BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp /* ULULE BRAND LOGOS */

Benoît Lugué & CYCLES : 1er album

Electro jazz groove transe

À propos du projet

Salut et bienvenue dans l'aventure CYCLES !

CYCLES est un groupe de musique, né en 2015, à Paris. Je suis musicien, bassiste, compositeur, issu d’une culture majoritairement jazz. Dans l’élaboration de ce nouveau projet, j’ai voulu travailler sur l’invention d’une musique de transe. A travers ce groupe, je développe un son électrique qui s'inspire autant du jazz contemporain, que du rock, des musiques du monde, de la pop, des musiques électroniques... Je réalise là une synthèse de beaucoup d'influences qui me traversent depuis que je suis musicien.

Quelques années à animer des projets divers, à faire des centaines de concerts comme bassiste, à développer quelques belles aventures collectives m'ont amené intuitivement à CYCLES… Moi je prononce « Saïquels » à l'anglaise, mais à la française ça va bien aussi !

CYCLES, ce sont d’abord des musiciens fantastiques qui donnent une couleur unique à ce projet : Martin Wangermée (batterie), Matthis Pascaud (guitare), Denis Guivarc'h (sax alto), Olivier Laisney (trompette), Johan Blanc (trombone) ; et puis un ingénieur du son qui nous accompagne sur les concerts : Axel Pfirrmann - sans qui le groupe n'aurait assurément pas existé de la même façon ; enfin, c’est une équipe de concepteurs d’images : Adrien Berthet (photo), Quentin Mesnard (vidéo)et Goulwen "Leyto" Mahé, (artiste peintre issu de la scène graf bretonne).

Le groupe s'est produit sur scène au studio Sextan (Malakoff), au Sunset (Paris), aux Disquaires (Paris), au Coueslé Jazz Club (Allaire, 56), en première partie d'Erik Truffaz au festival Jazz Dans le Bocage (Allier), à La Défense Jazz Festival.

Nous enregistrons le disque début juillet 2016 au studio Mercredi 9 à Paris. C'est Manu Gallet (ingénieur du son rencontré à l'époque de mes concerts avec le projet Cheerleaders de Pierrick Pédron) qui sera aux manettes et au mix.

Nous aurons le privilège d’accueillir des guests sur l’album. Le premier est le flûtiste-chanteur Magic Malik. Et j’en suis extrêmement honoré, pour de multiples raisons. L’actrice Sara Llorca nous rejoindra, quant à elle, sur "Le Cri des Loups"- texte écrit par mon ami Rémi Libéreau (Teorem), dont j'adore la plume.

À quoi va servir le financement ?

  • Pourquoi cet appel aux dons ?

Sans le support disque, il est difficile d'exister. La sortie d'un album cristallise beaucoup de choses : il y a les médias qui en parlent, les concerts qui annoncent et fêtent sa sortie. Tout cela donne une visibilité, une dynamique vertueuse au groupe. Elle lui permet de se développer pleinement.

MAIS ! Il n'y a pas que ça : faire un disque, c'est surtout créer une oeuvre. C'est ma sculpture à moi, gravée dans le marbre. C'est quelque chose de très excitant à concevoir, à produire.

Aujourd'hui CYCLES est prêt pour le grand saut. Il est temps pour nous d'enregistrer ce premier répertoire -travaillé et joué tout au long de l'année.

Le point noir c’est l’oseille, le blé, les pépettes, le brouzouff… Vous me voyez venir !

Si l’on veut payer chacun à la hauteur de son investissement dans ce travail, les frais de studio, le pressage du disque, la com etc… La facture pourrait facilement atteindre les 20 000 euros. Avec des partenaires tels que label, distributeur et/ou éditeur, tout cela serait peut-être plus simple. La crise du disque est une réalité et ces professionnels sont de moins en moins nombreux à nous accompagner. Il nous faut donc nous prendre en main ! Avec une structuration de type association loi 1901, il est possible d'aller dégoter quelques subventions. Rien n’est impossible. Cette option se présentera bientôt pour nous mais, en attendant, j'ai besoin de fabriquer ce premier disque pour avancer et lancer la machine : faire circuler ma musique.

  • Pourquoi demander 3000 euros ?

Cette somme permettra tout juste de payer la partie "son" du disque : le studio (5 jours), le travail de Manu sur le mix, le mastering, mais aussi la com' (vidéos, photos, graphisme), le pressage... 

L'idée est que vous deveniez producteurs de ce disque. Ainsi, vous vous trouvez pris dans le grand tourbillon de la création artistique alternative, auprès de la jeune génération des musiciens professionnels.

De notre côté, on bosse dur afin que tout le monde s’y retrouve et soit fier d’en être !

  • Et c'est pour quand ce disque ?

Fin 2016. Vous pourrez le mettre sous le sapin ! Je vous tiens au courant de nos avancées, et vous serez régulièrement informés des étapes qui nous attendent.

A très bientôt, et merci pour votre confiance.

Benoît Lugué

À propos du porteur de projet

Bassiste et compositeur, Benoît Lugué se forme à Bordeaux (Ciam, Conservatoires de Bordeaux et Agen), durant les années 2000. Issu d’une famille bretonne de musiciens mélomanes, il commence la musique très jeune. C’est après quelques années d’une carrière de journaliste (Radio France, Sud Ouest) qu'il devient musicien professionnel. Depuis dix ans, il embrasse de nombreux styles de musique : le jazz, le funk, mais aussi le rock, l’électro, la chanson… La basse électrique est son instrument principal, mais il joue aussi de la contrebasse depuis quelques années et se souvient encore de ses premières amours : le piano et la guitare. En 2006, il fonde le groupe FADA. Avec ce groupe original (le mélange jazz/slam) primé à 2 tremplins nationaux de jazz, il tient le rôle de compositeur et développe son univers personnel. L’aventure prend fin en 2013 après trois albums et des dizaines de concerts en France. En 2012, il participe à la fondation du groupe The Khu. En 2015, il développe successivements deux projets très personnels : CYCLES et ARMOLODIUM. En parallèle, il tient la basse de Denis Colin Trio (ciné-concert), Matthis Pascaud "Square One" Quartet, Gérard Watkins & The Sleeping Beauties

Au cours de sa carrière, Benoît joue avec :Pierrick Pédron Quintet (tournée Cheerleaders), Denis Colin Trio (Colin/Peirani/Lugué), The Khu, Les Indolents, MixCity, Ebop, Laura Perrudin, Jérémie Bossone, Estelle Meyer, 0800, Ozma, L’Ensemble Nautilis, Spread Trio (Pointard/Regardin/Lugué), High Kick Collective, Mazzal, Duke, Labdi & Dilab Orchestra, Los Marengos, Soul Revolution…

Au cours de la saison 2011/2012, il commence à travailler pour le théâtre. Il est associé au spectacle Des Femmes de Sophocle, mise en scène de Wajdi Mouawad (tournées en France et au Canada). Il joue aux côtés du chanteur Bertrand Cantat - compositeur de la musique. En 2013, Benoît écrit la musique de 4.48 Psychose (Sarah Kane), mise en scène de Sara Llorca. Il prépare la musique de la prochaine création de Sara Llorca : Bacchantes, d'après Euripide, pour la saison 2017/2018.

http://benoitlugue.com

https://www.facebook.com/benoit.lugue

https://www.facebook.com/benoitlugue.cycles/