BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Centre d'accueil pour enfants (Sénégal)

Aidons les enfants de la rue à construire leur avenir loin de la mendicité!

À propos du projet

 

- DES ENFANTS DANS LA DETRESSE -

A Saint-Louis du Sénégal, des milliers d’enfants sont livrés à eux-mêmes et vivent dans des conditions de très grande précarité, sans accès à l’eau, ni à l’électricité, ni aux soins médicaux. Déscolarisés, ces enfants sont souvent contraints de mendier pour survivre. La grande majorité d’entre eux passe plusieurs années sans voir leur famille. Ces enfants peuvent être classés en trois catégories :

 

- BEA AU SERVICE DES ENFANTS -

Afin d’aider ces enfants, nous avons créé en 2011 l’association sénégalaise Bonheur d’Enfants d’Afrique (BEA), composée uniquement de bénévoles. Au départ, nous n’étions que deux, Baye Ndiaye et Moussa Diouf. Grâce à notre formation de secouriste et notre expérience du terrain, nous avons commencé à soigner les enfants dans la rue. D’autres bénévoles nous ont ensuite rejoint. Nous avons alors décidé de mettre toutes nos compétences au service des enfants. Nous avons alors mis en place plusieurs actions dont le but est d’améliorer les conditions d’hygiène et de santé de ces enfants, et leur apporter une éducation et du divertissement. BEA c’est aujourd’hui 13 bénévoles sur le terrain au service de 300 enfants âgés de 5 à 18 ans. Voici la liste non exhaustive de ce que nous faisons à BEA :

        

 

- UN LOCAL POUR NOUS EMANCIPER -

Depuis la création de BEA, de nombreux bénévoles étrangers nous ont aidé financièrement et matériellement. Grâce à eux, nous avons pu, par exemple, acquérir du matériel sportif pour notre équipe de football, construire des toilettes, distribuer des moustiquaires, des savons et des habits propres aux enfants. Cependant, ces rentrées d’argent sont ponctuelles et irrégulières. Souvent, nous faisons face à des pénuries de matériel médical, en particulier pendant la saison des pluies où les infections sont très courantes chez ces enfants. Afin d’être toujours en capacité de les soigner, nous souhaiterions développer des activités lucratives qui permettront à notre association non seulement d’établir un stock de matériel médical, mais aussi d’être indépendant financièrement.

Voici quelques exemples d’activités lucratives que nous souhaiterions mettre en place :

  • un cyber café solidaire (NB 6 ordinateurs ont été collectés)
  • la vente de produits cosmétiques et pharmacologiques bio fabriqués au sein de nos ateliers à partir de plantes cultivées dans notre jardin  (NB 2 machines nous ont été offertes)
  • la location de matériel (ex. vélos, bancs, tables, sonorisation…)

Cependant, pour mettre en place ces projets, nous avons impérativement besoin d’un local.

Depuis un an, notre association se trouve sur un terrain qui nous a été prêté temporairement, et sur lequel nous n’avons pas l’autorisation de construire. Cependant, nous y avons installé de façon provisoire des sanitaires, une salle de classe et un jardin communautaire. Les enfants se sont déjà approprié cet espace et participent activement à son entretien. Notre objectif est de trouver les fonds nécessaires à l’acquisition de ce terrain et à la construction de notre centre éducatif, culturel et sanitaire, afin d’y développer notre action auprès des enfants, ainsi que nos activités lucratives. C’est dans cet objectif que nous avons créé en 2017 l’association française Soutien à Bonheur d’Enfants d’Afrique, annexe de BEA. Voici quelques photos de notre terrain :

Aujourd’hui, nous voulons aller plus loin dans notre action en développant des projets qui puissent aider les enfants de la rue à construire leur futur, loin de la mendicité. Ces enfants feront l’Afrique de demain. Notre devoir est de les aider à devenir acteur de leur vie et de leur donner la possibilité de faire leur propre choix. Chaque jour, nous sommes témoins de leur incroyable capacité à s’adapter et de leur envie d’apprendre et de découvrir de nouvelles choses. Ces enfants regorgent de talents et, pour qu’ils puissent vraiment en prendre conscience, ils ont besoin d’un espace de vie accueillant dans lequel ils puissent s’exprimer en toute liberté. C’est pourquoi, notre projet est de créer un centre éducatif, culturel et sanitaire pour ces enfants.

Voici les différents éléments qui composeront ce centre:

Dans ce centre tel que nous l’imaginons, nous souhaitons responsabiliser les enfants à l’entretien et au maintien de leur lieu de vie. A BEA, nous leur donnons déjà des responsabilités. Par exemple, nous avons équipé chaque Daara d'une trousse à pharmacie dont un enfant par Daara en est le responsable. Nous avons également intégré dans notre équipe un ancien talibé, Ameth Ndao, qui est maintenant entraîneur de l’équipe du TFC. Nous désirons aussi impliquer toute la population locale, et en particulier les femmes.

 

- LES AVANCEES DU PROJET -

Dans le cadre d’un projet d’étude, des élèves de l’Ecole Nationale d’Ingénieurs de Metz, en collaboration avec des collégiens des Hauts de Blémont, ont organisé des évènements caritatifs au bénéfice de BEA. Grâce à eux, nous avons collecté non seulement du matériel et des manuels scolaires, des vêtements et du matériel médical, mais aussi suffisamment d’argent pour financer leur transport vers le Sénégal. Nous avons également à notre disposition 6 ordinateurs, des centaines de livres et des dizaines de jeux qui pourront être mis immédiatement à la disposition des enfants, ainsi que des machines à laver pour notre buanderie. 

 

- ET L’ENVIRONNEMENT ? -

Les grandes villes d’Afrique ont toutes en commun d’être polluées par les ordures ménagères. Saint-Louis n’échappe pas à ce fléau. Sacs et bouteilles en plastique, et détritus en tout genre, font malheureusement parti du paysage urbain, et il n’est pas rare de voir des habitants déverser leurs ordures dans le fleuve. 

Dans notre objectif d'améliorer les conditions d'hygiène et de santé des enfants, il est impératif d’intégrer une démarche environnementale à notre action. Nous devons non seulement sensibiliser les enfants à l’importance de respecter et protéger l’environnement, mais nous devons également y impliquer toute la population locale. Ainsi, nous avons élaboré le projet intitulé « Go Green ! », dont voici la description :

 

A quoi va servir le financement ?

Vous l’avez compris, BEA déborde d’idées ! Tout ce qui nous manque pour les réaliser c’est une aide financière de votre part !

* Documentaire montrant la réalité des enfants de la rue dont le but est de sensibiliser les familles des zones rurales au sort de ces enfants dans les grandes villes. 

 

À propos du porteur de projet

Retrouvez-nous sur notre page Facebook et notre site internet :

https://www.facebook.com/BonheurdEnfantsdAfrique/

http://beatalibes.wixsite.com/association-bea

FAQ

Si vous avez encore des questions, n'hésitez pas à contacter le porteur du projet.

Poser une question Signaler ce projet