BackBackMenuClosePlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Des femmes pour un village

Ouverture d'une boutique salvatrice

À propos du projet

Dans le village de San Benito, près de Florès, au Guatemala, s'est créé une association composé uniquement de femmes indigènes : Maya Wild. Le but de cette association est de créer une ouverture vers leur communauté. Ces femmes proposent de prendre des leçons avec elles, afin de savoir comment vivre comme les Mayas, une culture toujours très présente ici.

Ainsi, si vous leur demandez, vous pourrez apprendre comment fabriquer des hamacs,

 faire le meilleur chocolat au monde,

 créer de l'huile de coco et d'avocat,

 reconnaître les plantes médicinales de la jungle,

et bien d'autres choses encore !

Ces leçons sont bien-sûr payantes ( de 10 à 30 euros environ, pour de 2 à 4 heures de cours), mais l'argent est utilisé par cette association pour faire vivre leur village.

La vie ici n'est pas simple, les hommes sont peu présents dans les familles, ce sont les femmes, déja bien occupées, qui éduquent les 2 à 7 enfants. Mais elles trouvent la force de bien vivre et de faire prospérer leur communauté, telle le prouve cette photo d'une de nos classes d'anglais :) 

Grâce à elle des petites boutiques de nourriture ont pu apparaître dans le pueblo, qui ne comptait que 7 familles à la base et en compte maintenant plus de 30. Un endroit à pu être construit afin d'y donner des cours d'anglais pour petits et grands tout au long de l'année. Pleins de projets démarrent et fonctionnent avec l'aide de cette association. Mais hélas peu de touristes sont au courant que Maya Wild existe, et qu'ils pourraient avoir un moment privilégié avec une personne indigène locale, en en tirant une expérience formidable. Le gouvernement n'est d'aucun appuie ici, car il ne souhaite pas que des associations indigènes fonctionnent.

A quoi va servir le financement ?

Les femmes de San Benito ont donc besoin de vous afin de financer un emplacement dans la grande ville touristique de Flores, dans lequel elles pourraient promouvoir et proposer leurs activités au plus grand nombre. Cette boutique pérenniserait leur travail et permettrait de donner une vie décente aux habitants du quartier.

C'est un peu plus de 5000 quetzals qui sont nécessaires. Si nous arrivons à récolter plus, cet argent ira dans la reconstruction du toit de l'école:

Les feuilles de palme utilisées ont grandement besoin d'être changées, et la saison des pluies arrive !

À propos du porteur de projet

Je suis Gabriella, une volontaire qui vis dans une famille guatémaltèque de San Benito. En journée je donne des cours aux enfants, j'aide dans le jardin et partout où je le peux ! J 'apprends beaucoup des personnes qui m'entourent, qui sont des puis infinis de connaissance. La force de ces femmes et leur envie de communiquer leur culture, de faire sortir de la misère et avancer leur village m'a donné l'idée de leur donner un gros coup de pouce. Ensemble nous pouvons faire en sorte de les aider.

FAQ

Si vous avez encore des questions, n'hésitez pas à contacter le porteur du projet.

Poser une question Signaler ce projet