BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Brasseurs Cueilleurs

Lancement d'une Micro-Brasserie en Normandie

À propos du projet

LE PROJET BRASSEUR FLORE MURIT, DEVIENT ENTREPRISE, ET CHANGE DE NOM POUR L'OCCASION :

/¤* BRASSEURS CUEILLEURS *¤\

****************************************************************************

Nous BRASSEURS CUEILLEURS adorons la Nature ! Elle est la première Artisane des flaveurs de nos boissons.

Chercheurs de FLORES, nous cueillons le meilleur de Sa biodiversité et guidons Sa biochimie pour composer des bières singulières, nées de notre inventivité et additionnées de vos idées.

Brasseurs, nous réinterprétons et faisons nôtre ce SAVOIR FAIRE qui, riche de 10 000 ans a gardé toute sa liberté grâce à la vivacité de sa communauté d’explorateurs passionnés.

Cueilleurs, nous visons aussi une forme de LAISSER FAIRE inspiré des premiers hommes qui, en harmonie dans la Nature, croquaient ses fruits avec mesure, sans intrusion ni fioritures.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Chasseur-cueilleur

****************************************************************************

Il ne reste plus qu'a obtenir un numéro d'entrepositaire auprès des douanes et à finir les travaux pour que nos trois premières créations voient le jour:

FINE FLORE 5%: une Pale Ale pour tous aux notes herbacées

SAISON FLORE 4%: une blonde pour la soif aux accents fermiers

SOLI FLORE 6%: une IPA fruitée et détonante à déguster entre amis

****************************************************************************

ESPERANT VOUS VOIR NOMBREUX AUX SOIREES DE LANCEMENT ESTIVALES QUE NOUS NOUS ATTELONS A PREPARER, NOUS AVONS HÂTE DE PARTAGER AVEC VOUS NOS DOUCES ECUMES ET NOTRE JOIE D'EXISTER !

Un immense merci pour ce soutien massif ! Je suis au travail pour le récompensser cet été, une fois le statut de brasseur obtenu.

Près de Vernon et à une heure de Paris, Brasseurs Cueilleurs est une fabrique de bière artisanale inspirée par la Nature. Son ambition est de participer au renouveau régional de cette boisson pour mieux  partager sa richesse et sa diversité dans la convivialité.

Pour suivre et soutenir le projet suivez le pouce et partagez: 

Retrouvez également Brasseurs Cueilleurs sur Twitter

Je produirai environ 20 000 bouteilles 33cL la première année (soit près de 70 hL/an). J'achêve à présent la mise en route de mes équipements et prépare les travaux du laboratoire. L'investissement matériel étant réalisé, ce projet est peu risqué mais prévu pour évoluer rapidement. Les bénéfices tirés des deux premières années d'activité seront réinvestis dans un outil de production cinq fois plus important. Entretemps je mise sur un véritable partenariat avec mes premiers clients, dans une logique participative de retour consommateur et d'amélioration continue.

Le BRASSAGE:

Ci dessus l'outil de brassage: 3 cuves de 100L dont deux chauffées permettent (pour faire simple) la transformation du malt (orge ou céréale germée) en un jus sucré et savoureux appelé moût. Les céréales et de l'eau préchauffée dans la cuve suppérieure sont infusées dans la cuve centrale afin d'en extraire et d'en transformer les sucres (fermentescibles ou non), et ce pendant des temps et températures déterminés selon le caractère recherché, c'est l'empâtage. Après filtration du moût vers la cuve inférieure, les céréales mouillées ou drêches sont lavées à l'eau préchauffée (en haut) afin d'en extraire les derniers sucres et pour diluer le moût total. Après pompage vers la cuve supérieure, Il convient d'hygiéniser le tout par ébullition et d'en profiter pour y ajouter du houblon (fleur résineuse d'une liane de nos campagnes) à différents moments, pour la conservation, l'amertume et les arômes. Le moût est enfin refroidi vers le fermenteur (200L) pour laisser place aux levures choisies qui transformeront en moins d'une semaine le sucre en alcool, sans oublier de donner à la bière un peu (beaucoup) de son caractère. Il ne reste plus qu'à laisser la bière décanter et se développer pendant 2 à 3 semaines au froid après transfert dans un autre fût puis à la mettre en bouteille avec un peu de sucre et au chaud, juste ce qu'il faut pour donner aux levures envie de se réveiller et de mettre la bouteille sous pression d'un peu de gaz. 4 à 5 semaines se sont écoulées, mais selon les bières il faudra encore attendre entre une semaine et quelques mois pour un produit bien fini.

