BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

ça sent mauvais

La maison d'édition associative Jack is on the road édite le prochain livre de Berth (Siné Mensuel, Spirou, Mon Quotidien, CQFD, Zélium...)

À propos du projet

Merci à tous ! Grâce à vous, le livre ça sent mauvais de Berth est désormais disponible sur la boutique en ligne de Zélium : www.zelium.info/boutique.

Libraires, bars, lieux culturels... Vous souhaitez diffuser ça sent mauvais dans vos échoppes ? Vous pouvez le commander et choisir la commission (au choix et à prix libre !) dans notre espace diffuseurs : http://www.zelium.info/boutique/11-diffuseurs. Vos exemplaires vous seront postés dans un délai de 24 à 48 heures.

02/12 : Nouvel objectif à 3500 € (175 % de l'objectif initial), ce qui couvre l'intégralité des frais d'impression du livre, des goodies et des frais postaux pour l'envoi de vos contreparties !

28/10 : ça sent mauvais est désormais en fabrication chez notre imprimeur ! Nous le garantissons : toutes les commandes du livre via la campagne Ulule seront expédiées à temps pour Noël !


14/12 : La campagne atteint 140 % ! 
11/12 : La campagne atteint 130 % ! 

08/12 : La campagne atteint 120 % ! 
04/12 : La campagne atteint 110 % ! 
03/12 : "La quintessence de l'humour de Berth" sur le blog Fait d'images de François Forcadell ! > Lire l'article < 

02/12 : La campagne atteint 100 % ! 
02/12 : La campagne atteint 90 % ! 
01/12 : Interview exclusive de Berth sur zelium.info ! > Lire l'interview <
29/10 : La campagne atteint 80 % !
24/10 : La campagne atteint 70 % !
19/10 : La campagne atteint 60 % !
17/10 : La campagne atteint 50 % !
Berth évoque la sortie de ça sent mauvais dans le Siné Mensuel de novembreLire l'extrait <
16/10 : La campagne atteint 40 % !
15/10 : La campagne atteint 20 % !
14/10 : La campagne atteint 10 % !



En septembre dernier, la maison d'édition Jack is on the road (association loi 1901 à but non lucratif) lançait une campagne sur Ulule pour financer le retour en kiosque du journal satirique Zélium. Avec succès !

En parallèle de ce retour en fanfare chez vos marchands de journaux, l'association projette désormais de publier son troisième album : ça sent mauvais, le dernier recueil de strips et de dessins du dessinateur Berth ! Un livre de 68 pages imprimées tout en couleur, sur un beau papier 135g, au format horizontal de 16x24 cm et muni d'une couverture cartonnée.
Comme Tintin !

Puisque nous n'avons pas de pétrole mais beaucoup d'idées, pas de sous mais des lecteurs sensationnels, nous vous proposons avec cette campagne de participer à l'édition de ce fabuleux album de Berth !

À l'issue de cette campagne, du 14 novembre au 15 décembre, le bouquin sera disponible sur la boutique en ligne de Zélium et dans notre réseau de points de vente. Mais attention ! Seuls les livres prévendus via cette campagne Ulule seront dédicacés par Berth. En tout, 25 contreparties disponibles, dont 5 comprenant des strips originaux publiés dans l'album !

Biographie de l'auteur

Berth vit à Besançon. Il publie ses premiers dessins en 1991 dans La Grosse Bertha, puis dans L'Écho des Savanes, Fluide Glacial ou L'Humanité. Il dessine actuellement à Mon Quotidien, Spirou, CQFD, Siné Mensuel ou encore Zélium.Ça sent mauvais est son cinquième livre.

Préface de Flavien Moreau,
illustrateur et directeur artistique du journal satirique Zélium

"Après des mois d’observation et de thérapie, le cas Berth ne semble pas près d’être résolu. Sans que nous sachions réellement pourquoi, le patient persiste à vouloir rire de tout sans la moindre considération pour les principes de la Bonne Morale. Les jeunes, les vieux, les pauvres, le sexe, la violence, les femmes, la police, les étrangers, la prison, la justice… Tout y passe, dans un déluge de cynisme machiavélique à faire frémir ce bon con de Niccolò di Bernardo del Machiavegli en personne. Si nous manquons aujourd’hui d’outils pour diagnostiquer avec certitude la pathologie dont souffre Berth – car le malheureux est sa première victime – nous pouvons néanmoins y déceler les symptômes de ce qui pourrait être une version dessinée du syndrome de Gilles de la Tourette.

