BackBackMenuClosePlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitter

Blues for Alice

bonnes nouvelles d'Afghanistan

À propos du projet

BLUES FOR ALICE, c'est quoi ?

L’idée...

... est de suivre une jeune femme française, Alice - expatriée en Afghanistan et qui réside à Kaboul - lors d’un trek très ardu à travers les montagnes du Petit Pamir, à l’extrême nord-est du pays, dans la région particulièrement reculée et isolée du Wakhan, un étroit corridor à 4000 mètres d’altitude, entre le Tajikistan, la Chine et le Pakistan, là où vivent les nomades Wakhi et Kirghizes. 

 

Alice y emmène son frère et de deux amis proches afghans : elle espère faire comprendre à l’un pourquoi elle aime l’Afghanistan, et montrer aux autres une région de leur pays qui n’a jamais connu la guerre. Elle souhaite, pour une fois, envoyer au monde de bonnes nouvelles d’Afghanistan. 

 


 

Alice, telle quelle...

Secrètement, Alice s’est aussi promis, une fois atteinte la pointe orientale du Wakhan, de décider où l’emmèra sa vie ensuite : elle doit choisir entre demeurer en Afghanistan, ou poursuivre plus à l’est et répondre à l’appel de l’aventure.

EN DÉTAILS

Après un voyage approfondi en Orient, Alice a posé son sac à dos à Kaboul. C’est une jeune occidentale énergique, réfléchie mais drôle, cultivée et un peu folle... L’immersion et l’intégration de ce personnage truculent dans les codes sociaux et moraux de l’Afghanistan sont une aventure en soi. Mais quel avenir pour une européenne parmi la vie afghane ? Aujourd’hui, Alice reprend son sac à dos pour partir jusqu’aux confins orientaux de son pays d’adoption, au bout de ce qu’elle appelle la ‘péninsule’ afghane : le territoire du Wakhan, une mince bande de montagnes à l’histoire complexe, cousue d’intrigues, enserrée dans les mâchoires indiennes, pakistanaises et chinoises, un territoire que l’Occident n’a pas encore atteint. Son frère et deux amis afghans la suivent.

Par le biais de ce périple au travers de la seule région afghane préservée de la guerre, et qui n’a jamais connu les exactions des Talibans, Alice veut montrer un autre Afghanistan, tant à son frère - qui ne comprend pas bien pourquoi elle est venue habiter ici, semble-t-il, au péril de sa vie - qu’à ses amis de Kaboul - qui n’ont jamais connu que le conflit - pour les relier à une région en paix de leur propre nation. 

Elle cherche aussi à savoir où la mèneront ses prochains pas : du bout de ce ‘doigt’ afghan pointé vers l’Orient qui l’a toujours fascinée, le vent lui soufflera peut-être de poursuivre en direction du soleil levant, ou bien au contraire de s’immerger plus avant dans la vie afghane. 

Depuis le Wakhan, Alice enverra de bonnes nouvelles d’Afghanistan.

 

Kaboul

N.B.

Le bleu est un symbole fort de la culture afghane - ne dit-on pas d’ailleurs “bleu afghan” ? - et c’est le dénominateur commun entre le ciel afghan et les yeux d’Alice. “Blues for Alice” est une oeuvre du jazzman Charlie Parker, qui date de 1956. Enregistrée pour la première fois en 1951 pour - ça ne s’invente pas, et c’est une autre caractéristique d’Alice - les studios Verve, c’est une composition légère et rapide de style be-bop, avec une ligne harmonique complexe et une mélodie enjouée : elle va comme un gant à Alice, le truculent personnage qui nous emmène à sa suite.

L’Afghanistan, ce qu’on ignore souvent

On amalgame parfois à tort un régime et le peuple qu’il dirige ou opprime ; les images sensationnelles relayées depuis quelques décennies par les médias à propos de l’Afghanistan nous on fait perdre de vue qu’il s’agit avant tout d’une terre et d’un peuple qui a embrassé cette terre et vit d’elle. 

 

En Afghanistan, une jeunesse moderne bouillonne et aspire à l’expression dans le cadre d’une tradition séculaire toujours forte, lourde peut-être, au carrefour de conflits d’intérêt et de luttes idéologiques et territoriales.

 

En Afghanistan, il reste un territoire qui n’a jamais connu que la paix, un royaume de montagnes et de grands espaces où perdurent des traditions ancestrales : le corridor du Wakhan...

 

Le voeu d’Alice ? aller explorer cet Afghanistan heureux et le montrer. 

 

Et avec elle, nous allons apprendre un Afghanistan de la terre et des Afghans d’hier et de demain, et nous affranchir, peut-être de l’image guerrière. Un nouveau visage de ce pays mal compris se dévoilera à nous, sûrement.


