BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Secourons la faune sauvage en détresse !

Création d'un nouveau centre de réhabilitation pour la faune sauvage francilienne

À propos du projet

L’ANIMAL SAUVAGE, UN LIEN FORT QUI UNIT L’HOMME À LA NATURE

Pas un jour ne passe sans que l'on ne sonne l'alerte sur les difficultés rencontrées par la faune sauvage : destruction de l'habitat, pollution...

Depuis 25 ans, notre équipe lutte contre cette fatalité en maintenant et en développant l'offre de soins à la faune sauvage en Ile-de-France. Aujourd'hui, notre centre, le CEDAF, approche de la saturation et, de plus, va perdre ses installations de réhabilitation au sein de l'école vétérinaire pour cause de travaux.

L'urgence est donc pour nous de créer un nouveau centre qui sera consacré à la préparation des animaux au relâcher. Cette étape est cruciale pour offrir les meilleures chances aux animaux que nous avons soignés et qui vont retrouver la vie sauvage. Nous avons un terrain, il nous faut maintenant l'équiper en volières et en enclos.

 

QUI SOMMES-NOUS ?

 A FAUNE ALFORT, nous avons 3 objectifs :SOIGNER, FORMER, INFORMER. 
 


 

 SOIGNER 

Faune Alfort permet au CEDAF d'accueillir sans distinction des milliers d'animaux sauvages par an (avec une croissance d’au moins 20% chaque année) tant des mammifères (hérissons, écureuils, renards, fouines, cervidés, …) que des oiseaux des villes (pigeons, corneilles, merles, moineaux, cygnes, …) ou des rapaces (éperviers, buses, faucons, chouettes, …), témoins de la biodiversité de notre région.

 

 FORMER 

Ce sont environ 300 personnes qui participent aux soins : 130 étudiants vétérinaires, 100 stagiaires, 70 bénévoles, 8 salariés, 2 enseignants-chercheurs.


Au CEDAF, les étudiants vétérinaires, bénévoles et stagiaires sont formés par des soigneurs animalier, des enseignants zootechniciens et cliniciens.

 

 

 INFORMER 

Notre association a aussi pour vocation d'informer sur la nécessité de protéger la nature et l’environnement. Dans cette optique, nous assurons des interventions dans le cadre périscolaire, nous organisons des événements tels que des "sorties Nature" ou des conférences et nous participons à de nombreuses manifestations qui nous permettent de nous faire connaitre du grand public.

A quoi va servir le financement ?

Le CEDAF perdra l'hiver prochain ses volières de réhabilitation, indispensables pour que les animaux soient en pleine forme avant de retrouver la liberté. Grâce au département du Val-de-Marne, nous allons bénéficier d'un terrain situé dans une zone rurale protégée.

Nous avons besoin de vous pour récolter les premiers fonds essentiels au démarrage des travaux pour construire le nouveau centre de réhabilitation. Les animaux sauvages ont besoin de nous mais aussi de vous !

 Les installations doivent permettre l'accueil de toutes les espèces d'oiseaux et de certains mammifères 

Elles sont conçues pour répondre aux besoins biologiques des espèces. Elles se composent de :
- 1 volière «tunnel» de 30m x 8m (4m au faîtage) : grands rapaces (buses, faucons pèlerins,...), grands échassiers (hérons, cigognes,...) [6 000€]
- 2 volières « tunnel » de 15mx6m (3m au faîtage) : toutes espèces de taille moyenne (faucons crécerelles, goélands, pigeons,...) [2 x 3 000€]
- 2 volières «cube» de 15m x 3m x 3m : espèces de taille moyenne citées précédemment mais avec un faible nombre d'individus ou espèces de petite taille mais réclamant de l'espace (merles, hirondelles,...) [2 x 2 000€]
- 4 volières «cube» de 3,5m x 3m x 3m : espèces de petite taille [4 x 1 000€]
- 2 volières «tunnel » de 10m x 6m (3m au faîtage) incluant une mare de 10m² : espèces d'oiseaux d'eau (cygnes, canards, grèbes, foulques,...) [2 x 4 000€]
- 2 enclos de 6m x 3m x 2m : mammifères de taille moyenne (marcassins, renards,...) [2 x 4 500€]
- 2 enclos de 6m x 3m x 2m : mammifères de taille moyenne à petite (renardeaux, fouines) [2 x 4 500€]

Bon à savoir : Votre don est déductible de votre impôt sur le revenu. Donateur de Faune Alfort, vous bénéficiez d’une déduction d’impôt de 66 % dans la limite de 20 % de votre revenu imposable. Nous vous adresserons un reçu fiscal.

Il est également possible de contribuer à ce projet par chèque à l'ordre de Faune Alfort, ou en espèces directement auprès de nous. Pensez bien à nous fournir vos coordonnées précises et complètes.

Nos coordonnées 
Faune Alfort
Bât. Letard
Ecole nationale vétérinaire d’Alfort
7 avenue du général de Gaulle
94704 Maisons -Alfort cedex

À propos du porteur de projet

UNE ASSOCIATION AU SERVICE DE LA FAUNE SAUVAGE


En 1987, le CEDAF accueille ses premiers pensionnaires.
En 1993, il est reconnu par l'Ecole nationale vétérinaire d'Alfort comme service clinique d’enseignement dédié à la faune sauvage.
En 1998, un arrêté préfectoral d’ouverture officialise son existence.

Fin 2013, le professeur Courreau, fondateur du CEDAF, et les bénévoles qui s’y dévouent, ont créé l’association loi 1901 FAUNE ALFORT pour soutenir les actions de soins, de formation et d’information du public pour la faune sauvage d’Ile de France et financer ainsi le CEDAF. 

En 2017, 130 étudiants de l’école (un record!) ont bénéficié de la formation dispensée par le CEDAF, mais aussi  des stagiaires venus de tous horizons : vétérinaires praticiens, ASV, BTS, soigneurs ou encore étudiants en licences et masters scientifiques, passionnés de faune sauvage. Ils sont encadrés par une douzaine de formateurs,  salariés ou bénévoles.


Illustration : un petit échantillon de nos équipes pour une journée type au centre pendant la période estivale.

En 20 ans,  plus de 1000 étudiants ont été formés au CEDAF.  Ils peuvent aussi y préparer leur thèse de doctorat vétérinaire et des publications scientifiques avec les enseignants-chercheurs qui encadrent le centre.
Près de 6000 animaux franchiront les portes du CEDAF en 2018. En 1987,  une vingtaine avaient été accueillis, ce qui équivaut aujourd’hui au nombre d’accueils d’une demi-journée type du mois de juin !


Pour en savoir plus sur nous, rendez-vous sur notre site web, nos comptes facebook de Faune Alfort et du CEDAF, et sur Twitter ! Et pour des belles photos de nos chers pensionnaires, instagram !