BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp /* ULULE BRAND LOGOS */

Des céréales pour les Massaï

Un projet de la Croix-Rouge française

À propos du projet

Aidez la population Massai de Tanzanie à construire une BANQUE CEREALIERE. Un projet CROIX-ROUGE pour lutter contre les crises alimentaires.

Le projet Croix-Rouge en Tanzanie

On connaît la Tanzanie pour sa faune sauvage ou les neiges du Kilimandjaro : la réalité est bien moins idyllique. Le pays subit des sécheresses à répétition qui fragilisent la situation de milliers de personnes. Si on ajoute au climat, la pauvreté tenace et l’envolée des cours des céréales, cela engendre des crises alimentaires majeures.

Dans le nord de la Tanzanie, en pays Massaï, la Croix-Rouge a mis en place un projet de développement durable et de soutien aux populations locales. L'agriculture, l'élevage, l'accès à l'eau, mais aussi l'hygiène et la nutrition : on parle d'approche intégrée.

Valentin Patoor, chef de mission en Tanzanie :"Je travaille sur ce projet avec 2 experts locaux : Natisilé, spécialiste en agriculture et Meraji, agronome. Nous avons réalisé une étude pendant plusieurs mois sur les besoins de la communauté et mis en place des activités pour répondre durablement à l'ensemble de ces besoins. Concrètement, c'est 4000 personnes réparties dans 6 villages qui sont concernées."

Femmes tanzaniennes

Une banque céréalière, qu'est-ce que c'est ?

Il s'agit d'un dispositif qui stocke les céréales après la récolte et les revend aux familles les plus vulnérables pendant la période de soudure, les 2 mois séparant l’épuisement des stocks céréaliers des prochaines récoltes. L’argent de la vente est réinvesti dans l’achat d’un nouveau stock de céréales pour reproduire, d’année en année, le mécanisme. Le prix de revente est fixé par le comité de gestion, constitué de femmes de la communauté.

Nous avons déjà implanté 2 banques céréalières ! Un succès concret et durable :

  • Avec seulement 2 banques, ce sont 1000 personnes, parents et enfants, qui mangent à leur faim toute l'année.
  • Sans ces 2 banques, les familles auraient du quitter leur terre, tuer leur bétail et vendre leurs biens.

Forts de ce succès, nous avons besoin de vous pour construire une banque céréalière dans un troisième village : Lorimorijoi. Ainsi, 500 personnes pourront vivre plus sereinement les mois de soudure.

Nous vous proposons de prendre part dès aujourd'hui à ce projet et de concrétiser votre mobilisation par un don !

À quoi va servir le financement ?

Les fonds collectés maintenant permettront de construire la banque céréalière avant la fin de cette année !

Pour anticiper la montée des prix, le stock de céréales a déjà été acheté : 5 tonnes de céréales + 100 sacs traités contre les insectes (1200€, soit 8% de nos besoins de financement).

Il nous reste à trouver les fonds pour :

1. Construire le local de stockage (12 000€, soit 80% de nos besoins de financement)

  • Le sol est ragréé puis recouvert d'une dalle pour éviter les remontées d'humidité pendant la saison des pluies.
  • Les murs sont construits en brique avec de larges fenêtres. Ils protègent contre les animaux tout en favorisant l'aération.
  • La toiture est constituée de taules ondulées. Elle protège contre la pluie et les rayons du soleil.

2. Créer le comité de gestion (1800€, soit 12% de nos besoins de financement)

  • Le comité de gestion est essentiellement constitué de femmes du village. Elles assurent toutes les tâches nécessaires au bon fonctionnement : achat des céréales, entretien du local de stockage, relations avec la communauté...
  • 30 membres composent le comité, dont 10 avec des fonctions spécifiques : comptabilité, gestion du stock, logistique.
  • La Croix-Rouge accompagne les villageois dans la constitution du comité et assure sa formation.

Natisilé, experte agricole, mais aussi femme de la communauté Massaï : "Dans mon pays ce n'est pas facile d'aller à l'école ou d'acquérir des compétences quand on est une femme, surtout dans les zones rurales. Les femmes du comité ont cette opportunité, elles gagnent en compétence et s'émancipent."

Si les sécheresses sont inévitables, leurs conséquences, catastrophiques, ne le sont pas !

Vous êtes les architectes de cette banque céréalière : MAINTENANT C'EST A VOUS !

À propos du porteur de projet

Croix-Rouge françaiseDepuis près de 150 ans, la Croix-Rouge française aide et accompagne les personnes vulnérables sur le chemin de l’autonomie. Action sociale, urgence-secourisme, santé et aide à l’autonomie, formation, action internationale : nos 54 000 bénévoles s’investissent quotidiennement auprès de ceux qui en ont besoin, incarnant les valeurs d’humanité et de solidarité qui sont le socle de l’identité Croix-Rouge.