Et vous dans tout ça ? J'ai besoin de votre soutien pour réunir le budget - mon SMIC irrégulier d'auteur-entrepreneur ne me permet pas d'investir des mille et des cents, même si j'aime prendre des paris sur la vie :-) et je n'appartiens pas au monde fermé des réalisateurs reconnus, diplomés, à qui on finance les projets.

Entre le matériel vidéo, le billet d'avion, le visa, etc. je dois réunir 4500 €.

C'est là que VOUS pouvez faire la différence.

Et moi dans tout ça ? Je vais faire le film de ce périple fabuleux... ;-)

Alice is Alice

 

Ami lecteur tu peux télécharger ce dossier de présentation au format PDF en suivant ce lien :

https://www.dropbox.com/s/aklmh3m4pr1pptg/Blues%20for%20Alice%20-fr.pdf

 

NB : Alice et moi nous nous réservons la possibilité, si jamais la situation en Afghanistan redevenait périlleuse, de changer de plan - exemple de Plan B : la même chose au Tajikistan, et toujours un chouette film pour vous au retour.

A quoi va servir le financement ?

Voilà les différents postes de dépense de "Blues for Alice"

Avant

visa afghan

billet d’avion

matériel photo/vidéo

Pendant

forfait trajets

forfait hébergement

forfait alimentation

guides

Le billet d'avion vaut environ 900 €. Le visa autour de 100 €. J'ai enfin 3000 € de budget 'matériel image' et les 500 € restant couvrent les frais Ulule et qques à-côtés.

Je renouvelle mon matériel image car ce que j'ai est trop encombrant pour un trek engagé qui nécessite d'avoir un paquetage léger.

Si la quête Ulule fonctionne, cela permettra d'assumer la partie "avant" du budget ; je prends sur moi d'assurer les dépenses sur place.

À propos du porteur de projet

Moi, c'est Damien - ou D2 pour ceux qui suivent Planète.D (attention p'tite photo, on m'a ululé à l'oreille que c'est bien de mettre une p'tite photo...)

Bah c'est ma tête on m'a dit mets une photo voilà

Mon amoureuse Delphine (D1) et moi avons roulé autour du monde sur un tandem (Buzzz - "jusqu'à l'infini et au-delà !") pendant 2 ans et demi. J'en ai profité pour changer de vie professionnelle : d'informaticien je suis devenu auteur-réalisateur...

Voir là www.planeted.eu ou là www.facebook.com/panete.d

Auteur-réalisateur késséssé ?

Simple is beautiful, alors je serai bref : j'écris des livres, je fais des films. Je donne des projections-débats et participe à des festivals du film ou des salons du livre. Mes livres sont en librairie et mes films à la télé mais entre vous et moi ça rapporte rien d'autre qu'un soupçon de gloire (mais je suis content quand même, un peu de gloire fait du bien parfois :-) Toutes manières, je gagne ma vie avec quelques films et livres lucratifs qui me rapporte un smic (je suis un smicard heureux, maître de sa vie et de son temps et ça c'est délicieux) mais je publie et diffuse gratuitement quantité de vidéos, reportages, articles, photos... sur la Planète.D, 80% est gratuit.

Après le tour du monde, nous avons eu une fille Lirio qui nous accompagne désormais lors de nos périples à tandem, dans une remorque (France, Allemagne, Danemark, Islande). Si, regarde :

SINON QUOI ?

J'aime :

  • Delphine
  • Lirio
  • la sobriété heureuse
  • le sport
  • la musique
  • le service public

J'aime pas :

  • la viande
  • les produits laitiers
  • l'injustice
  • le bruit
  • qu'on casse le service public

 

Mon objectif personnel dans le projet "Blues for Alice" ?

  1. montrer la jeunesse Afghane et bousculer un peu les clichés, parler avenir, parler espoir dans ce pays qu'on imagine voué à la guerre, la destruction et la désolation et dont on ne sait finalement pas grand-chose
  2. apporter au documentaire et au film d'aventure une esthétique cinéma (rien que ça...) en utilisant du matériel spécifique et en travaillant très précisément les plans, le cadrage, les mouvements de caméra, le style en somme

Tiens regarde une autre p'tite vidéo :

Ouaip je sais c'est autant une vidéo sur ma fille que sur le vélo (comme je devais faire) mais bon... Elle est pas magnifique ma fille ?

Alors... vous vous plaisez sur la Planète.D ?

Si on allait faire un tour en Afghanistan ensemble...

FAQ

Si vous avez encore des questions, n'hésitez pas à contacter le porteur du projet.

Poser une question Signaler ce projet