BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Blades in the Dark, un jeu de rôle de John Harper

Créez et faites vivre votre bande de scélérats dans la cité de Duskvol

  • Et voila. Et maintenant, la suite / méditations d'un éditeur solitaire

    Dougal Dixon, l'intégale. Le prochain projet

    Chers Malandrins

    Voila, vous l'avez fait., chapeau bas.

    Alors bien sur, on a pas atteint le jeu de cartes et l'écran. Mais on va pas se morfondre pour autant, c'est un finalement un détail. Comme pour les jeux pbta , ce n'est pas bien utile au final (ce sont les joueurs qui lancent les dés, pas le MJ), et on utilie plutot des "hand out", vous voyez, genre fiches que l'on pose sur la table (et qui évitent le torticoli).

    Au passage: le jeu sera bientot en prévente sur notre site, un peu plus cher mais avec les goodies.

    Dans tous les cas, ça lance le début des jeux "forgés dans les ténèbres" en France et avec deux jeux phares s'il vous plait. On va faire juste ça, bien et avec une belle finition. D'ailleurs la traduction de BitD est déja terminée, la relecture du style est finie et en train d'être validée par le traducteur ! On va maintenant voir comment attaquer Bland of Blades (il faut voir quelles parties du texte sont défintives, etc...) pour tenir les délais ultra courts annoncés. La traduction devrait pouvoir commencer en juin.

    Tout ça, comme d'habitude, à coté de mon "vrai" boulot et de la famille. Ceux qui ont compris appréciéront :)

    Je reviendrai donc vers vous pour les news d'ici un gros mois et demi. 

    Bref, on a pas battu le record de fonds levés dans l'absolu, mais en nombre de souscripteurs et par rapport à la quantité de matos proposé (plus réduit ici), je pense que c'est largement le cas. Pour une fois, on sera à l'aise. La encore, on va pas se mentir, bien sur je suis content. Après tant d'années sur les "frontières" ludiques, avoir les spot-lights braqués sur soi, c'est bien un signe de reconnaissance du travail effectué. La campagne s'est faite "toute seule" cette fois ci.

    Pour y avoir réfléchi, je pense que cela marque un infléchissement qui me laisse un peu perplexe.

    Je m'explique : le JDR est né du roman. Conan, le Seigneur des anneaux. C'est le cas de presque tous les autres "grands", l'appel de Cthulhu, Stormbringer, Vampire..au pire, il est indirectement tiré d'oeuvres littéraires, ou cinématographiques. Le JDR a toujours été une fabrique de re-appropriation de l'imaginaire, qui réfléte donc, avec un peu de retard, les genres ou fictions en vogue.

    Et justement, BtiD, lui, doit plutot son existence au jeu vidéo. C'est d'autant plus une rupture qu'il lui doit aussi - surtout- son succès : la force de diffusion commeciale du jeu-vidéo est au moins égale, sinon supérieur, à celle du cinéma.

    Quel mal à cela ? Aucun. Si ce n'est que c'est le pot de fer contre le pot de terre. Le jeu vidéo est une secteur ultra-capitalistique. Sa visibilité écrase tout, s'affiche partout, en grand format. Les traducteurs que j'ai rencontré travaillent presque tous pour le JV, qui "à les moyens", même s'ils souhaiteraient traduire des romans de SF....qui le sont de moins en moins, faute de marché, toujours plus réduit.

    Et voila que l'imaginaire insufflé par le JV déborde maintenant sur le JDR. Nous en avons récupéré quelques miettes ici. Une virgule dans leur chiffre d'affaire. Alors c'est toujours ça. Avec une partie de ces miettes indirectement issues du jeu vidéo, nous allons soutenir le financement ...de livres de SF et plus largement, des cultures de l'imaginaire plus discrètes, plus fragiles.

    A commencer cette année par les meveilleux voyages dans les terres alternatives de Dougal Dixon, peuplées de créatures pourtant d'autant plus réélles qu'elles sont imaginées dans le sillage de la science - et le jeu qui ira avec. JE pense que ça vaut bien les coups de poignard dans les brumes de Duskwall. Bref, pour moi, être éditeur, tenir une ligne éditoriale, c'est un peu jouer les robins des bois culturels.

