BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Beffroi, 2ème album

Jazz d'alerte

À propos du projet

 Crédit photo : Michel Le Ray           

Beffroi

Isolant les cloches des murs avec du bois, le beffroi assure longévité à la bâtisse ainsi qu'une résonance totale.

Ce signal d'alarme est un jazz d'alerte, un manifeste contre le réchauffement.

Une musique pour avertir, "un étang d'art sans glas élevé".

Ici, le marteau percute la cloche sans corde.

Le souffle est fort.

 

Après "Dérèglement", notre deuxième album "Beffroi" sera enregistré en juin au studio de "La lune rouge" (81)

 

 

 

A quoi va servir le financement ?

L'argent collecté servira à finaliser toute la production du CD :

Le mixage qui équilibrera les instruments.

Le mastering donnera du corps à l'album.

Le pressage ecrasera les sons sur le CD.

La SDRM nous donne droit de diffuser la musique.

Ainsi vous pourrez l'écouter chez vous ou dans votre voiture (si toutefois vous possedez encore un lecteur CD)

À propos du porteur de projet

Le Trio

      S’il est une musique qui invite l’oreille à imaginer, l’oeil à rêver et l’esprit à vagabonder, c’est bien celle d’Anticyclone Trio. Ce groupe, nourri d’airs populaires et passionné par la musique du XXe siècle, offre un univers singulier, s’appropriant, avec talent et légèreté, la musique traditionnelle pour mieux la réinventer, lui donnant par-ci, par-là, quelques notes de jazz lyrique ou de bal populaire.

      Si les titres évocateurs d’Anticyclone Trio puisent leur inspiration originelle dans les conversations anodines qui entourent les bulletins météorologiques comme dans l’inexorabilité du temps qui passe, ils font surtout la pluie et le beau temps sur nos humeurs vagabondes.

      Ici, le saxophone est sous pression, le piano foudroie quand le glockenspiel ensoleille une batterie de nuages. Toujours frais et poétique, leur jazz expérimental se vit sensiblement.

      Comme une mélodie filante dans le ciel. 

Crédit photo : Noémie Dehling

Share Suivez-nous