Attention, notre site pourrait mal s'afficher ou mal fonctionner sur votre navigateur.
Nous vous recommandons de le mettre à jour si vous le pouvez.

Mettre à jour
Je ne peux/veux pas mettre à jour mon navigateur
BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp

BREEKS l'abonnement

Et si on partageait 2 numéros de plus ?

BREEKS 4 : Mauvaise nouvelle.

Bonjour à tous.

Cela fait maintenant plus d’un an que la campagne nous vous avons proposé est terminée. A ce jour seul le BREEKS 3 vous a été envoyé sur les 2 numéros compris dans l'abonnement. 

Que se passe t’il avec le numéro 4 ?

Malgré les pré-commandes de la nouvelle campagne d’abonnement à l'époque, les frais engendrés par BREEKS 3 ont été plus importants que les revenus des ventes.

Il nous reste beaucoup de stock, plus de 1300 exemplaires pour être précis. Les couts de production ne sont pas encore amortis et le stock est plus important que les écoulements mensuels. Nous en avons pour un moment avant de nous y retrouver. Trop pour vous faire encore attendre.

Nous n’avons pas de solution pour bien diffuser/commercialiser et faire mieux connaitre notre revue à ce jour. Autrement dit, si nous imprimons 1500/2000 ex de BREEKS 4 comme le 3, il nous faudrait engendrer des frais trop lourds par rapport à ce que nous pouvons investir actuellement (9000 euros d’impression + la maquette + le cout des textes etc…)

La quantité à imprimer semble déraisonnable par rapport à ce que nous pourrions vendre sur notre shop.

Aujourd’hui nous ne pouvons pas investir avec ce degré de risque. Nous irions droit dans le mur. Des solutions numériques moins couteuses existent, mais trouver une solution d’impression qui permettrait d'imprimer beaucoup moins en gardant la même qualité que les 3 premiers semble illusoire. Il faudrait changer le format, le papier et le rendu global de cette revue. Donc de toute façon ce n’est pas satisfaisant par rapport à ce qui avait été proposé.

C’est avec beaucoup de regret et de tristesse que nous devons mettre en stand by ce projet. BREEKS a toujours été un terrain d’expérimentation fragile mais c’est un crêve coeur pour les créateurs de la revue d’être bloqués de la sorte.

Ceci alors que le contenu du 4 était en cours de production, nous avions même une couverture réalisée par Bunka déjà illustrateur de la couverture de BREEKS 2.

Il nous reste encore une piste potentielle pour débloquer la situation, nous attendons une réponse d’un possible partenaire qui assurerait la diffusion. Si la réponse s’avérait négative cette mise en stand by pourrait donc s’avérer comme définitive. Et si la réponse permettait de redémarrer la production vous seriez les premiers à en être avertis. Mais à ce stade il y a trop d'incertitudes pour continuer à faire durer ce processus d'attente.

Cette incertitude ne doit plus peser sur la confiance que vous nous aviez accordée. Il faut avancer et clarifier la situation avec vous une bonne fois pour toute.

La déception est nous l’imaginons très grande, peut être irreversible mais nous n’allons pas vous laisser sans vous proposer une contrepartie. Nous sommes conscients que ça ne remplacera pas BREEKS mais c'est aussi le seul moyen de ne plus vous faire attendre sans perdre toute crédibilité.

-Le T.Shirt qui vous a été promis n’est pas abandonné, il vous sera envoyé d’ici la fin de l’année (peut être avant selon la solution d'impression que nous retiendrons). 

-D’autre part vous serez abonnés d’office pendant 4 numéros à notre autre magazine Geek lemag (premier numéro envoyé en novembre).

Pour ceux qui seraient déjà abonnés, nous vous proposerons une solution de remplacement.

Vous recevrez d'ici le week-end un autre message pour mettre à jour les adresses et pouvoir enregistrer votre abonnement. Nous vous demanderons également vos tailles pour les T.Shirts.

Malgré la déception légitime, nous espérons que nous pourrons envisager d’autres voyages interstellaires aux confins des cultures de l’imaginaire.

L’équipe de BREEKS/MUTTPOP