    J'espère que vous serez à  nouveaux nombreux à vous joindre à nos cotés dans cette aventure ou la geetkiude montera encore d'un cran, sur des routes encore moins balisées.

    D'ici là, je rappelle que sur ExoGlyphes, on propose cette année la suite de notre collection Horreur Cosmique, avec quelques uns des auteurs et des oeuvres revérées par HPL - et à juste titre des fondateurs de l'imaginaire moderne - pourtant jamais (re)connues en français. Suivra la suite de La Laverie de Stross (ou le véritable "cthulhu now") avant que nous passions au Cyberpunk('s not dead). C'est du crowdfunding aussi, mais discret, et à partir de 3 euros par mois.

    Au cas ou.

    Encore merci à tous pour votre confiance et à tres bientot !

    Maitre Sinh

  • Avis aux suiveurs: on vous attend pour forger dans l'obscurité !

    Cher Malandrins

    Nouvelles du front :Voila, la campagne se termine dimanche. On a de quoi vous proposer deux beaux livres à couvertures rigides et cousues qui vont probablement vous faire beaucoup d'usages dans vos prochaines années ludiques.

    Car oui, Blades in the Dark va enfin débarquer en français, et comme pour les jeux apocalypse que nous avons portés tres haut depuis 2012, vous allez pouvoir "Forger dans l'obscurité" en créant vos propres jeux. Ca va faire Kling-Kliang des deux cotés de l'atlantique. Le forum pour en discuter vous attend d'ailleurs déja sur 500NDG

    Bref, avec 465 likes, une centaine de suiveurs sont à l'affut. Si vous nous rejoignez maintenant suiveur anonyme, on posera très surement ensemble la cerise sur le gateau avec le "deck" de cartes en dernier palier. 

    Tout ça moins cher, avant la sortie en boutique et avec les bonus qui ne seront pas dispo. Et bien sur votre nom dans le livre pour prouver que vous avez été du grand combat. 

    Pour le reste : avis aux nouvelles venus chez 500NDG

    Geek Tribes m'a interviewé. J'y parle bien sur de Blades in the Dark, mais plus largement, de la ligne éditoriale de 500NDG depuis 2011, car avec une cinquantaine d'ouvrages, le double avec la caravelle, c'est loin d'être le premier projet  "geek" (Dungeon World, Tschai, Berlin XVIII, la Laverie, etc...). J'y parle donc aussi du lien étroit de 500NDG avec la littérature SF, la façon dont nous menons les deux de fronts avec ExoGlyphes et bien sur, des deux gros projets Ubber--ultra-Geek de cette année...oui, encore plus que Blades in the Dark. Une bonne façon de découvrir ce qu'on fait.

    Si vous êtes curieux, c'est par la.  N'hesitez pas à partager !

    A vous de jouer.

    Maitre Sinh

  • 300 Coupes-jarrets...et des paliers raccourcis pour le dernier sprint

    Chers Coupes-jarrets,

    Nouvelles du front :

    Bienvenue aux nouveaux et merci pour votre soutien ! Nous avons passé la barre des 300 et sommes au seuil des 19 000 euros. Sachant qu'il reste encore 10 jours, pour finir en beauté, nous avons decidé de revoir les derniers paliers à la baisse, avec seulement les deux "gros" au menu.

    Le deck de cartescomplet est désormais à 25 000 euros et l'écran à 30 000 euros.

    L'écran sera un 3 ou 4 volets, réalisé à partir des superbes illustrations d'ambiance du livre (ou mieux encore selon notre inspiration du moment . Les souscripteurs pour Tschai/DW se souviendront des  cartes pour A Sundered World que j'ai fait réaliser au dernier moment, alors qu'elles n'étaient pas prévues. Cadeau....)

    Le deck est un outil pour l'élaboration et la conduite des scénarios avec des PNJ, lieux et obstacles "on the fly". Contrairement à l'écran, le plus probable est qu'il ne soit pas disponible en dehors de cette campagne.

    Donc voilà, à vous de jouer en faisant connaitre le projet sur les réseaux.

    Il reste encore des places pour le pledge limité "tous paliers", mais si le deck est atteint, il y a de fortes chances pour que la lourdeur du panier aiguise les appétits, donc mon conseil : n'attendez pas le dernier moment...et comme je vois 420 likes....

    Portez vous bien, et faites attention en traversant la rue.

