BackBackMenuClosePlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTube

Boite ramasse-crotte

Petite boite ramasse-crotte futée qui vous évitera de grosses contraventions. Discrète, sûre, respectueuse de l’environnement

À propos du projet

Découvrez comment ramasser et enfermer une déjection canine sans y toucher, en un seul geste et presque sans la voir

Un chien, c’est le compagnon fidèle par excellence. C’est lui qui vous comprend le mieux, lui, qui est à vos côtés à la maison comme en balade en forêt, dans les parcs ou encore dans les rues de nos villes devenues calmes à la tombée de la nuit. Vous l’adorez. Mais, lors d’une promenade avec votre chien, il y a toujours un petit moment disons... naturel, mais... moins plaisant. Et comme les crottes de chien sont devenues un vrai problème d’hygiène et de santé publique auquel toutes les villes sont confrontées, les contraventions sont devenues assez dissuasives ! Par exemple, à Paris : 68 €, la simple, et 450 €, pour une récidive.

Certes, il existe des moyens pour les ramasser, comme les sacs, qu’ils soient en plastique ou en papier kraft, mais cette boite n’a rien à voir avec eux, ni avec les autres, car aucun, absolument aucun, et vous pouvez chercher, ne permet, à la fois :

  • D’être complètement isolé(e) de la déjection canine et d’en éviter le contact, qu’il soit direct ou indirect.
  • D’être certain(e) que, même sous la pluie, cet outil de ramassage sera rapide et sûr, qu’il ne se détrempera ni ne se déchirera.
  • D’éviter les remarques de vos copines lorsque vous sortez des sacs ramasse-crotte de votre trousse à maquillage !
  • De dire que vous ne créez, ni ne créerez, quelque dommage que ce soit pour l’environnement.

 

Même si cette boite à une fonction très utile, elle est, sans doute, assez peu valorisante en soi. Malgré tout, on lui demande d’avoir beaucoup de qualités et il a fallu une vraie réflexion de Designer, et d’Inventeur, pour arriver à trouver comment ramasser et enfermer une déjection canine sans y toucher, en un seul geste et presque sans la voir...

Et cette réflexion a donné une boite rigide et plus complexe qu’il n’y parait, discrète, sûre, simple et rapide, destinée à préserver l’environnement et l’hygiène des villes. ( Le brevet d’invention, le modèle et la marque sont déposés. )

 

La boite est en carton rigide, imprimé d’un habillage graphique, soit à dominante brune, soit à dominante bleue, et verni. Pas verni pour faire chic, mais pour être efficace (sans pour autant être commercialisée dans une gamme de prix supérieure). Car, même sous la pluie, ce carton ne risque pas de se ramollir ou de se déchirer. La boite est discrète et on ne devine pas d’emblée sa fonction (et c'est voulu) car elle ressemble à une carte d’anniversaire double, pliée en portefeuille, que l’on peut glisser dans une poche de veste ou un sac à main. Elle comporte deux oreillettes demi-circulaires qui permettent de la manipuler les basculant et de la porter en pinçant ses oreillettes entre le pouce et l'index.

Une fois le portefeuille décollé, il prend quasi-automatiquement la forme d’un volume triangulaire dont les demi-bases horizontales dentées fonctionnent comme une pince.

 

Alors, lors de la ballade avec votre chien, au moment critique, vous n’aurez qu’à prendre votre boite, à décoller ses demi-bases pour la mettre en forme ( Il ne faut que quelques secondes. ), puis à l’utiliser. En la tenant par ses oreillettes, vous la placez au dessus de la déjection, puis vous la refermez sur cette dernière. Une fois l’opération effectuée, sa conception futée lui permet de s’autobloquer au point qu’il est difficile de la rouvrir, surtout en pinçant ses oreillettes... et il ne vous reste plus qu’à trouver une poubelle où la jeter !

C'est déjà assez embêtant d'avoir à se promener avec une boite, autant que celle-ci soit un brin esthétique. Cela dit, nul ne contestera que c'est encore beaucoup plus embêtant d'avoir à se promener avec un sac informe contenant une déjection canine...