A l'international, tout comme sur le territoire français, la Croix-Rouge française répond aux situations d'urgence et mène des projets de développement et de soutien durable. Tous les projets sont menés conjointement avec les Croix-Rouge des pays d'intervention.

Pour plus d'information retrouvez nos actions sur le site de la Croix-Rouge francaise.

Si les besoins relatifs à une action sont couverts, ou que les contraintes opérationnelles ne permettent pas la poursuite de l'action, j'autorise la Croix-Rouge française à affecter mon don à une autre action.

FAQ

  • Comment sont répartis les fonds collectés ?

    Les fonds nécessaires servent à constituer le stock de céréales, à construire le local de stockage et à former le comité de gestion.

    La répartition des investissements est la suivante :

    - Achat du stock : 8%

    - Construction du local : 80%

    - Formation du comité de gestion : 12%

    Ce qui a déjà été réalisé :

    - Le stock de céréales a déjà été acheté afin d'anticiper la hausse des prix ; pour cela, la Croix-Rouge française a avancé les fonds

    - L'appel d'offre a été lancé auprès des entrepreneurs

    Ce qu'il reste à faire :

    Trouver les fonds nécessaires à la réalisation de cette 3ème banque céréalière !

    Dernière mise à jour : il y a 6 ans

  • Combien de personnes sont concernées ?

    Les 2 banques céréalières déjà installées permettent de toucher environ 1000 personnes. Il s'agit essentiellement de familles, donc ce sont des parents et des enfants qui peuvent mangent à leur faim toute l'année, et en particulier pendant la période délicate qu'est la période de soudure.

    La 3ème banque céréalière va être construite à Lorimorijoi, un village de 4000 habitants. C'est donc plus de 10% de la population qui pourra bénéficier de sa réalisation.

    Dernière mise à jour : il y a 6 ans

  • Pourquoi maintenant ?

    Dans le nord de la Tanzanie, leprix des céréales, et notamment du maïs, double entre la fin des récoltes et l'épuisement des stocks de la population.

    Pour anticiper la montée des prix, la Croix-Rouge a du acheter un premier stock très récemment : il nous faut désormais réunir les fonds pour construire le local et les stocker dans de bonnes conditions.

    C'est pendant la construction du local de stockage que nous assurerons la formation des femmes du comité de gestion.

    Dernière mise à jour : il y a 6 ans

  • Pourquoi en Tanzanie ?

    A l’été 2011, la sécheresse entraine une crise alimentaire sans précédent sur la corne de l’Afrique, en particulier l’Ethiopie, la Somalie, Djibouti, le Kenya, l’Erythrée et la Tanzanie. Dès 2009, la situation et les risques avaient été identifiés, mais c’est en 2011 que l’attention médiatique se focalise.

    Au nord de la Tanzanie en particulier, à la frontière du Kenya, les populations Massaï, traditionnellement nomades, sont contraintes de s’implanter dans des pâturages fixes et de se diversifier en développant des activités agricoles.

    Les fonds collectés à l'époque par la Croix-Rouge française permettent de financer des activités en collaboration avec la Croix-Rouge espagnole, déjà présente sur place, de contribuer à un programme de soutien alimentaire et d'envoyer un expert urgentiste effectuer une mission d’évaluation.

    Un apport financier supplémentaire permet à la Croix-Rouge française de monter un projet de développement à plus long terme, conjointement avec la Croix-Rouge tanzanienne, visant à améliorer la sécurité alimentaire des Massaï. Il s'agit d'un projet pilote : mettre en place un ensemble d'actions collectives autour de services communs (élevage, agriculture, santé...), à petite échelle (4-5 villages seulement pour démarrer), dans l’objectif d’en tirer des enseignements et de passer ensuite à une échelle supérieure.

    Dernière mise à jour : il y a 6 ans

  • Pourquoi sur ULULE ?

    La Croix-Rouge française cherche constamment à diversifier ses ressources et toucher de nouveaux donateurs. Dans la mesure de nos capacités, nous regardons de près toutes les nouvelles formes d'engagement et de contribution. Il nous a donc semblé évident de lancer une campagne de collecte sur une plateforme de crowdfunding (ou financement participatif), et en particulier sur ULULE, auprès de qui nous avons reçu un très bon accueil et accompagnement.

    Nous vous proposons de vous mobiliser pour un projet pilote de la Croix-Rouge française : un projet concret, à petite échelle et qui s'est déjà révélé très prometteur. Nous espérons qu'il vous touchera et vous donnera envie de vous mobiliser !

    Dernière mise à jour : il y a 6 ans