Une chose est sûre, la perversion sans borne du patient, que la presse à scandale a très justement nommé « le tueur à gags », représente un danger réel pour l’équilibre de notre société. Il est de notre devoir de chercher à comprendre l’origine de ce mal, et ce par tous les moyens possibles ; une autopsie 
in vivo de Berth nous en apprendra sans doute davantage. Dans l’attente de pouvoir communiquer les résultats de cette opération qui, espérons-le, nous permettra de saisir enfin la sombre nature de cet humour délirant, veuillez trouver ci-joint une partie des ignobles dessins récupérés au domicile du patient et versés à son dossier."

Texte de Quatrième de couverture par Étienne Liebig,
écrivain et chroniqueur (RMC, Psikopat, Siné Mensuel, Zélium...)

"Je suis né bien après la mort de Staline et Goebbels, j’ai à peine connu Pol Pot et l’éventreur du Yorkshire n’a pas édité d’ouvrage à sa gloire sur lequel  j’aurais pu apposer une préface  toute en finesse sanguinolente. Lorsque j’ai appris que Berth sortait ses strips, dont l’élégance digne d’un rectum de marsupial le dispute à la fraîcheur d’une muqueuse urétrale cancéreuse, j’ai immédiatement compris qu’il était de mon devoir de m’y coller. Mon premier psychopathe ! Me suis-je écrié en laissant s’échapper la chèvre qui me sert actuellement de compagne. Car ne nous y trompons pas, ça sent mauvais, cet ouvrage de l’immense, du génial Berth est à l’humour ce que Joe Dassin est au strabisme, un ultime cri d’un cœur malade à un rein syphilitique. Oh, bien sûr, les psychanalystes verront dans cette œuvre un torrent d’amour caché derrière une montagne de larmes, et ils n’auront pas tort car je me suis laissé dire que Berth, derrière ses faux airs de brute épaisse, dissimule un foie cirrhotique ! Attention toutefois, le risque de cet album, c’est que tous les autres vous paraissent bien ternes."

A quoi va servir le financement ?

La campagne Ulule de ça sent mauvais va servir à financer les frais d'impression du livre ainsi que les contreparties proposées à nos merveilleux souscripteurs. Et un pschit de Febreze !

Les contreparties

  • Un superbe marque-page recto/verso


  • Une magnifique carte postale

  • Un délicieux tirage A4 (qui sera numéroté et signé par l'auteur)

À propos du porteur de projet

La maison d'édition Jack is on the road est une association loi 1901 à but non lucratif. Elle édite également le journal satirique Zélium, qui revient en kiosque début décembre 2014 grâce au succès de sa campagne Ulule.

Ils ont publié dans Zélium :

Journalistes : Jérôme Thorel, Jérôme Bonnet, Nicolas de la Casinière, Julie le Bolzer, Antoine Krempf, Mathieu Pécot, Charlotte Houang, Olivier Marbot, Erwan Nonet, Linda Maziz, Pierre Samson, Emmanuel Lemoine, Cesare Piccolo, Sébastien Duval, Olivier Bonnet, Jipé, Piet

Dessinateurs & artistes : Large, Sergio, Bar, Decressac, Giemsi, Flavien, Berth, Chimulus, Rifo, Soulcié, Kev Klub, Félix Moureau, Pakman, André Stas, Goubelle, ÏoO, Deloire, Glez, Faro, shift., Troy, Mutio, Lardon, Kap, Rodho, Rousso, Quibe, PieR, Valère, Samson, Mabic, Coco, Mykaïa, Romain Boussard, Clé, Prozeet, Neyef, Mr Wood, Toma, 16art, AurélienB, Christophe Faizant, Hortense Soichet, Défé, Vela, Brouck, Caza, Wingz, Diev, Rémy Cattelain, Troud, Louison, Besse, Aurel, Beuh, Flock, Charmag, Mo/CDM, Ivars, Caritte

Chroniqueurs : Hénin Liétard, Noël Godin, Corinne Maier, Etienne Liebig, David Greuse, Nikus Pokus, Le crew Sourdoreille.net, Olivier Doiseau, Nicolas Millié, Lirlac Cagam, Serge Prince, Dr Lichic, Eric la Blanche, Taokao, TGD, Juliette Keating, Thibault Roy, Sushina Lagouje, Flavien Moreau, Jean-Marc Couchet-Beauregard, Jonathan Goyvaertz, Charles Fontaine, Alain Quatremain, Son Vintage, Docteur Geronimo Cohen, les Mamies, Théophile de Gautier



Ils ont parlé de Zélium ! Cliquez sur l'image ci-contre pour consulter notre revue de presse complète.