BackBackMenuClosePlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitter

Cette fois c'est la bonne !

Une aide aux concours de journalisme

À propos du projet

En route vers les objectifs supplémentaires ! Plus de possibilités pour Cette Fois C'est La Bonne, et plus de belles récompenses pour les mécènes !

De quoi arborer la classe journalistique partout, ou pour faire dodo et vous imprégner toujours plus de bon JOURNALISME. Sinon, Cette Fois C'est La Bonne, qu'est-ce que c'est ?

Le métier de journaliste génère moult passion et fantasmes. La voie royale ? Les écoles reconnues par la profession... mais il faut d'abord conquérir le microcosme étrange et ultra exigeant des concours des écoles de journalisme. Imaginez : vous passez six mois de votre vie à retenir le moindre fait d'actualité, à tout noter, à réviser votre grammaire et à passer des jours d'épreuves à la logique étrange. Un plaisir un peu masochiste demandant un certain formatage et beaucoup de discipline.

Je m'y suis attaqué et cassé les dents trois années de suite sans succès - mais au moins, maintenant, je connais par coeur la logique des concours. Je compte donc profiter de mon "chef d'oeuvre" de fin d'études pour faire de cette histoire quelque chose de positif et cathartique : Cette fois c'est la bonne, un observatoire multimédia dédié aux écoles de journalisme. L'objectif est d'abord d'aider les candidats 2016 dans leur démarche, avant tout via un podcast régulier qui brossera l'actualité des concours, l'actualité tout court, les choses à retenir, les pièges à éviter et d'éventuels formats long. De vraies fiches d'actu audio qui seront le coeur d'un site, un one-man project, 33% didactique, 33% journalistique (brasser le plus de formats possibles, rich media, textes, reportages, interviews sur tous les acteurs de ce système et aller voir le modèle Suisse par exemple) et 33% critique. Est-ce un système élitiste, favorable à la gentrification ? Mon but est d'aider les futurs candidats tout en les prévenant des bizarreries des concours, de la vie monacale qu'elle occasionne et aussi de présenter les pistes alternatives du métier.

Fais comme Bernard : deviens journaliste, deviens maître du chic

Si une seule personne réussit ses concours grace à mes conseils, mon travail et mon podcast, je serai alors vengé par procuration. Ne serait-il pas chouette de suivre l'un d'entre vous et d'en faire un reportage-fleuve ? Voici quelques idées de papiers écrits : « Combien coûte une préparation intégrale aux concours ? » « Peut-on efficacement se préparer en ligne ? » « Quel agenda et routine faut-il adopter ? » « Quelles sont les qualités d'un bon candidat à l'oral ? » « Quelles sont les portes alternatives vers les écoles ? » « Peut-on parler d'élitisme et de gentrification ? » « Les épreuves et questions les plus loufoques aux concours » « Suivre dans sa préparation un candidat en particulier » « Rencontrer des rédacteurs de concours » « Filmer des candidats à l'oral, ou en faire un compte rendu » « Le business des prépas privées » etc etc.

C'est du journalisme total.

Voici le pilote du podcast, qui présente (avec du moins bon matériel, exceptionnellement) l'esprit de la chose et de son contenu !

Dans sa version définitive et régulière, le podcast sera hébergé sur RadioKawa et publié sur les deux sites ! Ce projet est aussi réalisé dans le cadre du Master de Journalisme et Médias Numériques de Metz.

A quoi va servir le financement ?

Le site et son contenu seront intégralement gratuits mais ! Mais. Cette levée de fonds existe surtout pour payer du matériel. La moitié du budget servira à payer un Reflex pour faire de la photographie et de la vidéo simple, et un peu de matériel audio pour le podcast. Le reste passe d'abord dans des trajets en train, la production des contreparties et quelques services d'intégration et de design. Rentrons un peu dans les détails : un Reflex Canon 70D, une mixette d'entrée de gamme (pas besoin de plus de deux entrées), un micro "pied" voir cravate si la campagne se passe bien. La commission d'Ulule et les frais bancaires montent à 8% du montant récolté. Les "frais Internet" passent dans l'achat d'un nom de domaine et celui d'un thême Wordpress (une structure toute faite mais modifiable pour un site). Enfin, restent le financement des contreparties et l'achat de billets de trains. Bien sûr, on pourra se fixer des objectifs supplémentaires, comme le fait de payer quelqu'un pour m'aider à rédiger de vraies fiches d'actualité !

Comment ça, des contreparties ? C'est le principe d'une page Ulule. Plus vous financez un projet, plus vous recevrez de petits cadeaux. Vous passez les concours ? Vous voulez des conseils personnalisés pour les passer ? Vous êtes Bill Gates et vous voulez rencontrer votre serviteur et faire le tour des écoles de journalisme pour LE FUN ? J'ai défini treize paliers qui vous donnent aussi toutes les récompenses des précédents. Si le projet atteint ses 100%, on pourra définir des objectifs et récompenses supplémentaires !

