BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Garderie d'enfants Bii-songo au Burkina Faso

Favoriser l'éveil des enfants tout en permettant à leurs mères soutenues par ADEGA de s'investir pleinement dans leurs activités économiques

À propos du projet

OBJECTIF ATTEINT !!!! 

Votre générosité nous a permis de collecter les 5000 € visés dans cette opération. 

NOUS VOUS EN REMERCIONS VIVEMENT!!!

Ce succès nous permet de lancer la première tranche des travaux de construction mais je vous rappelle que la collecte de fonds continue pour l'achat des équipements des salles : 

25 € par enfant (et ils sont 120).

Jusqu'à ce dimanche 6 avril à minuit, vous pouvez toujours contribuer. 

NOTRE NOUVEL OBJECTIF : 6000 € (de quoi équiper 40 gamins)

Continuez donc à parler de notre appel à financement autour de vous.

Ce projet porte sur la construction d’une garderie pour des enfants de 3 à 5 ans issus de familles démunies au Burkina Faso. Il répond à la demande des femmes bénéficiaires de l'aide de l'association ADEGA afin de leur faciliter la conduite de leurs activités économiques et permettre à leurs enfants une meilleure insertion scolaire.

Au delà des 5000 €, chaque palier supplémentaire de 25 € permettra l'achat du matériel pour un enfant dans une classe.

Le contexte

Les statistiques de l’enseignement au Burkina Faso montrent une descolarisation très importante dès le primaire des enfants issus des familles touchées par la pauvreté. Les causes de cette déscolarisation sont multiples : manque de structures d’accueil et d’enseignants dans les villages, surcharge des classes quand elles existent, travail des enfants pour aider leurs parents dans leur quête du pain quotidien...

Le défi de l'association ADEGA

- Permettre aux enfants de familles démunies d'accéder à l'école et de réussir leur parcours scolaire afin que l'école puisse jouer son rôle d'ascenseur social;

- Stimuler l'éveil précoce des enfants et les initier au français dès leur plus jeune âge. Le français n'étant pas leur langue maternelle, cet apprentissage précoce constituerait une prévention de l'échec scolaire;

Accompagner l'activité de distribution de microcrédits menée par l’association ADEGA. Déchargées de la garde de leurs enfants en bas âge, les femmes bénéficiaires de cette aide pourront s’investir plus efficacement dans leurs activités économiques pour améliorer les conditions de vie de leurs familles, gage de sécurisation du parcours scolaire des enfants.

Mise en œuvre du projet

Le projet a démarré en janvier 2013. Emilie PRÉVOST, étudiante en BTS Carrière sociale de l’IUT Paris Descartes a séjourné pendant 2 mois à Koudougou dans le cadre de son stage de fin d’études. Sous la direction d'Alice VALEA, coordonnatrice des 16 CREN de la province du Boulkiemdé et responsable du pôle microcrédits d’ADEGA, elle a lancé la création de la garderie avec l’appui des parents des enfants qui ont bien compris la nécessité de leur participation pour le démarrage, la prise en charge et la pérennité de l'activité (voir vidéo). 

La garderie accueille aujourd'hui une centaine d'enfants répartis en 3 groupes de 30 à 40. Chaque groupe est reçu à la garderie 2 demi-journées par semaine. Ils y prennent leur repas de midi et un goûter. Les conditions d'accueil très rudimentaires justifient l’urgence de construire les locaux adaptés aux besoins des enfants.

La paillote de la garderie à ses débuts en février 2013

La paillote un an après (Photo de Alice VALÉA, Koudougou, février 2014)

A quoi va servir le financement ?

Le projet d'un coût global de 47500 € comprend :

- L’acquisition d’un terrain de 1000 m2

- La construction de deux bâtiments comprenant 3 salles polyvalentes, une salle du personnel, une terrasse couverte et des latrines en annexe

- La construction d'une cuisine comportant une pièce de stockage

- L’achat d’équipements : jeux de plein air, bureaux et chaises pour enfants, matériel scolaire, matériel de cuisine, vaisselle...

Un démarrage efficace des opérations est conditionné par la mobilisation préalable d’au moins 70% du budget global soit 33000 Euros (minimum requis pour l’achat du terrain et la construction du bâtiment principal et des annexes pratiques). Cette somme est partiellement acquise grâce à des dons d'entreprises et à la mobilisation de ressources locales. 

Laura BIONVAL,Julien HAUTOT, Camille KARZYNSKI et Mélissa KABRÉ, étudiants de NEOMA Business School de Rouenlancent cet appel à un financement participatif pour boucler le budget minimal.

À propos du porteur de projet

L'association ADEGA

ADEGA est une association de solidarité avec les populations touchées par la pauvreté au Burkina Faso. C'est une association d'une soixantaine d'adhérents, dont le siège est à Vivonne, département de la Vienne, Poitou-Charentes. Ses activités humanitaires se concentrent principalement dans la province du Boulkiemdé (Koudougou) au centre-ouest du Burkina Faso et portent sur les objectifs suivants : 

- Lutter contre la malnutrition des enfants en bas âge en partenariat avec les Centres de Récupération et d’Education Nutritionnelle (CREN) installés dans 16 villages. Ces CREN assurent le suivi de la croissance pondérale et du développement psychomoteur des enfants par des pesées et des tests réguliers. Les enfants dépistés malnutris reçoivent une complémentation nutritionnelle à base d'aliments thérapeutiques. 

Promouvoir l’éducation scolaire des enfants en situation difficile. Il s’agit notamment d’enfants de la rue ou confrontés à des problèmes complexes (orphelins, familles touchées par le VIH…). ADEGA assure l'encadrement de ces enfants et la prise en charge des frais liés à leur scolarité et leur fournit le repas du midi.

Favoriser la création d’activités génératrices de revenus par l’octroi de microcrédits aux familles démunies désireuses de monter une activité lucrative (artisanat, petit commerce, élevage…). Les femmes y sont particulièrement dynamiques et l’on constate depuis plusieurs années une nette amélioration de la qualité de vie de ces petits entrepreneurs. 

Pour ces différentes activités, ADEGA dispose de représentants locaux chargés du suivi de la réalisation de ses projets. Ces représentants rendent compte au siège de l’association à Vivonne. Par ailleurs, des membres du conseil d’administration d’ADEGA se rendent régulièrement au Burkina, à leurs propres frais, pour constater de visu le travail effectué et échanger avec nos représentants et partenaires locaux.

www.adega86.com

https://www.facebook.com/pages/Association-Adega/662520130458628

http://twitter.com/Adega86

FAQ

  • je voudrais payer par chèque, est-ce possible merci

    Bonjour madame Merci pour votre engagement pour venir en aide aux enfants et aux femmes de Koudougou. Si vous souhaitez contribuer par chèque, cela est tout à fait possible. Il vous suffit de libeller votre chèque au nom de ADEGA et de nous le faire parvenir à l'adresse suivante : Association ADEGA 1 rue des Hauts de Grenive 86370 VIVONNE Veuillez préciser si vous souhaiter recevoir la contrepartie correspondant au montant de votre don. Cordialement Pierre KABRE

    Dernière mise à jour : il y a 5 années, 2 mois