BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Cahiers du football, la revue

Les Cahiers attaquent une revue, jouez en soutien !

À propos du projet

Les Cahiers du football lancent une belle et grande revue, distribuée en librairie et par abonnement. Vingt ans après leur naissance, les Cahiers se réinventent et explorent de nouveaux terrains. Voici la revue dont nous rêvions, celle qui manquait : embarquez dans l'aventure !

La revue en chiffres 
164 pages
22,7 x 28,5 cm
730 grammes de football
trois fois par an
prix de vente librairie : 18 euros.

Dans la revue des Cahiers du football, il y aura du lourd et du léger, des voyages et des rencontres, à lire et à regarder. Du texte, de l'image, de l'humour, de la culture, de l'information… et surtout beaucoup de passion. Au programme : entretiens, portraits, reportages, feuilleton, BD, portfolio, dessins, documents d'archive, feuilleton, enquêtes, fiction, chroniques, infographies, jeux, etc. Et bien sûr, à chaque numéro, un grand dossier sur un joli thème à explorer en profondeur.

Le numéro 1 sort le 31 mai.Nous allons vous dévoiler progressivement son (merveilleux) sommaire, dont voici déjà quelques échantillons.À suivre…

LES CONTREPARTIES

Deux collections de t-shirts, deux collections de tote bags et les cartes postales qui les accompagnent : un choix vaste et faste, des motifs déclinés sur trois supports. («Seul Balanciaga a fait mieux ce printemps.» – Vogue). Et pour ceux qui préfèrent la lecture : le livre Les Entraîneurs révolutionnaires («Très dépaysant» – Bruno Genesio)

T-SHIRTS ET TOTE BAGS : LA COLLECTION "TRAUMAS". 

Nulle vie de supporter sans désillusions, nulle légende sans grands drames : portons fièrement leur souvenir. Une collection multi-générationnelle, avec un trauma par décennie.

Santini 1976 : Saint-Étienne touche trois fois les poteaux carrés et perd la finale de la Coupe d’Europe contre le grand méchant Bayern. Le mythe absolu de la lose, le vrai choix des puristes.

Battiston 1982 : une seconde avant de se faire démonter les cervicales par Schumacher, Battiston envoie le ballon à droite du but. Trop à droite. Le trauma romantique par excellence.

Kostadinov 1993 : ils s’y croyaient, ils s’y voyaient, en Amérique. Le missile de Kostadinov dans la lulu de Lama les renvoya tous devant leur télé. Le trauma préféré des amoureux de Ginola.

Zidane 2006 : le coup de boule fatal n’aurait jamais existé si Buffon n’avait pas détourné celui-ci hors de son but. Le choix de ceux qui préfèrent ne pas échanger leur maillot à la fin du match.

Gignac 2016 : il aurait pu faire taire à jamais les mauvaises blagues et devenir le sauveur de la patrie. Le poteau en a décidé autrement. Le choix de la confiance : la lose n’est pas morte.

[cliquez sur l'image pour l'agrandir]

T-SHIRTS ET TOTE BAGS : LA COLLECTION "DÉFINITIONS" 

À chaque personnalité correspond un cliché footballistique. Cet article astucieux permet de dire ET d'expliquer qui l'on est.
«Très efficace en soirée : je n'ai pas pécho, mais je me suis fait de potes.» (un client)

[cliquez sur l'image pour l'agrandir]

LIVRE : LES ENTRAÎNEURS RÉVOLUTIONNAIRES

Pep Guardiola, Johan Cruyff, Arrigo Sacchi, Valeri Lobanovski, Helenio Herrera… Visionnaires, ils ont porté leurs équipes vers les sommets mais ont surtout servi de modèles à des générations de coaches. Après Comment regarder un match de foot (Solar, 2016), Raphaël Cosmidis, Christophe Kuchly et Julien Momont ont écrit, sur ces entraîneurs qui ont changé le jeu, un ouvrage de nouveau salué par la critique («Hey, salut !» – la critique). Lire la présentation du livre.

A quoi va servir le financement ?

Sans publicité, totalement indépendante, la revue des Cahiers compte avant tout sur ses lecteurs pour pérenniser l'aventure. Nous ne vous demandons donc pas de dons : seulement de souscrire un abonnement d'un an et trois numéros ! Réaliser une telle publication, c'est évidemment rémunérer des journalistes, des auteurs, des photographes, des illustrateurs, un imprimeur, etc.

Ce soutien nous permettra de consolider nos bases, d'investir dans les contenus et le développement, de nous doter de locaux capables d'accueillir la foule de nos collaborateurs. Et de voir au-delà des trois numéros que les Éditions du 12 juillet, la société éditrice des Cahiers, sont d'ores et déjà en mesure de produire. 

À propos du porteur de projet

Les Cahiers du football, "magazine de foot et d'eau fraîche", se sont lancés sur Internet en décembre 1997. L'aventure commence par une victoire : un soutien à Aimé Jacquet dans les mois qui précèdent la Coupe du monde 1998… Elle se poursuivra par le lancement d'un forum reconnu pour sa qualité (et sa tendance à déborder largement du domaine du football) et l'invention d'une multitude de formats devenus classiques : le Diaporama, le sondage idiot, l'Agence Transe presse, les chroniques de Jean-Patrick Sacdefiel, le Cinéma des Cahiers, les blogs parodiques (le Petit José, le blog de Raymond), le Classement en relief, le Championnat à l'envers, etc. Ils organisent aussi le célèbre et controversé Ballon de Plomb, puis le Ballon d'Eau fraîche.

C'est aussi tout une communauté de passionnés qui s'est fédérée, au sein de laquelle les Cahiers recrutent en permanence de nouveaux contributeurs, assurant un rajeunissement de l'équipe – cette dimension participative perdure aujourd'hui. Chaque année, les lecteurs organisent la Ligue des Cahiers, un tournoi très amical réunissant 150 joueurs dans un coin différent de la France, mêlant football et fête.

En 2003, les Cahiers passent au papier et lancent un mensuel au format tabloïd, distribué en kiosque, qui renouvelle les médias spécialisés et élargit leur lectorat. 43 numéros paraissent jusqu'en 2008, moment choisi pour devenir mythique avec l'arrêt de la parution : la déception est moins grande que la fierté du travail accompli.

Les Cahiers restent en ligne, sans abandonner le papier puisque commence alors une série de publications : les dictionnaires humoristiques (L'important c'est les trois points et Oui je crois que bon…), le "grand livre des Cahiers" qui récapitule la saga, Comment regarder un match de foot ?, qui rencontre un large public et auquel succède Les Entraîneurs révolutionnaires. En ligne, les blogs Ni Buts Ni Soumises, Teenage Kicks, les Dé-Managers étoffent les contenus.

En septembre 2017, une nouvelle équipe se constitue, réunissant anciens et nouveaux membres, pour mettre en orbite un projet longtemps caressé : la création d'une revue au format mook (hybride entre livre et magazine), dont il existe des exemples dans la plupart des pays de football, mais pas en France. L'aventure continue.

Les Cahiers ont eu l'imprudence de proclamer : "Un autre football est possible !" Au moins ont-ils montré qu'il était possible de parler de football autrement. Une ambition plus vive que jamais avec cette nouvelle revue.

Le site des Cahiers du football
Les Cahiers du football sur Twitter
Les Cahiers du football sur Facebook
Les Cahiers du football sur Instagram

FAQ