BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Bande dessinée « Femmes de Science »

Des histoires courtes, inspirantes et pleines d'humour.

À propos du projet

En résumé :

  • Une bande dessinée pleine d'humour qui raconte les histoires de scientifiques inspirantes.
  • Les backers recevront la version numérique, facile à lire sur écran, imprimer et partager.
  • Nous cherchons aussi des sponsors, afin d'atteindre un objectif de 10 histoires (40 pages).
  • Nous sommes disponibles pour répondre à toute question : [email protected]

(Extrait de « Sophie Germain, Reine des nombres premiers »)

Introduction

Les femmes de science ont rarement reçu la reconnaissance qui leur était due. Nous sommes tous capables de citer des hommes de science, mais c’est plus difficile de trouver des exemples de femmes. Pourtant, elles sont nombreuses!

C’est à partir de cette constatation que nous avions lancé notre campagne pour le jeu de cartes Femmes de Science en 2015. Grâce à cette campagne nous avons pu distribuer des milliers de copies du jeu qui célèbre 44 femmes scientifiques, et fournir gratuitement une version complète à imprimer soi-même, téléchargée elle aussi des milliers de fois en français, anglais et espagnol.

Pour créer les cartes, nous avons fait des recherches assez poussées sur ces femmes, et on a été surpris de voir combien leurs vies étaient originales et palpitantes, et surtout combien elles ont dû se battre, chacune à sa manière,  pour avoir la possibilité de suivre des cours ou d’exercer une carrière scientifique.

On s’est tout de suite dit que ce serait vraiment cool d’illustrer et vulgariser leurs aventures en bande dessinée!

(Extrait de « Sophie Germain, Reine des nombres premiers »)

Le concept

Un regret que l’on a eu avec le jeu de cartes, c’est qu’au départ il a surtout intéressé les gens qui connaissaient déjà les femmes de science. Avec cette bédé, on espère rejoindre un public plus large. Avec la technologie de nos jours, une planche de bédé est facile à partager via les réseaux sociaux, les blogs ou par email. On peut aussi la lire sur écran ou l’imprimer plus facilement qu’un jeu de cartes.

Les cartes étaient aussi limitées en termes d’espace, nous voulons aller plus loin que juste faire connaître les noms de ces femmes remarquables et inspirantes, afin que l’on découvre les difficultés qu’elles ont surmontées, les valeurs qui leur ont permis d’y parvenir, ainsi que les petites anecdotes qui les rendent humaines et proches de nous.

On s’est dirigé vers un style cartoon, épuré, très typique des webcomics modernes. Les principaux personnages sont un père et sa fille. À chaque épisode, le père raconte l’histoire d’une femme de science. Ce procédé narratif permet d’ajouter une dimension supplémentaire au récit. Ainsi, régulièrement, le père s’emballe et commence à exagérer, où à mélanger l’histoire avec le film qu’il a vu la veille. Sa fille le reprend, bien sûr, et le ramène sur l’histoire. Cela permet d’ajouter une dose d’humour et de rendre les histoires encore plus dynamiques.

(Extrait de « Sophie Germain, Reine des nombres premiers »)

Afin d’intéresser un large public, nous voulons que l’humour occupe une place prépondérante dans les histoires, mais sans pour autant affecter l’aspect éducatif. En effet, là où le jeu de cartes a eu un impact particulièrement important, c’est lorsque des enseignants l’ont utilisé en classe. Nous avons donc encore une fois sollicité la complicité des professeurs pour développer cette bédé. L’accueil jusqu’ici est excellent, les élèves en redemandent!

Comme le jeu de cartes, cette bande dessinée sera distribuée sous licence Creative Commons, sans DRM, afin qu’il soit facile pour tout le monde de la partager, de l’imprimer, de la lire sur tout type de tablette, smartphone ou ordinateur, de l’utiliser pour enseigner, ou de la traduire.

Elle sera disponible dès le départ en français, anglais et espagnol, et nous comptons sur l’aide de bénévoles pour nous aider à offrir autant de traductions que possible.

(Extrait de « Sophie Germain, Reine des nombres premiers »)

Quelles femmes de science figureront dans la BD ?

A vous de les choisir! Vous pouvez dès maintenant faire vos suggestions via les commentaires de la campagne. Lorsqu'elle sera financée, nous établirons une liste prioritaire et choisirons sur laquelle travailler via un sondage auprès de nos backers.

Nous avons déjà fait des recherches biographiques sur les 44 femmes du jeu de cartes : Chien-Shiung Wu, Rose Dieng-Kuntz, Tawhida Ben Cheikh, Wangari Muta Maathai, Françoise Dolto, Grace Hopper, Maria Montessori, Melanie Klein, Alice Miller, Karen Horney, Rosalind Franklin, Cecilia Payne, Lise Meitner, Maria Telkes, Dian Fossey, Mary Kenneth Keller, Margaret Mead, Lillian Gilbreth, Sofia Kowalevskaya, Ellen Hayes, Mary Somerville, Emmy Noether, Margaret Fountaine, Ellen Swallow Richards, Leona Woods, Rachel Carson, Tikvah Alper, Lynn Margulis, Euphemia Lofton Haynes, Theo Colborn, Margaret E. Knight, Yvonne Brill, Ruby Payne-Scott, Elizabeth Kenny, Dorothy Hill, Katherine Johnson, Dorothy Crowfoot Hodgkin, Sophie Germain, Nettie Stevens, Ada Lovelace, Inge Lehmann, Marie Tharp, Irène Joliot-Curie, Hedy Lamarr.

A quoi va servir le financement ?

Développer une bédé est plus complexe qu’il n’y paraît. Pour chaque petite histoire, il faut écrire un scénario, en faire un story-board, faire les dessins, puis procéder à l’encrage, au lettrage, et au coloriage. Chaque page demande une à deux semaines de travail et coûte environ 500$ CAD à produire. Nous voulons financer au moins les 10 premières pages afin que ce projet soit viable, d’où le montant minimal de la collecte. L’idéal serait d’atteindre 400%, soit 40 pages, la taille classique d’une bédé traditionnelle.

Bien sûr, une petite part du montant collecté ira à Ulule (+/- 8%), aux frais divers, et aux obligations légales (taxes, impôts, ...)

À propos du porteur de projet

Ben (Benoit Fries) est un ex-analyste en logiciels qui s'est tourné vers la vulgarisation scientifique dans les années 2000, au travers de blogs et autres sites web. En 2015, avec un ami, il a créé le jeu de cartes « Femmes de Science » qui célèbre les exploits de 44 scientifiques inspirantes. Grâce à la générosité des backers, le projet fut un beau succès. En effet, le jeu publié sous licence Creative Commons a été distribué, imprimé, utilisé dans les écoles, et cela partout dans le monde. Il s'intéresse a présent à la bande-dessinée, un média qui se prête particulièrement bien à la vulgarisation, et sollicite à nouveau votre aide pour faire connaitre ces héroines inspirantes au plus grand nombre.