BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp /* ULULE BRAND LOGOS */

Des brebis au bleu en Morbihan

Du bleu Bio en hiver

À propos du projet

     Bonjour ! Je m’appelle Gaël IFRAH. Après une première vie comme éducateur spécialisé, je me suis lancé dans l’agriculture en 2011 par le biais de stages, de salariat et d’une formation.

     Installé depuis octobre 2015, je me prépare avec l’aide de ma compagne, Lucile ANDRE, à la production de fromage de brebis pour l’hiver 2016-2017.

    Il s’agit d’une installation en Bio, basée sur du lait d’hiver (méthode naturelle) pour répondre à l’absence de produits laitiers de brebis sur cette période et sur la proposition de produits originaux, notamment du bleu de brebis (fromage à pâte persillée), des agnelets de noël et de quelques porcs blancs de l’Ouest.

     Ces choix nous permettent également de limiter la concurrence avec les éleveuses et les éleveurs locaux en vente directe (AMAP, marchés, magasins Bio de producteurs/productrices).

     Par souci du bien-être de nos animaux, nous nous orientons vers un suivi vétérinaire alternatif basé sur la prévention des risques et l’homéopathie. C’est sur les conseils de notre vétérinaire que nous adaptons donc la conduite et l’installation des animaux.

     La ferme se voudra aussi conviviale et accueillante. Nous travaillons déjà avec le centre éducatif renforcé (CER) de la commune et recevons des mineurs en difficulté pour travailler ensemble à l’occasion de chantiers d’insertion. Nous prévoyons également l’accueil de stagiaires, woofeur(euse)s et ululeur(euse)s et travaillerons dès que possible à des solutions d’hébergements sur la ferme.

     Les choix décrits précédemment impliquent plusieurs choses :

  • l’absence d’entrée d’argent par la production laitière jusqu’à fin 2016 et ce, malgré les productions végétales à financer dans les prochaines semaines et l’alimentation et les soins aux animaux quotidiens
  • la construction d’une cave à bleu indépendante de la fromagerie pour proposer également des fromages non bleus !

Nous élevions nos 70 agnelles lacaunes et nos béliers, nos oies, nos poules Brigitte et Martine, notre chien de troupeau Ipipip et notre chat Tambourin depuis mai 2015 sous un hangar agricole initialement adapté à l’élevage de taurillons que nous sommes finalement contraints de quitter.

     Nous n'avions déjà pas choisi la facilité en désaisonnant la production laitière (9 mois d'attente pour percevoir les premières entrées d'argent de l'activité laitière).

Ce changement de siège d'exploitation, indépendant de notre volonté, nous conduit cette année à abandonner les cultures de vente. C’est d'autant moins d'entrée d'argent pour faire face !

     D'autre part, après deux mois à battre la campagne alentours pour trouver un bâtiment à reprendre, sans succès, nous nous sommes finalement résolus à acheter et construire. Une petite révolution que la banque propose de nous aider à financer début 2017.

     Ce qui ne nous laisse finalement que quelques mois pour :

  • acquérir, terrasser et viabiliser (eau et électricité) une petite parcelle agricole et y installer une phytoépuration
  • financer, construire et aménager des locaux: bergerie, salle de traite, fromagerie, cave d'affinage, tunnel de stockage à fourrages et silo à céréales, lieu d'accueil du public
  • clôturer durablement les terres à pâturer
  • produire nos fourrages et céréales
  • préparer le troupeau à entrer en lactation dans les meilleures conditions


Allez, viens me faire un câlin...!

À quoi va servir le financement ?

     La banque m’a suivi et m’a accordé des prêts à hauteur de 51 000€ pour financer une partie du troupeau, la fromagerie, le tunnel, du matériel d’élevage et le tracteur en octobre 2015

     Avec la perte de notre bâtiment d'élevage initial, il reste aujourd'hui à financer :

  • l’alimentation et les soins au troupeau (bouchons de luzerne et suivi santé)  : 2 400€
  • les productions végétales de l’année (semis et travaux agricoles pour les céréales, les fourrages et les prairies) : 4 500€
  • l'acquisition, le terrassement, la viabilisation (eau et éléctricité), l'assainissement (phytoépuration) d'un terrain agricole de 0,7ha :  14 000€
  • des solutions optimales d’hébergement pour les animaux et le public, ainsi que la salle de traite et le silo à céréales et la cave d'affinage : 29 500€
  • les clôtures (piquets et grillage) : 5 000€
  • le fermage (loyer agricole) depuis janvier 2016 : 2 670€

     Nous sollicitons donc un financement participatif à hauteur de 6 000€ (soit 1/10 ème seulement de nos besoins immédiats sur les 58 000€ nécessaires en plus des 51 000 déjà empruntés) pour nous aider à faire face avec toute notre énergie et notre motivation! N'hésitez donc pas à aller au delà!

À propos du porteur de projet

    Après 10 ans à travailler comme éducateur spécialisé auprès d'enfants et de jeunes adultes, j'ai pris un petit chemin qui m'a mené tout droit jusqu'à la ferme de Julien. Une ferme de brebis où j'achetais mon fromage bio. J'ai tout de suite accroché avec Julien et ses brebis. J'y suis resté assez longtemps pour apprendre à m'occuper d'elles, à fabriquer des fromages et à les vendre, entre autres choses.

Et ça y est, je me lance !

https://fr-fr.facebook.com/people/Ferme-Du-Guermat-Elven/100011427901593

https://www.facebook.com/julien.brothier.509?fref=ts

http://amapelven.wix.com/amap-elven