BackBackMenuClosePlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Jean-Luc Johannet, le catalogue de l'exposition

pour une première sauvegarde de l'oeuvre

À propos du projet

L’œuvre de Jean-Luc Johannet (Blois, 1951) est séduisante dans le détail et stupéfiante dans son ensemble. Elle regroupe une multitude de dessins, maquettes et sculptures cinétiques représentant des architectures imaginaires. Constructions d’un univers à la fois ludique et lyrique, ces créations allient l’art, la science et la technique et appartiennent au domaine du merveilleux. Elles mêlent le souvenir d’architectures lointaines, dans le temps et dans l’espace, à un imaginaire de science-fiction. Ancien élève de l’École d’Architecture de Normandie, Jean-Luc Johannet est animé par le désir de concilier l’art de l’architecte à celui du plasticien, il s’écarte très tôt du fonctionnalisme pour se tourner vers une architecture irrégulière, organique. De son « combat pour la liberté de la forme » naît son œuvre visionnaire, où les limites entre la sculpture et l’architecture, la réalité et l’utopie, se brouillent.
L’exposition Jean-Luc Johannet : dessins, maquettes, sculptures cinétiques, en place du 1er juillet au 5 novembre 2017 à la Cathédrale de Jean Linard et la Tour de Vesvre (Neuvy-Deux-Clochers), permet de découvrir cette œuvre magistrale, qui n’a presque jamais été montrée.

Suite au grand succès de cette exposition (visitée par environ 4000 personnes) les associations partenaires de ce projet souhaitent réaliser un catalogue, en prevente sur cette page.

Les œuvres exposées ont été récupérées dans les ateliers et dans la maison de l’artiste à Blois. Certaines d’entre-elles se trouvaient dans un état de conservation alarmante. Pour certaines sculptures et maquettes particulièrement endommagées, un travail de nettoyage et restauration a été assuré par les partenaires de cette exposition.

Concernant l’avenir de cette œuvre, l’artiste souhaite la préserver dans son intégralité, à travers une acquisition par un musée, collection, etc., afin qu’elle puisse être conservée dans des bonnes conditions et régulièrement montrée au public.

En attendant une solution pour la sauvegarde définitive de l'oeuvre de Jean-Luc Johannet, le catalogue permet de garder une trace de cette exposition, considéré par l'artiste comme un moment très important de son parcours.

Le catalogue, réalisé bénévolement par des professionnels, présentera dans un cinquantaine de pages les photos de l'intégralité des œuvres de l'exposition, des textes pour découvrir le travail de l'artiste et une partie de ses écrits et de ses archives.

A quoi va servir le financement ?

  •  L'impression du catalogue
  •  Les frais d'ulule
  •  Amorcer un projet de sauvegarde de l'œuvre de Jean-Luc Johannet

À propos du porteur de projet

Les sites et associations partenaires de l’exposition

La Cathédrale de Jean Linard est considérée comme appartenant au patrimoine artistique architectural dit « hors-normes », aux côtés du Palais idéal du Facteur Cheval, de la Frenouse de Robert Tatin, de la Maison de Picassiette etc.
Entre Sancerre et La Borne, un des hauts lieux de la céramique traditionnelle et actuelle, l’artiste Jean Linard crée, en autodidacte et sans plan, sa cathédrale « la plus haute au monde, comme disait-il, car elle a pour toit le ciel » : cet ensemble architectural et sculptural monumental s’élance au creux d’une ancienne carrière de silex au bord de la foret. Le site, qui comprend également la maison-chateau de l’artiste et ses ateliers, a été inscrit à l’inventaire des Monuments Historiques en 2012. Une œuvre d’art totale où l’architecture, la sculpture, la céramique, la mosaïque et la récupération sont explorées simultanément. Cet ensemble est aujourd’hui ouvert au public, entretenu et valorisé par l’association « Autour de la Cathédrale de Jean Linard ».
Dans le cadre de sa saison culturelle 2017, la Cathédrale Linard accueille l’exposition Jean-Luc Johannet dessins, maquettes, sculptures cinétiques comme unique exposition de l’année 2017.


La Tour de Vesvre. Implanté en fond de vallée d’un ruisseau, entre les vignobles de Sancerre et de Menetou-Salon sur la frange sud du Pays Fort, se niche le Site de Vesvre. C’est sur ce site que se dresse fièrement La Tour de Vesvre. Cette imposante maison forte aux murs épais fut bâtie au XII° siècle par Hugues II de Vesvre. Classé Monument Historique depuis 1993 pour son intérêt historique et architectural exceptionnel, le Site de Vesvre invite à un voyage au cœur du Moyen âge. L’association «Les Amis de la Tour de Vesvre » s’engage à respecter la mémoire de ce patrimoine, le caractère particulier du site et les règles afférentes aux lieux publics classés, ainsi qu’à animer et à mettre en valeur le site de Vesvre.
Dans le cadre des Estivales de Vesvre l’exposition Jean-Luc Johannet dessins, maquettes, sculptures cinétiques est accueillie dans les différents espaces de la Tour, pour la première fois utilisés comme salles d’exposition.


Patrimoines Irréguliers de France est une association loi 1901 fondée en avril 2012 ayant pour objectif la protection et la mise en valeur des architectures et des paysages dits « irréguliers » car ils ne sont pas conformes aux règles établies en matière de construction. Élaborés sans un plan strictement défini à partir de matériaux naturels ou de remploi, ils sont aussi originaux que fragiles. La France compte parmi les pays européens qui recèlent le plus de patrimoines irréguliers, l’ensemble le plus connu étant le Palais Idéal du facteur Cheval. Cependant, si ces compositions chargées d’histoire et de mémoire ont suscité et attiré l’attention de plusieurs critiques, la majorité d’entre elles ne bénéficient pas de mesure de protection, et leur état ne cesse de se délabrer d’années en années. Ce patrimoine monumental et vivant est menacé de disparaître.
Réunissant des personnes issues d’horizons divers, « Patrimoines Irréguliers de France » vise à mettre en place une stratégie de sauvegarde de ce patrimoine grandissant et fragile en attirant l’attention des particuliers, des media, des pouvoirs publics et des institutions. L’association envisage d’une part la constitution d’un observatoire de recherche et d’un centre de ressources documentaires pour la mémoire de ce patrimoine.
Avec l’exposition Jean-Luc Johannet dessins, maquettes, sculptures cinétiques l’association Patrimoines Irréguliers de France lance la première rencontre du cycle Bâtir l’utopie, consacré aux poétiques de l’habiter et se charge de l’écriture des textes de l’exposition et du catalogue.


L’exposition et le catalogue Jean-Luc Johannet dessins, maquettes, sculptures cinétiques sont rendus possibles grâce à la collaboration de ces trois associations et Thierry Cardon, ami de longue haleine de l’artiste.

 

FAQ

Si vous avez encore des questions, n'hésitez pas à contacter le porteur du projet.

Poser une question Signaler ce projet