BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Cahiers du football, la revue

Les Cahiers attaquent une revue, jouez en soutien !

Maintenant, on vise l'Europe

100% en moins d’une journée, presque 200% après une semaine : un énorme merci aux près de 600 contributeurs qui participent d’ores et déjà au grand retour des Cahiers sur papier. Le premier numéro est bouclé, en route vers l'imprimeur !

Parce qu'on ne compte pas s'arrêter là, on a quelques surprises à vous annoncer, avec le déblocage de nouveaux cadeaux pour (tous) les souscripteurs : 
1. À 750 abonnements : une double page inédite en PDF (qui ne tenait pas dans le numéro 1).
2. À 1.000 abonnements : un jeu de 5 cartes postales avec les illustrations de Mathieu Persan pour le dossier du numéro 1.

« Merci les contributors ! » (Luis Fernandez)
« Les contributeurs ils sont comme ton château. Il faut défendre le château. » (Claudio Ranieri)

Le dossier, parlons-en pour dévoiler un peu du contenu de ce premier numéro. Un vaste sujet : la beauté. La beauté du jeu et des joueurs, celle du geste et de l'expression collective, la beauté menacée, jugée souvent inefficace, mais qui reste au cœur des passions. Au programme : 
• Notre école nationale, celle du jeu à la nantaise décryptée au fil de son histoire, de José Arribas à Raynald Denoueix en passant par Coco Suaudeau.
Le beau jeu est-il un projet tactique ? Enquête sur les quêtes parallèles du résultat et de la qualité. Et ces joueurs les plus "artistes", qu'on admire tant, sont-ils beaux et inutiles ? Justement, passons en revue tous les genres de beauté des footballeurs, de la grâce à l'élégance en passant par le sublime ou la perfection…
La cartographie : winning ugly, losing pretty, etc.
Le procès de José Mourinho : chantre du cynisme et de l'efficacité, l'entraîneur portugais passe enfin devant ses juges, qui écouteront aussi des grands témoins et une experte psychiatrique.
L'esthétique du football télévisé discutée par deux critiques de cinéma.
Et encore : une typologie définitive de la beauté des stades, les définitions d'un beau but, les manières de partir en beauté,  la beauté relative des finales, une anatomie du pied sous toutes ses facettes, le beau jeu de l'oie (un vrai jeu de l'oie ? Oui !), les beautés imparfaites des deux volées les plus célèbres de Zidane et Trezeguet, etc. (car ce n'est pas tout).