2015 et 2017, il monte des spectacles courts en masque et en clown au festival d'Aurillac. Il écrit des textes pour des scènes ouvertes à Paris et participe à des spectacles et tournois d'improvisation. En 2016, il tient le rôle de Basmati dans le moyen métrage Similar Mind écrit et réalisé par Florent Agostini. A l’automne 2017, il joue le rôle de la Mort dans Les Exécutants écrit par Sophie Greiner et mis en scène par Lucas Anglarès au Funambule Montmartre. En octobre 2017, il joue au théâtre des Bouffes du Nord lors du prix Olga Horstig mis en scène par David Clavel.

Intention de mise en scène

À travers mon travail, je m'attache tout d'abord à donner envie aux gens. C'est-à-dire de les inspirer autant qu'ont pu le faire toutes les personnes qui m'ont transmis chaque jour leur enthousiasme et leur passion dans leur domaine, quel qu'il soit. Les sensibiliser et leur faire prendre conscience que tout est possible.

Comme de donner naissance à un univers extraordinaire à partir d'un texte, d'un plateau nu, avec un seul comédien sur scène. Faire tout apparaître à partir de (presque) rien en créant un spectacle où la scénographie est absente afin de stimuler l'imaginaire du spectateur qui sera, grâce au jeu dynamique du comédien, la seule limite.

Il m'importe de monter une pièce qui soit divertissante où l'on partage un bon moment ensemble, où l'on rit, où l'on rêve. Car le rire et la poésie permettent de s'évader, d'oublier les tracas et d'être au présent. Le tout en permettant aux gens de venir découvrir ce chef d'œuvre d'Edmond Rostand qu'est Chantecler qui peine à sortir de l'ombre, victime du succès mondial de Cyrano de Bergerac et peut-être du perfectionnisme démesuré de Rostand.

Le comédien : Aymeric Haumont

Âgé de 38 ans, Aymeric découvre la scène en étant bassiste dans un groupe de rock. Après un bref passage dans plusieurs troupes amateurs ainsi qu’à la compagnie du café-théâtre de Nantes, il s’inscrit dans un stage de théâtre animé par Marc Voisin : cette expérience est un déclic. Il quitte Nantes et monte à Paris pour changer de voie et devenir comédien.

Durant sa formation au cours Florent, il travaille avec Marc Voisin, Michèle Harfaut, Serge Brincat, Benoît Guibert, David Garel, Matthieu Gambier et Timothée Leuba.

En parallèle, il intègre le collectif Pain de sucre avec lequel il monte Georges Dandin de Molière dans laquelle il interprète le rôle de Mr de Sottenville au théâtre de Nesle à Paris et au festival Off d’Avignon 2017. Il est co-metteur en scène du seul-en-scène Babyflasche de Thomas Rio. Il joue aussi régulièrement dans des courts-métrages au sein du collectif Pourquoi pas nous ?