La boîte d'hygiène canine est discrète, propre, sûre et respectueuse de l'environnement.

En premier lieux, les boites seront vendues par packs de 28 unités aux propriétaires de chiens, mais pas seulement ! Elles auront aussi un usage dans la maison lorsque le foyer accueillera des bébés, comme des chiots ou des chatons, qui ne sont, naturellement, pas encore propres.

Nous proposerons également aux Communes et aux Municipalités de distribuer les boîtes car, même mis gratuitement à disposition, force est de constater que les moyens qu’elles proposent, à savoir, des sacs en plastique ou en papier kraft, sont très peu utilisés. Ceci parce qu’ils n’assurent pas la sécurité de l’opération ni la possibilité de ne pas manipuler une déjection canine, pour ceux que cette opération rebute, et ils sont nombreux, même si certains s’y contraignent.

Et aussi aux professionnels de la santé animale, ou aux hôteliers, aux managers des lieux publics, comme les campings, en fait, à tous ceux qui trouveront un intérêt à voir cette boite utilisée dans leur environnement. Pour eux, et aussi pour les Communes et les Municipalités, des conditionnements par 50 et 150 sont prévus et même des distributeurs conçus spécialement.

A quoi va servir le financement ?

Les boites autodépliables et autobloquantes existent déjà en pré-séries mais, pour en démarrer l’exploitation il faut :

  • financer la mise en place d'une boutique en ligne en plus du site internet qui existe déjà,
  • mettre en place la chaîne logistique,
  • et lancer la production, uniquement en France, d’au moins 2000 packs de 28 boites

Produire seulement 2000 packs de 28 peut paraître bien peu lorsque l’on sait que la France compte environ 7 millions trois cent mille chiens, dont environ les deux tiers sont citadins, et que chacun d’eux doit très souvent sortir trois fois par jour.
Ainsi, en France, si seulement 5 % des maîtres utilisaient ces boites, ce qui est la fourchette basse des prévisions lors de la phase de lancement, il faudrait immédiatement leur livrer près de 25 000 packs de 28 par jour...

Bien peu, aussi, car la France n’est pas le seul pays concerné par la préservation de l’environnement et de l’hygiène de ses villes. Déjà de grandes villes comme Londres, Barcelone, Amsterdam, font des tests adn des déjections canines pour pouvoir verbaliser les maîtres contrevenants, et la liste de celles qui le font déjà, ou de celles qui projettent de le faire, dont des villes françaises, serait trop longue à énumérer ici.

Bien peu, encore, quand l’on sait que dans aucun pays au monde, et là aussi vous pouvez chercher, il n’existe de solutions qui soient comparables à nos boites autodépliables et autobloquantes.

Alors, entre utiliser la boite ou être passible d’une contravention à 68 ou 450 €, à Paris, mais aussi ailleurs, le choix sera vite fait. D’autant que plus personne n’aura l’excuse de la répugnance dûe à la manipulation d’une déjection, même à travers la paroi d’un sac, pour ne pas ramasser les crottes de son chien.

On peut vraiment dire que les boites autodépliables et autobloquantes rendent le geste civique facile et, qui sait, si, à terme, la boite ne sera pas rendu obligatoire par la juridiction...

Nous avons besoin de vous !

À propos du porteur de projet

Partageant ce goût pour l’innovation, mais aussi la curiosité et l’ouverture d’esprit, ils ont réuni leurs talents et compétences pour donner vie à cette boitte, un produit un peu décalé mais tellement attendu, et pas seulement en France, par tous les propriétaires de chiens et les responsables de l’environnement et de l’hygiène des Communes et des Municipalités.

L'utilisateur des boites est isolé de la déjection, ll place la boite au dessus, la referme, c'est fini...

FAQ

Si vous avez encore des questions, n'hésitez pas à contacter le porteur du projet.

Poser une question Signaler ce projet