Pour faire tout ça je dispose: d'un moulin, de 3 cuves de 100L: deux chauffées, une filtrée, agitée et à alimentation répartie, une pompe, un échangeur à plaque, 6 fermenteurs (et pleins de petits pour des essais), une embouteilleuse et une capsuleuse.

Je prévois le déploiement progressif de 6 variétés. Une bière légère de consommation quotidienne sera mon produit phare, supporté par 5 créations dont chacune mettra en lumière un travail particulier sur un des 5 ingrédients qui composent une recette de bière: L'eau, le malt, le houblon, la levure et le sucre.

Je partagerais avec vous les techniques, des aides à l’analyse gustative et des conseils pour choisir la bière adaptée à chaque usage dans une démarche didactique et de découverte de l’étendue du monde brassicole.

Les ingrédients, mes pictogrammes, sont au cœur de mon approche. Le nom, Brasseurs Cueilleurs met sur le même plan le vivant et la main de l'homme qui collaborent pour donner la bière. Par ce que, de la terre viennent : l'eau dont les caractéristiques feront les fondations de mes breuvages, les végétaux à la diversité infinie et aux arômes surprenants et bien sur les minuscules levures, véritables artisanes du succès d'un grand cru !

J’ai aussi l'intention de mettre à contribution les abeilles qui vivent dans notre jardin pour une bière au miel et je plante cet hiver la houblonnière qui alimentera les bières de 2018. Ma méthode est résolument artisanale : sans artifice, sans filtration, sans pasteurisation et mes bières naturellement pétillantes.

This work, is a derivative of  "untitled" by Andrew/polandeze, "Golden Ears" by Johan Neven, "hops in the late afternoon sun" by waferboard, "Yeast Cell" by Col Ford and Natasha de Vere, "à l'intérieur de la ruche !" by fidber and "Iowa Farmland" by OakleyOriginals, all used under CC BY 2.0.

Du côté des ventes, je prends des contacts pour participer à des marchés de produits régionaux et nouer des partenariats avec des boutiques locales de boissons ou d'artisanat. Mes bières seront également distribuées dans un ou plusieurs lieux spécialisés à Paris.

J’imagine par ailleurs un système de commande par internet et d'abonnements dégustation pour les habitants de la région et quelques clients parisiens. A la brasserie, la vente à emporter sera de mise et quelques évènements seront organisés dans la limite des licences pouvant être obtenues.

Mes bières sont bien sur véganes, sauf celle au miel. Autant que faire se peut, Brasseurs Cueilleurs intégrera une réduction de ses impacts écologiques. Des leviers à plus ou moins long terme ont été définis : recherche proactive de matières premières locales et passage rapide au BIO, récupération d'eau de pluie pour le lavage et le froid, mise en service d'un puit de la source sous la brasserie, consigne et réutilisation des bouteilles, relative dématérialisation de la publicité, recyclage des drêches en alimentation animale puis à terme en biogaz pour fournir l'énergie à l'installation, création d’une bière faite à partir de surplus de pains sec, investissement dans un véhicule propre!

Retrouvez le travail de Louise Allavoine sur photoshelter

A quoi va servir le financement ?

Brasseurs Cueilleurs est un projet à vocation participative, par exemple à travers l'amélioration des recettes issue vos avis. De plus, dans une logique de petit projet tremplin, le levier bancaire n'est pas d'actualité. Le crowd funding s'est donc imposé dés la naissance de l'idée du projet au centre du plan de financement.

Votre aide est donc essentielle pour la naissance effective du projet!

