BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp /* ULULE BRAND LOGOS */

"Savourer le chant des saisons": tome 1

Un livre pour savourer le bonheur du temps qui passe

  • Victoire!

    Depuis samedi matin, le montant a été atteint!

    Merci du fond du coeur à tous pour votre mobilisation! C'est un fantastique encouragement ...

    Je suis extrêmement touchée de vos soutiens et de cette aventure que nous avons commencée ensemble, pour nous donner les moyens de nous relier à l'harmonie du monde.

    J'espère que nous vendrons tous les exemplaires du tome 1, ce qui devrait contribuer à financer le tome suivant... et ainsi de suite.

    Le livre doit maintenant être achevé, imprimé, vous être envoyé, et les contreparties organisées. Le dîner des contributeurs se dupliquera sur les zones où les contributions ont été le plus importantes.

    A très bientôt pour la suite

  • Plus que 49h20mn et 693 euros pour que ce livre voit le jour!

    Nous y sommes presque!

    Votre soutien est tellement motivant! Je vois ceux/celles qui ont participé plusieurs fois, tous ceux qui ont envoyé leurs réseaux... je suis très émue.

    693 euros, c'est 23 livres! Il reste peu de gens à convaincre...

    Je vais ajouter une participation pour acheter plusieurs livres à la fois, si certains veulent faire des cadeaux.

    Résultats dans 49h!

  • Plus que 3 jours 7h et 45 mn pour faire aboutir mon livre

    La lumière est proche!

    Encore un petit effort et le démarrage de cette série de 6 livres sera réussi: il ne reste que 27% du montant à trouver!

    Voici un extrait d'un texte qui se trouvera dans un des volumes suivants:

    Et pourtant...

    La guérison n'est ni dans la plante, ni dans la formule, ni dans la recette, ni dans le système, fut-il l'Ayurveda, nous le savons, et surtout pas dans la tentation de la duplication, ou de l'exotisme à fort coût écologique. Et le savoir peut-être pas dans les livres ou les cours de l'université...

    L'un de mes professeurs, tibétain, répondit à ceux qui lui demandaient pourquoi parcourir tant de kilomètres à pied dans les régions à peine habitées de l'Himalaya, au prix de si grandes souffrances physiques: « Pour dire à chacun des êtres vivant dans ces régions reculées à quel point il est grand ». Parole de guérison.

    Si on ne transmet plus les chemins très intérieurs d'accès au savoir vivant, comment dire « une seule parole et je serai guéri »? Comment trouver la plante médecine de chacun, réel remède qui ne corrige pas mais conforte, déclinaison végétale de notre tonalité, rappel à nous-mêmes, plus que parfaits? Si personne n'a posé sur nous ce regard amoureux, comment nous-même poser sur les autres vivants le même regard clairvoyant, bénissant leur nature comme la nôtre fut bénie? Si la main qui nous parcourt n'est pas emplie de l'amour d'une mère pour son enfant, comment croire que le massage sera thérapeutique? Si la plante que nous prenons a été obtenue par rapt, comment peut-elle nous délivrer ses qualités? Si nous fabriquons des huiles essentielles nécessitant des kilos d'une même plante, sauvage a fortiori, comment croire qu'une telle voracité peut nous amener l'équilibre?

    Et si l'important n'était même pas là...

    Si l'important était simplement dans le chemin vers le savoir. Dans cette tension vivante et renouvelée, dans ce lien salvateur établi par amour entre la révélation et le besoin, entre la sagesse et la méthode.

    Dans la relation.

    Merci de votre patience, de votre soutien, de vos partages et de l'inspiration que vous me donnez.

  • Un p'tit bout de texte sur les saisons

    "Aux six périodes qui se succèdent ainsi dans l'année, les rishis, les médecins à l'origine de l'Ayurveda, ont attribué six saveurs ou rasa* qui se manifestent alors dans la Nature, en nous et au-dehors. Pendant les frimas, la nature commence à mobiliser les réserves et l'immobilité de l'hiver, c'est l'amer qui domine. Puis une contraction des liquides se produit, qui permet les germinations, la percée des bourgeons, la montée des sèves, la sortie de l'ombre ou résurrection, et l'astringence domine. En été, sous le soleil, tout s'épanouit, se colore et fleurit, les réserves se manifestent vers l'extérieur, l'eau a diminué : le piquant domine. Quand la pluie tombe sur la terre chaude, au moment des orages d'été, et que la température descend, les germinations reprennent dans l'acidité qui domine. Puis les feuilles rougeoient et les fruits grossissent, achevant la manifestation de toutes les réserves vers l'extérieur, et sous le soleil retrouvé après les matins frais, la corrosion salée domine. Enfin, toute œuvre de la Terre ayant été accomplie, la vie retourne vers les racines, où reconstituer les réserves, tandis que les hommes survivent sur les céréales et les légumineuses engrangées : le doux se manifeste dans la domition de l'hiver.

    Parfois, de plus en plus souvent, nous avons l'impression qu'il ne fait pas un temps de saison. Pourtant, certaines plantes continuent leur course, comme si la météo ne les affectait qu'à peine, tandis que d'autres sont plus ou moins déboussolées. Nous sommes semblables aux plantes. Certains d'entre nous, disposant d'une stabilité intérieure forte, seront peu ou pas affectés par les aléas de la météo, reliés à la course immuable de la Terre, d'autres verront leur santé, mentale et physique, en pâtir. Avec le réchauffement climatique, il est probable que les fragilités psychologiques, les allergies, les maladies auto-immunes, la colère et le ressentiment augmentent dans notre monde, jusqu'à redonner à la fraîcheur, à la stabilité, à la lenteur, à la cohésion, à la compassion, à la réceptivité, à la confiance... leur véritable valeur, et retrouver un équilibre."

  • Tout prêt du but

    Bonjour à tous,

    Nous sommes à 64%! C'est merveilleux! Un grand merci à tous les contributeurs...Nous touchons au but.

    Mais aussi à la fin du délai. Merci à tous ceux qui ont communiqué sur leurs réseaux pour que ce projet voit le jour, à tous ceux qui me soutiennent par leurs messages, à tous ceux qui croient à ce projet. Il nous reste 8 jours pour le faire aboutir!

    Je crois plus que jamais qu'il est nécessaire de pouvoir se relier à la permanence des saisons, à l'harmonie de leur course, à la beauté insurpassée de leur expression... dans notre corps et au-dehors, pour que la confiance et la clarté guide notre chemin. Et même si ces livres ne seront qu'une goutte, ce sera une goutte de plus.

    Si nous atteignons notre objectif, le livre sera édité à 500 exemplaires.

    Si nous les dépassons (on peut rêver), le prochain livre sera mis en route: décembre-janvier.

    Je compte sur vous