BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp /* ULULE BRAND LOGOS */

CAMP OUTCHEA ORIGINAL PROJECT

C.O.O.P La Première colo du Cambodge

À propos du projet

Selon l'article 54 de la convention internationale des droits de l’Enfant (cf. UNICEF), chaque enfant a le droit à une éducation, et à des loisirs.  Au Cambodge, 1 enfant sur 3 étudie au lycée. Car beaucoup de familles vivent en dessous du seuil de pauvreté et l’éducation n’est pas une priorité de leur quotidien. L’accès au loisir encore moins.

Pour réduire les inégalités dans la société Cambodgienne, C.O.O.P collabore avec des associations locales pour développer une pédagogie ludique et écologique. Nous associons la demande d’accès au loisir d’une société en voie de développement aux besoins d’apports financiers pérennes aux associations locales. 

Inspiré de l'Économie Sociale et Solidaire, profitant  des atouts naturels de la province de Kep et de partenaires qui partagent nos valeurs et nos objectifs, notre strucutre permet de:

-développer les activités pédagogiques basés sur le jeu,

-créer du lien social entre les différents bénéficiaires,

-diminuer notre impact écologique et favoriser les actions pour le respect de l'environnement,

En Mars, nous avons eu l'occasion de confronter le projet à la réalité pour définir les attentes et les besoins des différentes parties. Une première concluante avec des retours trés positifs.

 Pendant un week-end, 9 privilégiès et 6 assistantes animatrices ont pu découvrir ce concept inconnu au Cambodge de la colonie de vacances.

Au programme: une chasse au trésor géante dans le magnifique parc national, une veilée, la décoration du Tuktuk.. et même la première fois devant la mer! Tous sont repartis avec pleins de souvenirs inoubliables

Nous avons hâte de reproduire l'expérience, c'est pourquoi tous les dons comptent!!!

À quoi va servir le financement ?

Les fonds récoltés serviront à :

  1. Principalement l'achat de matériel: pédagogiquelogistique et  équipement de premiers secours pour la préparation d'un camp d'une vingtaine d'enfants. Cela afin d'assurer un bien-être moral et physique à tous les bénéficiaires. 
  2. Couvrir les frais administratifs des 6 premiers mois. Notre projet étant inédit. Concrétement, il s'agit de nous entourer d'experts pour les questions juridiques relatives à la création de la structure.   
  3. Si nous dépassons les 100%, le reste des fonds servira à laréparation du Tuktuk. Celui-ci s'avéra trés utile pour transporter notre matériel partout où l'aventure nous méne.

À propos du porteur de projet

Benjamin  Malicieux et joueur, il deteste les inégalités. C'est pourquoi  il a rapidement trouvé sa voie comme  éducateur sociosportif. Il  travaille depuis ses 17ans avec des enfants. II a un très bon contact avec eux. Le domaine sociale correspondait parfaitement à ses valeurs et les voyages à sa curiosité.

En 2010, il part en Nouvelle Zélande dans le but d'assister à la coupe du monde de Rugby, son sport préféré. C'est un voyage qui durera plus longtemps que prévu. En Australie, et après 6 mois à travailler dans une prison pour mineur, il doit quitter le pays faute d'un visa adéquat.

 Il découvre alors le Cambodge en 2014 en touriste puis rapidement Benjamin a l'oportunité d'exercer son métier à nouveau. Il a occupé pendant 3 ans les fonctions de responsables des sport et des activités extra-scolaires à "Toutes à l'école", ONG scolarisant 1300 jeunes filles du CP à la Terminale.

Et au même moment, celle de secrétaire génerale au sein de l'association Enseignement Solidaire, ONG qui soutient une école de langues et d'activités périscolaire dans la région de Kep.

Ce sont ces diverses expériences et sa conviction que l'éducation par le jeu permet aux enfants de conserver un attrait pour le savoir. de mener à bien son projet au Cambodge. Dont il parle désormais la langue et connaît les moeurs.

Il y a aussi:

Amyssie,

À 6 ans, Amyssie à découvert le Cambodge au cours d'un voyage. Et la majesté des temples d'Angkor Wat fut un souvenir à jamais gravé dans sa mémoire. Au cours de ses études, elle s'est orienté vers les langues orientales. Le chinois d'abord puis très rapidement le khmer. En 2017, elle retourne une première fois au Cambodge. C'est au cours de ce voyage qu'elle rencontre Benjamin à Kep. Partageant une vision pédagogique commune celui ci lui propose de rejoindre l'aventure. Amyssie n'hésite pas une seconde à venir apporter son enthousiasme et ses convictions à la réussite du projet. Son rôle consiste à coordonner la logistique des séjours et la relation aux partenaires. 

 

Ci contre: Srey Leak, Ly Him, Srey Pov, Sokhea, Srey Nech et Sophorn

Les "Happy Volontaires",  Hier anciennes élèves de Benjamin à "Toutes à l'école". Aujourd'hui, étudiantes à l'université. Ce sont de futures professeurs, businesswomen ou graphistes qui partagent toutes cette volonté commune d'agir auprès de leur communauté et de pouvoir transmettre une éducation de qualité à la génération future.  À tour de rôle, elles assureront les fonctions d'animatrices. Elles représentent idéalement un aspect essentiel de ce projet. l'importance de la transmission de valeurs.

Nos partenaires

Ce projet est construit sur la coopération avec des associations locales. qui partagent des objectifs communs. Leur expertise, l'accès à leur infrastructures et surtout la confiance dont ils nous honorent sont pour nous un des gages de la réussite de ce projet.

 

Share Suivez-nous