BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

CARNETS JAUNES

La démocratie en marche contre l'oligarchie

À propos du projet

 

CARNETS DE PAPETERIE GILETS JAUNES. Tout le monde ne va pas sur internet, et parmi ceux qui y vont tous ne regardent pas les sites ou pages de GJ. Notre objectif est d'élargir le spectre des sympathisants du mouvement grâce à des carnets utiles et séduisants.

 

Notre démarche, notre but

Nous sommes 3 "gilets jaunes" du Massif Central, très différents (sexes, âges, caractères, formations, idéologies) mais avec en partage un même dégoût de l'oligarchie. Nous avons rejoint séparément les Gilets Jaunes au cours de l'hiver, séduits par la spontanéité, l'horizontalité, le caractère démocratique du mouvement. Dénués d'argent mais non d'idées, nous préparons des Carnets jaunes qui seront à la fois des carnets de papeterie classiques (à ce titre susceptibles d'être utiles à tous, Gilets Jaunes ou pas) et des instruments de notre discours, les couvertures des carnets étant imprimées. Ecrire "notre discours" est ici audacieux, compte tenu de l'hétérogénéité du mouvement ; déjà, entre nous trois... Mais tous les Gilets Jaunes ont ceci de commun qu'ils luttent contre l'oligarchie et pour la souveraineté du Peuple. Telle sera notre unique boussole dans la conception des carnets.

Aux esprits chagrins qui, faute de connaître la filière de la papeterie, s'imagineraient que nous cherchons à nous enrichir en instrumentalisant le mouvement, précisons que le prix de vente au public d'un carnet (5 euros sera le prix conseillé) se décomposera (après l'opération sur Ulule) grosso modo ainsi : 2 euros pour le vendeur (associations de GJ dans les villes où il en existe, commerçants dans les autres), 1 euro pour l'Etat (TVA de 20 % sur la papeterie), 1 euro pour la fabrication (graphiste, photograveur, papetiers, imprimeurs), 0,5 euro pour le stockage et la livraison, et enfin 0,5 euro pour les éditeurs.

 

 

Les carnets

Les carnets, de format 12 x 17 cm, comprendront 48 pages de papier haut de gamme légèrement ivoiré et 4 pages de belle carte (couverture). En 1ère de couverture figurera une illustration (dessin, peinture ou photo), en 2e et 3e de couverture un ou plusieurs textes, et en 4e de couverture des informations générales (lieu de fabrication en France, nom de l'artiste dont l'oeuvre est reproduite, etc.). L'impression sera faite, sauf exception, artisanalement sur presse typographique (pour un meilleur rendu des couleurs et pour des effets de relief). Si nous avons déjà conçu plusieurs dizaines de carnets, il nous faut toutefois commencer raisonnablement par cinq d'entre eux. En voici les thèmes :

Carnet n°1 : Patience et indolence. Encre noire sur carte jaune.

Carnet n°2 : Christophe Castaner et Luc Ferry, nos pires calomniateurs. Quadrichromie (en offset) et encre jaune sur carte blanche.

Carnet n°3 : Le Macron tour et ses pseudo-débats. Encres noire et jaune sur carte blanche.

Carnet n°4 : L'Union européenne en tant que monstre anti-démocratique. Encre argentée sur carte bleue (papier intérieur jaune). Ce carnet sortira, comme les autres, en juin, donc après les élections européennes. Ce n'est pas grave, car le combat contre l'UE est de longue haleine et ne va pas de s'achever le 26 mai...

Carnet n°5 : La liberté. Encre noire sur carte jaune doré. Il s'agit du seul carnet qui sera imprimé entièrement en offset, pour des raisons techniques.

Nous ne pouvons évidemment faire travailler des professionnels, nombreux, en leur demandant d'attendre leur hypothétique rémunération. Aussi ne pourrons-nous vous donner d'images proches du résultat final avant d'avoir atteint notre objectif de 5000 euros. Faute de nous en sortir avec la création d'une page Facebook (qui peut-être nous censure) nous pourrons vous adresser des informations sur le contenu des carnets par notre mail [email protected] si vous le souhaitez (n'hésitez pas).

D'ailleurs, étant plus férus de livres que d'ordinateurs, de papiers que d'écrans, et d'artisanat que de multinationales, nous ne savons pas vraiment nous servir des "réseaux sociaux" et comptons donc sur vous pour faire connaître notre projet à vos amis réels et virtuels.

L'objectif de 5000 euros est très prudent. Avec une telle somme nous ne pourrons pas produire beaucoup plus de carnets que ceux que vous aurez commandés. Pour qu'ils se retrouvent, en juin, un peu partout dans les librairies et papeteries françaises, sur les stands de GJ dans les marchés, chez les marchands de journaux, etc. il faudra dépasser très nettement cet objectif initial.