BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp /* ULULE BRAND LOGOS */

Nadja Berruyer. Brodeuse

Documentaire sur l'artiste brodeuse Nadja Berruyer.

À propos du projet

La campagne continue de plus belle !!! Un film est fait... un livre est en construction !
Lisez plus bas vous allez être totalement éblouis ! Et n'oubliez pas d'aller dans la rubrique news, il y a beaucoup d'informations et de photos ! 

       

Avant de commencer, voici un second un petit extrait (vous avez vu le premier ? En cliquant sur l'image d'accueil.)

Bonjour tout le monde !!!

Merci beaucoup de venir sur cette page et de me lire !!

Je vais vous expliquer mon projet !

Vous pensez peut-être que c'est banal un documentaire sur la borderie ? Et bien non ! 
Nadja Berruyer n’est pas une brodeuse comme les autres ! C’est une dingue de broderie. Sa vie, c'est la broderie. 
Elle est une artiste. Du matin au soir, elle brode des tableaux de perles. Au lieu d'utiliser des crayons, des feutres ou des peintures...Nadja peint avec des fils et des perles !
 
Dans ce documentaire de 60 minutes, vous pourrez y apprendre ce que veut dire le mot «broder» ainsi que les techniques de la broderie. Y admirer certaines de ses œuvres et voir l'évolution de son travail. Nadja vous révélera comment naissent dans sa tête ses tableaux tout perlés. Comment elle les réalise et avec quels matériaux. 
Pourquoi et comment est-elle devenue brodeuse...

Les perles de métal, de verre, les paillettes, les fils d'or et de soies. Rares, d'époques, de sortes, de tailles et de couleurs différents peuplent son atelier et nourrissent son univers. Elle brode également avec des matériaux plus spéciaux comme des pièces de monnaie, des engrenages d'horlogerie, des mécanos, des pendentifs, des plumes, des cheveux, des bijoux... Elle dépasse les frontières de l'artisanat et se donne toute la liberté de l’artiste pour organiser selon sa volonté toutes ces matières qui la fascinent.

  

La broderie est un art et quand les fils et les perles passent entre ses doigts, ils viennent sublimer ses dessins. Quand la lumière les accroche pour mettre en valeur le travail, les tableaux prennent vie. 

Nadja est une artiste. Très jeune, son talent est vite reconnu. Elle travaille pour le prêt-à-porter, la haute couture : Christian Lacroix, le théâtre, le cinéma avec entre autres pour le film "Brodeuse" d'Eléonore Faucher, elle crée un tableau de perles haut de 3mètres !
Depuis 30 ans broder tous les jours pendant de nombreuses heures sans s'arrêter à fini par imposer à son corps de la souffrance due à la position de la broderie. Elle doit donc maintenant se reposer un peu plus souvent

Le film est au niveau du montage et il me reste également certaines animations à faire.


Nadja à ses début !

  
Nadja et "Brodeuse" ainsi qu'un détail de ce tableau haut de 3 mètres.

Ses créations, du tout petit au géant nous transportent dans son imaginaire et nous parlent dès la première rencontre. 
On a souvent tendance à associer la broderie à l'artisanat, à la tradition ou à une distraction de plaisir sans jamais trop l'associer à l'art. 

Peu de choses filmées existent sur la broderie. La parole de Nadja est l'occasion de se débarrasser des idées reçues (la broderie : c'est Mr Lesage, la broderie : est en voie de disparition, la broderie : c'est ringard, la broderie : c'est pour les grands-mères...) de mieux faire connaître et comprendre à un public plus large sa passion.
Nadja m'a fait découvrir un monde que je ne connaissais pas, son travail est rare. Sa sensibilité, sa passion et son pouvoir créatif m'impressionnent. J'espère que vous aurez envie de soutenir mon projet. C'est à mon tour que j'aimerais vous faire connaître son travail et cet art singulier qu'est la broderie. Que vous soyez touchés par sa parole et la poésie de ses oeuvres tout comme je l'ai été. 

 Merci à vous !

Aurélie Martin.


Nadja brodant dans son atelier entourée de ses oeuvres.

À quoi va servir le financement ?

Le financement va servir à payer la post-production du film et donc :

Le mixage duson 600€ 

L'étalonnage 750€

Le DCP (disque dur contenant le film sur fichier spécialement pour projeter dans les cinéma) 200€ 

La pression des DVD et l'impression de sa jaquette avec les boîtes (SNADisc) 1020€ 

La location de la salle pour la projection sur grand écran à Paris 300€

Les frais de port pour l'envoie des contres-parties 200€

La publicité et Les contres-parties 430€

Les 8% à Ulule. 280€

Voici quelques photos des contres-parties

 L'affiche A2 


El diablo

Les cartes postale : (280gr carton CP Mat recto/verso)

 
Détail de La cape. La maisonette.

 
Détail de La femme sur la plage.

 
Détail de la carte à jouer carreau

 
Karl

Le magnet


Ma sorcière
(Egalement la couverture du livre à venir
"Nadja Berruyer, les monstres et babayaga")

À propos du porteur de projet

Je suis vidéaste et photographe sortie depuis 2004 de l'Académie Royale des Beaux-Arts de Liège en Belgique où je suis née.  J'ai touché à un peu tous les sujets, comme les vidéos d'entreprises, les reportages et des génériques en animation pour la télévision, des captations de spectacles (concerts, théâtre...), la fiction au cinéma et aujourd'hui, le documentaire. 

J'ai donc décidé d'insérer de l'animation dans ce documentaire car, j'ai toujours aimé ça déjà à l'école mais j'ai vraiment concrétisé cela dans les générique des émissions de Raphaël Mezrahi pour C8 ou encore dans des vidéos pour des expsitions d'artistes...  Dans le joli film "Louise" de Jean-François Gallotte sorti au cinéma en 2015 où j'y étais également chef opérateur et monteuse. La lumière naturelle est magique et magnifique. 

                      

Quand j'ai rencontré Nadja aux "Portes-ouvertes des ateliers d'artistes de Montreuil" en 2011, j'ai tout de suite voulu prendre ses oeuvres en photo avec l'idée d'en faire un livre, et petit à petit avec Nadja nous avons retrouvé presque toutes ses oeuvres éparpillées un peu partout pour que je les photographie et puisse ensuite créer une maquette pour un livre de 300 pages, intitulé : "Nadja Berruyer, les monstres et babayaga" et dont Christian Lacroix a accepté d'écrire la préface. Le documentaire "Nadja Berruyer Brodeuse" est un complément de ce livre à paraître bientôt sur cette même plate-forme. Il peut également se regarder seul.

 La couverture du livre à venir

Ce film est apparu plus qu'évident à faire après la lecture des lignes de Christian Lacroix ça a été pour moi un déclic, j'ai vraiment été convaincue de filmer Nadja et ses broderies. J'ai tourné avec mon Canon 5D dans l'atelier de Nadja quasiment tout à la lumière naturelle pendant plus de 2 mois tous les jours. Ensuite avec Jean-François Gallotte, nous avons commencé et terminé le montage pendant tout l'été. Puis j'ai pu me lancer dans le loooooooong travail d'animation et faire ainsi vivre les tableaux de Nadja 

Je me réjouis donc de vous montrer ce projet dont je suis très fière.

"Cheveux roux" Ce tableau a été brodé par Nadja avec mes cheveux.

Le printemps                                                                               

 

L'été

L'automne                                                                                  

 

 L'hiver

Une matrioshka de la petite famille. "Bleue"

 

Triptique Autoportrait - Sireine - Les têtes


Du 15 novembre au 20 décembre venez à la galerie D'un livre à l'autre