Attention, notre site pourrait mal s'afficher ou mal fonctionner sur votre navigateur.
Nous vous recommandons de le mettre à jour si vous le pouvez.

Mettre à jour
Je ne peux/veux pas mettre à jour mon navigateur
BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp /* ULULE BRAND LOGOS */

Du blanc à l'âme

Une comédie musicale écrite et réalisée par Aude Thuries

À propos du projet

Scénario et réalisation : Aude Thuries

Musique et paroles des chansons : Alissa Wenz

Production : Topshot Films

Genre : court métrage de fiction / Comédie musicale

Support : HD

Calendrier - Préparation : janvier et février 2016

                      - Tournage : février 2016 (Poitou-Charentes)

                      - Post-production : mars 2016 – juillet 2016

Eviter qu’il y ait des blancs dans une conversation, c’est tout un art. En créer, en revanche, c’est un métier, plus exactement celui du Blanc : un monsieur tout de blanc vêtu qui s’immisce dans les conversations aux moments opportuns – ou plutôt, inopportuns – pour gêner la discussion. Mais voilà: ce fonctionnaire du silence ne supporte plus son métier. Du jour au lendemain, il décide de tout arrêter, laissant la ville se noyer dans des flots de paroles ininterrompues. Le blues du Blanc entraîne un désordre auquel il faudra remédier en couleurs et en chansons…

Du blanc à l’âme est un court métrage de comédie musicale, lauréat du prix « Les Enfants de Jacques Demy ! », décerné par la région Poitou-Charentes à l’occasion des 50 ans du tournage des Demoiselles de Rochefort. En juillet aura lieu une cérémonie hommage au classique de Demy, au cours de laquelle le film sera projeté pour la première fois.

Ecrit, réalisé et chorégraphié par Aude Thuries, dont c’est le premier court métrage, le film bénéficie également de la participation d’Alissa Wenz, chanteuse, compositrice, scénariste et réalisatrice, qui a écrit et composé les chansons et la bande originale du film. Il est produit par Topshot Films.

Note de la réalisatrice

Le point de départ de l’histoire du Blanc à l’âme est un postulat fantaisiste : et si les expressions que nous utilisons chaque jour avaient en fait une origine concrète, un fond de réalité ? Et si les formules imagées que nous employons sans cesse pouvaient être prises au pied de la lettre ? Cela nous a semblé être un beau point de départ pour une proposition cinématographique, puisqu'il s'agirait précisément – et littéralement – de transformer des mots en images et en mouvements. C’est ainsi que le blanc qui hante parfois nos conversations et nos dîners est devenu, dans le cadre de cette histoire, un personnage plein d’états d’âme.

Du blanc à l’âme s’inscrit dans l’héritage des films de Jacques Demy, et célèbre au même titre la musique et la couleur, la joie de vivre et la rêverie mélancolique. Il puise également son inspiration dans l’âge d’or de la comédie musicale, dans les déambulations de Fred Astaire, Gene Kelly et Cyd Charisse… C’est la magie de ce genre quelque peu oublié que le film souhaite retrouver, en le nourrissant des apports de la musique et de la danse d’aujourd’hui. Une magie dont a bien besoin le personnage principal, victime du classique burn-out qui décime nos sociétés contemporaines… Sa trajectoire invitera le spectateur, on l’espère, à ré-enchanter le monde le temps d’une danse !

Ci-dessous, la première maquette d'une des chansons du film, interprétée par Romain Francisco et Alissa Wenz :

À quoi va servir le financement ?

Du blanc à l'âme est produit par Topshot Films. Le film devra entrer en tournage au mois de février pour être finalisé dans les délais impartis. Il va être fabriqué grâce au soutien de la région Poitou-Charentes mais il nous manque un peu d'argent pour déployer les moyens nécessaires à la post-production sonore du film.

En contribuant au projet, vous nous aidez à :
- enregistrer la musique en engageant suffisamment de musiciens pour donner au film l'ampleur dont il a besoin.
- donner du temps au monteur son et au bruiteur pour habiller chaque scène et faire croire à la coexistence des deux mondes parallèles du récit.
- mixer le film dans un auditorium dédié au cinéma de manière à donner du relief et de l'équilibre à toute la bande son du film.

Cette aide complémentaire nous permettra d’être fidèle à la vision de l’auteure et d’aller au bout du film dans de bonnes conditions.

À propos du porteur de projet

La réalisatrice et chorégraphe - Aude Thuries

Depuis qu’elle a vu Fred Astaire jouer au marchand de sable dans Top Hat et Gene Kelly tournoyer sous la pluie dans Singin’ in the Rain, Aude se passionne pour les comédies musicales. Du blanc à l’âme est son premier court métrage et sa première incursion dans ce genre qu’elle affectionne tant.

Après avoir été danseuse, professeure de mathématiques, puis professeure d’histoire de la danse en conservatoire et en université, Aude a écrit dans différents domaines, de l’essai à la littérature sentimentale, du théâtre à la série télévisée – et développe actuellement une série sur la conquête spatiale, récompensée par le Fonds d’Aide à l’Innovation Audiovisuelle du CNC.

La compositrice - Alissa Wenz

Auteur, compositeur et interprète, Alissa fabrique ses chansons comme des petites histoires, et sculpte ses textes avec une poésie tantôt amusante, tantôt bouleversante. Seule en scène, armée d’une énergie communicative, Alissa entraîne le public dans son univers à la fois mélancolique et revigorant, inspiré par quelques grandes voix féminines de la chanson française, Barbara, Anne Sylvestre, ou Juliette. Un univers qui a immédiatement rencontré celui d’Aude et du Blanc à l’âme.

Alissa est également scénariste, diplômée de la 24ème promotion de la FEMIS, et réalisatrice.

La société de production - Topshot Films

Topshot Films a été créé en septembre 2013 par Bastien Daret, Arthur Goisset, Etienne Larragueta, Damien Petit et Robin Robles. Leur idée, en se lançant dans l’aventure, était de pouvoir accompagner dans leurs projets les jeunes réalisateurs et auteurs rencontrés dans le cadre de l’école et en dehors.

Depuis la création de Topshot Films, ils ont produit plusieurs courts métrages, achevés ou en cours de post-production (L’homme de ma vie de Mélanie Delloye, Serval et Chaumier, Maîtres des ombres de Bastien Daret et Arthur Goisset, Vindicte d’Ange-Régis Hounkpatin, Là où tu trouvais refuge de Guillaume Legrand, Rikishi de Julien Ménanteau…) et en développe de nombreux autres. Du blanc à l’âme sera leur première comédie musicale !

Le Blanc - Romain Francisco

Romain est formé au cours Périmony, à l’E.S.A.D. et au CNSAD où il travaille avec Philippe Duclos, Nada Strancar, Caroline Marcadé, Mario Gonzalez et Denis Podalydès. Il a joué au théâtre sous la direction de  Marc Olinger  dans La Peste de Camus, Gérard Gelas dans On ne badine pas avec l’amour de Musset, Bruno Boulzaguet dans L’Ours de Tchekhov, Sylvain Levitte dans Lulu de Wedekind, Dimitri Klockenbring dans Le Misanthrope de Molière, William Mesguich dans Les Mystères de Paris d’Eugène Sue, Olivier Soliverès dans Le Bossu de Notre Dame d'après V.Hugo, Sébastien Bournac dans La Mélancolie des barbares de Koffi Kwahulé.

En parallèle, il a tourné sous la direction de différents réalisateurs. Artiste polyvalent, il est aussi musicien, compositeur et pratique la danse contemporaine et le chant. Ses multiples talents font de lui le Blanc idéal de notre film !