Le classique premier palier à 5 euros vous donne droit à une place spéciale dans mon coeur mais surtout une dédicace sur une page du site et en vidéo.  Pour 10 euros, vous aurez droit à un diplôme-de-la-personne-la-plus-géniale-du-monde-et-peut-être-de-futur-journaliste, pour vous souvenir de cet objectif noble. Ou juste pour le plaisir d'encadrer un truc. Pour 15 euros, à l'aventure ! Je vous ai concocté un petit jeu qui provoquera l'hilarité de vos connaissances : l'article dont vous êtes le héros. Saurez-vous vous tirer vivant d'une rédaction d'article ? Une aventure textuelle palpitante. A 20 euros, vous aurez droit à l'intégralité de mes conducteurs ainsi que des fiche de méthodo des bons conseils du professeur Benji, pour vous aider dans les concours.

A partir de 30 euros, votre ami le facteur vous apportera des objets collector : en l'occurrence, une carte de visite dédicacée pour impressionner votre réseau LinkedIn mais aussi deux beaux stickers en Vinyle à coller partout. Un pour votre frigo, un pour le frigo du voisin. A partir de 50 euros, c'est du sérieux ! Vous recevrez aussi un Tote Bag Cette Fois C'est La Bonne pour transporter votre matériel sur les cinq continents. Pour 75 euros (ma gratitude devient à peu près illimitée au carrée à ce stade) vous recevrez l'outil indispensable des révisions : un cahier pour tout noter, des noms et d'autres trucs. C'est l'outil alpha des révisions, vous en recevrez un personnalisé, rempli de petits conseils et d'amour. Pour 100 euros, vous vous achetez une place dans une dédicace permanente du podcast. A chaque numéro, je ferai votre météo, je vous chanterai mes louanges, vous voyez le genre. Quelle débauche !

Et pour les très grandes bourses, les mécènes ou ceux qui utilisent la carte bancaire d'autrui (c'est très mal) vous avez aussi, pour 150 euros, des réunions Skype pour faire le point et discuter de votre avancée de vive voix. Pour 200, vous venez faire un numéro du podcast avec moi. Pour 300, si vous habitez en france métropolitaine, je vous invite à manger et/ou boire à Paris ou Metz. Et on boira. Car boire est la qualité numéro 1 du journalisme (et l'activité qui donne les meilleurs projets.)

Pour 500 euros, je tanne un journaliste connu pour vous faire votre nouveau répondeur de téléphone. OUI. Et enfin, c'est un peu absurde, mais avec 1000 euros, on va faire un road trip pour faire des selfies devant les principales écoles de journalisme, ou je viens vous rejoindre pour chaque concours. Pourquoi pas ? Après tout, vous avez financé la moitié du projet à vous tout seul !

À propos du porteur de projet

Je suis Benjamin, 25 ans, étudiant et journaliste en culture et high tech. Je suis passé par le Figaro.fr et par Le Monde.fr, ainsi que la version papier, dont je suis toujours pigiste dans la rubrique Pixels. Je réalise également le podcast LOLJAPON, mensuel, consacré à la culture populaire japonaise. Je suis actuellement dans le cursus de Master Journalisme et Médias Numériques de Metz. Vous pourrez me retrouver sur Twitter via @LaDebauche. J'ai, pendant six ans, blogué via mon site l'Usine A Problèmes.

Je suis passionné de jeux vidéo, de cinéma, de cultures Internet. Mon CV est disponible en ligne (histoire de prouver que je ne sors pas de nulle part et que je ne vais pas m'enfuir avec vos sous.) J'aime les sujets nichés, le gonzo chic pédagos ou les articles de type "j'ai testé pour vous". Je dors bien trop peu pour mon propre bien, mais j'occupe tout ce temps à écouter de la bonne musique anglophone ou islandaise, alors tout va bien.

(journalisme total)

EN BREF :

Pour mon projet de fin d'études, je lance un média dédié aux concours de journalisme, pour aider ceux qui veulent les passer et pour interroger le système. Il est limité dans le temps, je lance un financement participatif avant tout pour du matériel et des trajets en train, les contreparties sont servicielles ou pratiques.

Le projet n'est pas :

- Une solution miracle du type "Il vous fait réussir les concours grace à une vieille méthode bizarre !!" - je ne suis pas coach, juste étudiant et journaliste junior qui a une histoire personnelle avec son sujet.

- Du travail prémaché. Je vais vous ouvrir la voie, à vous de l'approfondir et de l'embrasser totalement.

Laulau Haïm (que je rêve d'interviewer un jour) vous remercie de votre attention et de vos dons.

FAQ

Si vous avez encore des questions, n'hésitez pas à contacter le porteur du projet.

Poser une question Signaler ce projet