    Maitre Sinh

  • Nouveau venu au JDR de "nouvelle génération", cette news est pour toi (contient des jeux gratuits sans obligation d'achat)

    Pour comprendre Blades in the dark, suivez la suite de la partie en ligne, tout chaud !

    Chers coupes-jarrets

    Nouvelles du front 

    Que vous ayez ou non taté de l'écriture dramatique, vous savez tous qu'une bonne série/film qui se respecte, à mi- chemin de la fin, voit le protagoniste se débattre de plus belle. Dans une partie de Blades in the Dark l'alerte sonnerait, les personnages seraient faits comme des rats, etc... C'est le moment ou ils ont le trésor en main mais doivent trouver les sortie. Les enjeux grimpent..

    Et bien une campagne de crowdfunding, dans mon expérience (19 au compteur quand meme, depuis 2011) c'est un peu la même chose. Arrivés au milieu, il y a une sorte de "désert" à traverser. Ensuite ça repart. C'est le grand mystère des réseaux sociaux et de leur dynamique. 

    Généralement, pour traverser ce désert, euro apres euro, c'est là que je me résigne à suer sang et eau pour convaincre les boutiques de monter à bord (qui sauf deux d'entre elles, le font rarement, sauf pour les jeux au succes assurés - ce qui est le cas ici). Je vais donc m'y mettre. Je fais aussi un "coucou" aux 375 "likeurs" du projet...ce qui nous fait une réserve d'une bonne centaine de souscripteurs tardifs potentiels. N'attendez pas la dernière seconde, c'est maintenant que l'on débloque (ou pas) les suppléments suivants.

    En plus de tout ce qui est débloqué, nous avons encore la moitié du temps. Il est encore possible d'atteindre le deck de cartes, ce qui serait pas mal du tout pour que Blades in the Dark commence sa carriere.

    Le topo pour les nouveaux venus aux "JDR de nouvelle génération"

    Pour décider  les nouveaux venus curieux à s'enrôler, il faut préciser ce que Blades in the dark, comme tous les JDR de "nouvelle génération" (Dungeon World, etc...) a de spécifique et vous permettra de renouveler votre pratique.

    En plus de la vidéo qui est dans l'illustration, et que vous pouvez déja  regarder la suite de sa partie en ligne de Blades in the dark que Samuel à mise en ligne ici (en tête de l'article), je vais donc faire une "montée en généralisation/abstraction" sur la famille de jeux de roles de Blades in the Dark.

    La narration partagée, fause piste numero 1

    Sans rentrer nous perdre dans le détails du jeu (le SRD sera bientot en ligne), le premier point qui revient le plus souvent pour caractériser ces jeux, c'est la fameuse "Narration partagée", c'est à dire, pour résumer, le fait que les joueurs auraient une partie du "pouvoir" du MJ sur l'histoire.

    Or, c'est ça n'est pas suffisant pour caractériser ces jeux. D'une part, parceque les jeux de rôles "traditionnels" eux aussi partagent la narration, entre MJ et joueurs. C'est même leur fondement: les joueurs contrôlent ce qu'ils souhaitent faire. Le MJ tout le reste. La zone grise entre les deux est determinée par des procédures statistiques (est ce que je vais réussir, quelles sont mes "chances"). Dans beaucoup de jeux de rôles "traditionnels" même, la répartition varie (je pense à mon bon vieux D6 système de Star Wars, ou les joueurs peuvent dépenser des points de force pour empiéter sur le domaine du MJ). Meme s'il existe des jeux "sans MJ" ou autre, on ne peut donc invoquer cette différence pour caractériser les jeux de rôles de nouvelle génération. Au passage, dans Blades in the Dark, on est quasiement dans du JDR "traditionnel" pour ce qui est de la répartition de la narratif

     

    Fictions Vs Simulation ? Attention aux malentendus

     

    Alors, leur spécificité ? Certains vous diront que ces jeux sont plus centrés sur la création d'une histoire que sur la simulation d'une "réalité". C'est vrai en grande partie : les jeux "apocalypse", comme les jeux "forgés dans les ténèbres"  partent d'un genre et se demandent comment la reproduire à travers le système...la ou les "regles" des jeux de rôles traditionnels cherchent à simuler les actions dans un monde physique (réel) reconstitué.

