Attention, notre site pourrait mal s'afficher ou mal fonctionner sur votre navigateur.
Nous vous recommandons de le mettre à jour si vous le pouvez.

Mettre à jour
Je ne peux/veux pas mettre à jour mon navigateur
BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp

"Savourer le chant des saisons": tome 1

Un livre pour savourer le bonheur du temps qui passe

Un p'tit bout de texte sur les saisons

"Aux six périodes qui se succèdent ainsi dans l'année, les rishis, les médecins à l'origine de l'Ayurveda, ont attribué six saveurs ou rasa* qui se manifestent alors dans la Nature, en nous et au-dehors. Pendant les frimas, la nature commence à mobiliser les réserves et l'immobilité de l'hiver, c'est l'amer qui domine. Puis une contraction des liquides se produit, qui permet les germinations, la percée des bourgeons, la montée des sèves, la sortie de l'ombre ou résurrection, et l'astringence domine. En été, sous le soleil, tout s'épanouit, se colore et fleurit, les réserves se manifestent vers l'extérieur, l'eau a diminué : le piquant domine. Quand la pluie tombe sur la terre chaude, au moment des orages d'été, et que la température descend, les germinations reprennent dans l'acidité qui domine. Puis les feuilles rougeoient et les fruits grossissent, achevant la manifestation de toutes les réserves vers l'extérieur, et sous le soleil retrouvé après les matins frais, la corrosion salée domine. Enfin, toute œuvre de la Terre ayant été accomplie, la vie retourne vers les racines, où reconstituer les réserves, tandis que les hommes survivent sur les céréales et les légumineuses engrangées : le doux se manifeste dans la domition de l'hiver.

Parfois, de plus en plus souvent, nous avons l'impression qu'il ne fait pas un temps de saison. Pourtant, certaines plantes continuent leur course, comme si la météo ne les affectait qu'à peine, tandis que d'autres sont plus ou moins déboussolées. Nous sommes semblables aux plantes. Certains d'entre nous, disposant d'une stabilité intérieure forte, seront peu ou pas affectés par les aléas de la météo, reliés à la course immuable de la Terre, d'autres verront leur santé, mentale et physique, en pâtir. Avec le réchauffement climatique, il est probable que les fragilités psychologiques, les allergies, les maladies auto-immunes, la colère et le ressentiment augmentent dans notre monde, jusqu'à redonner à la fraîcheur, à la stabilité, à la lenteur, à la cohésion, à la compassion, à la réceptivité, à la confiance... leur véritable valeur, et retrouver un équilibre."