BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

L'EFFET COMBATTANT

Roman d'anticipation pour adolescents et jeunes adultes

MUTATION #1 : D'AUTRICE À RELECTRICE

Petit bilan de cette première journée de lancement !

9 contributeurs. Me voilà flattée. Il reste 46 personnes pour accomplir l'objectif, soit au moins une par jour. Tout au long de la campagne, je ferai des petites news pour présenter le livre, son histoire et ses personnages.

En attendant, voici un petit entretien avec ma relectrice. 

Shiri
Sunset Kinda Orange

Relectrice : Padurea Tenebrosa est ton premier roman, mais qu'est-ce que cela signifie ?

Autrice : En roumain (origine du personnage principal), cela veut dire "forêt ténébreuse". C'est le nom d'une région de Transylvanie dans le jeu vidéo en ligne The Secret World, ma première inspiration. C'est une zone mystique qui recèle de nombreuses créatures aussi terrifiantes que fascinantes. En réalité, elle a été traduite en français par "Forêt des Ombres". De nombreuses références au jeu ont été glissées dans tout le roman.

Comment t'es venue l'idée de l'écrire ? De quoi d'autre t'es tu inspirée ?

J'écris depuis que je sais tenir un stylo. J'ai raconté moulte histoires sans grand intérêt jusqu'à créer cet univers il y a un peu de plus de dix ans, maintenant. C'était à l'époque un forum de jeu de rôles où des joueurs incarnaient des personnages de leur cru et s'unissaient pour développer cet univers : intrigues, complots, romances... Les années passant, j'ai commencé à rédiger des chroniques sur mes propres personnages, leur vie et leurs états d'âme. Jusqu'au jour où j'ai eu un déclic. J'ai tartiné plusieurs pages d'une traite en dévoilant les origines de ce même univers, ce que nous n'avions jamais exploré avec les autres joueurs.

De là, j'ai pris la décision de lancer un véritable projet d'envergure, mais surtout, sérieux. Ce jour-là, je me suis promis de le mener à bien, même si cela devait me prendre des années. Padurea était censé être le 3e tome d'une quadrilogie, puis d'une pentalogie, mais c'était la seule histoire à être déjà vraiment claire dans ma tête avec un développement suffisamment précis pour l'achever bien plus vite que les autres.

Aujourd'hui, grâce aux conseils de ma relectrice, Bogdan devient la première voix de cette longue histoire que je veux raconter. Quant à mes inspirations, elles sont vraiment très diverses, mais elles sont avant tout musicales. Et ce n'est pas parce que mon domaine est de l'anticipation et du fantastique que je ne m'abreuve que de ce type de films/séries. J'aime aussi regarder autour de moi, dans le métro, le train, observer les gens, leur démarche, leurs styles... J'écoute, je prends note et ensuite, des images me viennent en tête et je fais de mon mieux pour les mettre en scène.

Quel est l'univers de Padurea justement ? Peux-tu le décrire un peu plus précisemment ?

C'est un univers d'anticipation, c'est à dire qu'il est basé sur un fait réel mais extrapolé dans un futur proche. En partant de l'exploration de la sonde Dawn de la NASA de 2007 (il y a 11 ans aujourd'hui) à 2018 et de la découverte d'un agent mutagène, j'ai développé un délicat conflit géo-politique entre l'empire sino-russe et les États-Unis, faisant des centaines de milliers de victimes à travers le monde. Malgré tout, cette pandémie cause la mutation d'une grande partie des survivants. De là découle une rude cohabitation, faisant écho à notre propre société actuelle.

Tu dis que Padurea est le premier récit d'une longue histoire. Cela veut dire qu'il y aura une suite ?

Oui et non. J'ai prévu plusieurs histoires, chacune suivant un personnage différent. Mais je ne les ai pas choisis au hasard, car ils se croisent tous à un moment ou à un autre. Tout est lié, ils couvrent toutefois chacun un pan particulier de l'histoire, couvrant un sujet qui leur est propre. L'histoire de Padurea Tenebroasa commence et s'arrête avec ce roman. Si certains personnages réapparaissent dans les tomes suivants, ils n'en seront pas les héros, mais des clins d'oeil.

Et donc, cette histoire est prévue en un nombre de tomes prédéfini ou tu ne sais pas encore ?

Idéalement, j'ai cinq tomes. Mais rien n'est figé, tout peut encore changer. J'ai une relectrice consciencieuse qui m'aide à garder le cap et à ne pas partir dans tous les sens, tout en m'offrant sa vision et ses idées. Qui plus est, j'évolue moi-même au fil des jours et des pages. Il m'arrive d'être frappée de plein fouet par une idée, une épiphanie et de tout effacer pour mieux recommencer. Mais de base, j'ai cinq personnages et cinq histoires. Pour cet arc-là, du moins.

C'est un projet ambitieux ! Si tu devais inviter un lecteur hésitant à ouvrir Padurea, que lui dirais-tu pour lui donner envie ?

"azy, c'est de la bonne, wesh." 😀
Plus sérieusement, oui, le projet est ambitieux, mais j'ai encore beaucoup d'années devant moi pour avancer. Je lui parlerai du sujet principal, en l'occurence, ici, affronter ses peurs et aller de l'avant pour mieux surmonter les obstacles de la vie.

Bogdan est un peu un anti-héros : il ne sait pas/ne veut pas se battre, il a peur, il s'accroche à son passé... pourquoi l'avoir choisi comme personnage principal ?

Je n'aime pas les héros purs, j'aime explorer les défauts. Les personnages lisses ne sont pas intéressants à développer, leur évolution est bien moindre. J'essaye de parler au lecteur au travers de mon héros. Je voudrais lui dire qu'on a pas besoin d'être bon en tout et meilleur que tout le monde pour réussir, que nos faiblesses font aussi notre force.

Finalement, ton roman ne concerne pas que Bogdan, il y a beaucoup d'autres personnages autour de lui. Pourquoi l'avoir entouré de tant de personnalités différentes ?

Pour moi, notre évolution, bien que propre et individuelle, est influencée par ceux qui nous entourent. Comment nous réagissons aux affres de la vie, sur qui nous pouvons compter pour surmonter ces obstacles, à qui nous nous opposons pour faire valoir notre libre arbitre et notre capacité à penser par nous-mêmes. C'est une relation de cause à effet.

En dehors de Bogdan, quel est ton autre personnage préféré, si tu en as un ?

Mickey Mouse 😀
Je les aime tous. Ce n'est pas un hasard qu'il y en ait douze. Au fil de l'écriture, je me suis attachée à chacun d'entre eux jusqu'à ne plus pouvoir m'en séparer. Sur le premier jet, aucun n'était même nommé. Et au fur et à mesure, ils ont gagné un nom et une signification bien particulière, chacun faisant référence à l'une de mes inspirations. 

Mais si je ne devais en choisir qu'un... Je dirais Tibor. J'ai développé pour lui une profonde sympathie et j'aime énormément écrire pour lui. Sa personnalité est complexe, c'est un enfant emprisonné dans une tour d'ivoire. C'est un survivant, un leader avec une très forte détermination qui aurait logiquement dû être le personnage principal, mais ce qui m'intéressait vraiment, c'était de suivre l'histoire du point de vue de quelqu'un comme vous et moi.

Un dernier mot pour tes lecteurs ?

Merci.
Et achetez-moi.

www.sunsetkindaorange.com
betta.sunsetkindaorange.com
fr.ulule.com/betta-splendens
www.facebook.com/ShiriUbar