    Ce dernier se demande si  mon elfe va toucher le gobelin à 150 mètres par temps de pluie et avec un vent de force 4.

    Le premier se demande ce qui peut se passer d'intérésseant dans l'histoire lorsqu'un efle vise un gobelin.

    Blades in the dark est par contre clairement dans la seconde catégorie. Au passage, on remarquera que cela ne signifie pas du tout renoncer aux règles ou opter pour un "système simplifié". Cela ne correspond pas non plus à la vogue 90s des systemes soit-disant "narratifs" à la Vampire, qui reviennent à minimiser les règles et à s'en remettre au MJ. Bien au contraire, Blades in the Dark est un jeu Crunchy, touffu. La fiction y est décortiquée dans ses moindres leviers.

    Mais là encore, ce critère pose un problème car nombre de jeux de nouvelle génération ont aussi une approche ludique (que le jeu soit "fun"), ou simulationniste, même si c'est plus rare.

    Conclusion: game design à tous les étages

    Bref, le plus petit dénominateur commun, celui qui permet de les caractériser tous est ailleurs, plus général. Les "jeux de roles de nouvelle génération" partagent tous en commun le fait de considérer le système, à l'instar de ce qui se fait dans les jeux de plateau, comme aussi essentiel que l'univers, dans la mesure ou il est utilisé directement pour produire l'histoire. Conséquence importante: on ne peut plus "changer de système", ni "jeter les dés juste pour faire du bruit". C'est totalement le cas de Blades in the Dark, ou le MJ ne jete jamais les dés. Plus encore, le système dépasse de loin l'univers en importance, puisqu'il a déja donné naissance à pas mal d'autres jeux. Mais son utilisation est délimité par un objet : décrire des "missions" de groupes de personnages en lutte contre un pouvoir dominant. Vous ne pourrez pas, ou très difficilement, l'utiliser pour des fictions qui ne cadrent pas avec ça.

    Dernier point: ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit : le game design existait avant. Mais il était peu explicité et, de ce fait, avait (et à toujours) tendance à reproduire le même modele, celui de la "simulation statistique d'un univers" (Carac/MJ qui détermine la difficulté/jet sous/ MJ qui inteprète la réussite ou l'échec). La nouveauté est surtout le fait de considérer désormais explicitement le role du game design dans les jeux pour créer des histoires.

    Voila. Je suppose que c'est encore un peu abstrait si vous faites vos débuts dans tout ça. Pas d'affolement, il suffit juste de comprendre que ce jeu va vous apporter une expérience de game design solide qui devrait, si vous découvrez tout ça, bien secouer votre pratique. Comme bien d'autres jeux d'aileurs.

    Si vous êtes curieux, je vous recommande un petit tour par d'autres jeux, gratuits et en VF, à commencer par Danger Patrol du même auteur (peu importe que le theme vous plaise ou non, des "hacks" ont été réalisés, comme pour Blades in the Dark), Dread, jeu d'horreur qui utilise un Jenga, Capes, jeu de super-héros sans MJ, With Great power, super héros encore, avec le système du "monkey dome" et bien sur, tous les jeux "propulsés par l'apocalypse", dont vous trouverez une grande quantitée sur pbta.fr

    Si vous avez des questions, n'hesitez pas !

    Maitre Sinh

     

    PD: texte livré avec fautes, accents manquants et autres demi-quadratins héritiques. C'est dimanche, je vais aller consacrer un peu de temps à mes enfants...le jeu lui, est déja entre de bonnes mains question relectures.

  • Band of Blades, couverture rigide

    Cher(e)s hors-la-loi,

    Nouvelles du front : la campagne continue de grimper doucement, et la palier "Couverture rigide" pour Band of Blades a été franchi. La qualité sera donc la même pour les deux livres. Bref, on a déja atteint les paliers essentiels pour asurer une qualité "au top" sur les deux ouvrages.

    Pour le reste : notre meilleure (et notre seule) com, c'est vous. continuez donc de diffuser les informations sur le jeu et la campagne. Et si vous voulez poster des liens en commentaires sur vos lieux de diffusion, n'hesitez pas.

    Je reviens vers vous pour le prochain palier/des nouvelles du jeu. 

    Encore merci de votre soutien à tous,

    Maitre Sinh