BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

La cerise sur le gâteau

La fascinante histoire de deux petites gourmandes qui se retrouvent chez leur intriguante voisine pour le goûter...

À propos du projet

Le projet

La cerise sur le gâteau est un projet de court-métrage d'une dizaine de minutes qui puise son inspiration dans la lignée des contes de Grimm. Le défi de ce film sera de raconter une histoire à travers les yeux de deux enfants, et de créér tout un univers sur un plateau de décors.

C'est un univers fantastique que nous allons imaginer de toutes pièces pour faire vivre mon histoire. Il s'agira de construire 3 pièces d'un appartement avec une esthétique très colorée et tout droit sortie des contes. Et de faire évoluer ce décor au fil de l'histoire...

Synopsis

Deux sœurs d'une dizaine d'années, Pauline et Eloïse, rentrent de l'école cartable sur le dos prêtes à dévorer leur goûter qu'elles attendent avec impatience. Mais quand elles arrivent devant la porte de leur appartement, leur maman n'est pas encore arrivée et elles doivent attendre dans la cage d'escaliers. La voisine du dernier étage arrive, et leur propose de monter chez elle, il fait froid et elle a sans doute un petit quelque chose à grignoter là-haut. Les deux petites la suivent après une légère hésitation. Chez elle le "petit quelque chose" se révèle être des dizaines de gâteaux déjà prêts, posés sur la table, qui n'attendent qu'à être mangés.

Peu à peu les deux petites prennent conscience qu'elles sont tombées dans un piège, et que cette belle voisine à la bouche couleur coquelicot cachait en réalité bien son jeu...

- Extrait du scénario -

- Esquisse du décor, le couloir -

Intentions

L’idée est de vivre cette histoire à travers les yeux des deux petites. Au début tout est en rondeur, les couleurs sont vives, les gâteaux donnent envie, la voisine a la bouche d’un beau rouge coquelicot. C'est réconfortant. Il fait bon, le jour éclaire de sa douce lumière, on se sent bien.

- Esquisse du décor, le salon -

Mais quand elles se rendent compte qu'elles sont enfermées, la nuit est tombée, l'univers se fissure. Le paysage se dégrade, les murs se rapprochent, des branches poussent et condamnent la porte. Les tableaux moisissent et contaminent la tapisserie. L'ampoule grésille, l'appartement grince et on entend des petites bêtes courir. L'ogresse a retrouvé son antre et les petites sont coincées...             

- Esquisse, essai de dégradation du décor -

Ce projet de court métrage est l'occasion de construire tout un monde, celui d'une femme qui s'avère être une ogresse, dans lequel, la lumière, le décor et le son seront des personnages à part entière. C'est pourquoi j'ai choisi de réaliser ce projet sur le plateau décor de l'ESAV (École Supérieure d'AudioVisuel à Toulouse). Ainsi nous avons la liberté de créer entièrement l'appartement de la voisine, et nous allons aussi pouvoir faire évoluer ce décor au fur et à mesure de l'histoire. Imagination et expérimentations sont les mots clés de cette expérience !

- Photo du plateau décor de l'ESAV -

Pour ce film, je vais avoir l'occasion de travailler avec différents corps de métier. Un pâtissier pour les gâteaux, une équipe de décor qui va recréer tout un espace et trouver des astuces pour le faire évoluer. Une maquilleuse pour les effets de transformation de l'ogresse. Un infographiste va s'occuper de la post production pour la 3D et les incrustations pour le moment où le décor se mettra à changer. Une costumière va créer les tenues des petites et celle de l'ogresse. Enfin, l'équipe son avec laquelle je vais beaucoup travailler le hors champ, et les bruitages en tout genre. Tout ceci peut devenir une expérience extraordinaire et plus qu'enrichissante.

Qui sommes-nous ?

Les personnages et les actrices

Pauline et Éloïse sont deux soeurs de 10 et 8 ans. Elles sont chipies, se chamaillent et sont très complices. Ce sont deux petites gourmandes et sont en admiration devant leur belle voisine blonde toujours impeccablement coiffée, maquillée et habillée.

Caroline

Pauline, la plus grande est plus réservée et timide, mais ça ne l'empêche pas d'être intrépide.

Laura

Éloïse, quant à elle est la plus gourmande et est un tantinet boute-en-train.

La voisine du dessus est une très belle femme d'une quarantaine    d'années. Quand elle sort, peu importe où, elle met un point d'honneur à   être toujours parfaite. Pourtant, les apparences sont trompeuses, elle se   rapproche plus d'une ogresse que d'une fée. Tout son intérieur tourne   autour de la pâtisserie, et sa cuisine est un véritable laboratoire.

Monique  

Équipe technique

 L'équipe technique est constituée d'une vingtaine de personnes, dont la plupart sont des étudiants de l'ESAV. Tous enthousiastes et motivés, ils se mobilisent pour ce projet et préparent assidûment le film.

La chef opératrice image, Léa Gailhard, et son équipe sont à la recherches d'effets visuels et esthétiques pour nous faire découvrir ce monde fantastique. Le machiniste, Julien Loféron, se demande où il va construire la nacelle pour faire le plan zénithal, et réfléchi d'ores et déjà aux travellings. Le pâtissier, Nicolas Laï, travaille sur le design et les textures des gâteaux. Du côté de la déco, l'équipe est à la recherche de la couleur rouge cerise framboise parfaite pour les murs du salon et de quelques astuces pour la transformation du décor. Concernant le son, Pierre Caudrelier et Kevin Seignan travaillent sur des bruitages et réfléchissent à la question de re-créer un son d'appartement alors que le son sera pris dans un espace beaucoup plus grand et avec une acoustique propre au plateau.


Première modélisation du décor sur le plateau, réalisée par la chef décoratrice Clotilde Didier

Work in progress.

A quoi va servir le financement ?

Le financement servira à :

-   Construire une partie du décor

-   Fabriquer des dizaines et des dizaines de pâtisseries en tout genre

-   Confectionner les costumes

-   Nourrir l'équipe, vingt personnes gourmandes qui seront affamées par ces dures journées de travail...

-   Diffuser le film dans des festivals

À propos du porteur de projet

Je m'appelle Leslie FLOCH, j'ai 25 ans et je suis actuellement étudiante en Master 1 Création Audiovisuelle à l'ESAV (www.esav.fr) à Toulouse (31).

Ma première idée a été de réaliser un court-métrage qui me permettrait de mettre  en pratique ce que j'ai pu apprendre lors de mes deux années d'études à l'ESAV, mais aussi lors de mon cursus précédent, des études d’architecture. Je voulais aussi pour ce film faire quelque chose de personnel, quelque chose qui me tient vraiment à coeur, et que je n'aurai peut être pas l'occasion de faire plus tard.

Alors, quand je me suis penchée sur ce projet une chose m'a frappée : ce que je veux raconter doit presque être une partie de moi. Peut être même comme ancré moi. Alors qu'est ce que je veux dire ? Qu'est ce qui a autant d'importance ? J'ai réfléchi, anecdotes, histoires en tout genre, rencontres, images, inspirations, phrases, mots, livres... Et puis je me suis souvenue.

Je me souviens de ces histoires que j'écoutais à l'heure sacrée des câlins. Je me souviens être allongée aux côtés de ma grande soeur sur la moquette beige de sa chambre, et  l'oreille tendue écouter avec la plus grande attention ces histoires sorties tout droit des livres de contes.

Je me suis donc inspirée de cet univers pour créer La cerise sur le gâteau.