Pour gagner du temps, j'ai déjà acheté le matériel sur mes deniers personnels, il est désormais fonctionnel. Vos participations serviront donc essentiellement à financer un besoin de trésorerie. J'en conviens c'est symboliquement moins amusant que de sponsoriser du matériel, mais le timing est ainsi fait et en réalité c'est une participation d'une grande valeur pour l'entreprise. Elles se décomposent ainsi:

  • Des frais de constitution de ma structure: 600€
  • Un trimestre de stock de matières premières: 1 800€
  • Un trimestre de stock de conditionnements: 1 800€
  • La fin des travaux (sol et plomberie): 800 €

Les frais inhérents à la campagne (contreparties et comission) constituent le restant.

Contreparties:

Après la campagne les bères 33cL seront autour de 2€ la 33 cL. Ici c'est donc un achat en avance et en exclusivité avec une marge de générosité. Ca reste moins cher qu'au bar...

Question variétés ce sera au choix dans la mesure du possible parmis les 3 variétés initiales: une pâle ale herbacée pour la soif, une IPA single Hop bien fruitée pour l'apéro, une blonde saison aux accents fermiers pour vos soirées.

Pour les stages pensez à vous cotiser. Entre collègues pour une bière d'entreprise, entre vieux amis pour des retrouvailles champêtres, ou encore en préparation d'un mariage (en espérant ne pas accueillir un EVG barbare), avec votre association pour préparer les breuvages qui accompagneront vos prochaines réunions. Tout est possible!

********************************************************************************************************************************************

Grâce à vous nous avons atteint l'objectif 1 de 7 000€ en un temps record de 15j/60j !!

Un grand M.E.R.C.I

NOUVEAUX OBJECTIFS:

Travaux supplémentaires

Passage au BIO

Système de régulation de température

Site internet, communication et packaging

À propos du porteur de projet

Qui se câche derrière Brasseurs Cueilleurs?

Pour en savoir plus sur le projet, me suivre et me soutenir, abonnez vous à ma page Facebook!

Je suis ingénieur biologiste, cuisinier inventif et soucieux de la préservation de l'environnement. Après des études tournées vers les applications industrielles de la machinerie de la vie, des stages en laboratoire et en ateliers de bio-procédés (où l'hygiène était de rigueur), quatre ans passés à concevoir et à construire des unités de production de biogaz par fermentation (encore elle) des déchets organiques, et à brasser les week end, je veux à présent consacrer toute mon énergie et mon expérience de gestionaire à ma passion qu'est la bière pour monter un beau projet de terroir. Débrouillard et persévérant, je crois aux projets singuliers, incrémentaux et porteurs de sens.

La maison que j’habite et rénove à Saint Pierre de Bailleul et qui héberge généreusement le projet est un lieu de vie magnifique. Mon plus grand plaisir est d’y recevoir mes amis et leurs amis et toutes les occasions sont bonnes pour s’y attabler, pour rire, débattre, ralentir et partager, le plus souvent un verre de bonne bière à la main. Mes amis et voisins font en cela déjà partie intégrante du projet, à commencer par leurs palais aiguisés et leur regard averti. D’ailleurs plusieurs d’entre eux sont en sérieuse réflexion de reconversion et prennent dores et déjà part aux orientations de Brasseur Flore qui ne devrait pas s’écrire à la première personne du singulier bien longtemps.

Brasseurs Cueilleurs c’est aussi (paradoxalement diront certains), mes confrères. Brasseurs de la France entière sur le forum Brassage amateur ou l’esprit d’entraide est le maitre mot. Mais aussi, et c’est là que ça devient intéressant, les brasseurs au cœur de ma région. Jérôme, « le Goubelin » vend ses bonnes bières à seulement 30 km (Breuilpont) mais n’a pas hésité à me donner quantité de conseils et services très précieux, au même titre que la magnifique Brasserie de Sutter (Gisors) située à 40 km. Olivier de la brasserie la Chaumontoise à 50 km, que j’ai rencontré il y a 3 ans est à l’origine des plans de mon matériel et partage depuis des années son savoir-faire pour faire vivre l’emploi et l’artisanat Français. Je me réjouis de cette ambiance pour le moins « coopétitive » et humaniste dans mon secteur et ma région. Convaincu que de la richesse naît de la diversité, je les remercie pour ces gestes forts.