BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Bancs publics, bancs ludiques

Une experience ludique et interactive

À propos du projet

Rejoignez la page Facebook pour suivre l'évolution du projet: Bancs Publics, Bancs Ludiques

Bancs publics, bancs ludiques est un projet de design interactif visant à redonner au banc une de ses fonctions premières à savoir la création de lien social. Ce projet sera présenté dans la ville de Bordeaux et initialement conçu pour mon projet de fin d'étude fin Juin 2013, mais j'aimerai voir plus loin et concevoir d'autres prototypes.

UN CONSTAT

Je me suis rendu compte au cours de mes déambulations urbaines qu'une grande partie des urbains avaient une utilisation particulière du banc, celle de toujours laisser le milieu du banc vide et de ne s’asseoir qu’aux extrémités de ce dernier. Une frontière immatérielle se forme naturellement au milieu de cet objet, limitant le contact avec son voisin. Le banc dans la ville a de plus en plus perdu l’une de ses fonctions premières à savoir la création de liens. Comment redonner au banc une fonction de créateur de lien social, provoquer un échange avec l’autre, un regard, un sourire? Je souhaite répondre à cette question en matérialisant cette frontière, en la transformant en une zone d’échange grâce à l’ajout d’une couche numérique.

la frontière du banc en imagesLa frontiere du banc

POURQUOI UN SUPPORT NUMÉRIQUE?
Nous sommes conditionnés d’une telle manière qu’aujourd’hui chaque objet possède une fonction, celle pour laquelle il a été conçu. Depuis la fin du XXème siècle et l’apparition des sports urbains certains ont vu dans l’espace urbain un autre moyen d’expression, un autre moyen de se mouvoir, mais cela reste une minorité. L’arrivée du numérique dans la ville est une avancée incroyable permettant de proposer a tous, par l’intermediaire d’interactions plus ou moins complexes, un nouvel espace urbain qui cohabite avec l’existant. Le numérique est une nouvelle couche permettant de prononcer une alternative à la ville et son rythme. Nous sommes tous hyperconnectés, les yeux rivés sur nos écrans de smartphones renvoyant une image parfois mauvaise du numérique où nous serions hyperconnectés virtuellement mais hyper-déconnecté de notre voisin, assis à 50 cm de nous. Le numérique ne pourrait-il pas rassembler dans la vie réelle, sans nécessairement passer par le filtre de l’écran?

UNE EXPERIENCE LUDIQUE
Mon installation est avant tout une experience ludique, un jeu autour du banc. Elle permet en s’amusant d’éveiller la curiosité, l’étonnement et la surprise auprès d’un public peu familier avec le numérique, mais connaisseur des lieux publics. Son potentiel est avant tout un potentiel de reflexion autour de l’usage de la ville et sur les moyens d’impliquer une personne en empruntant l’axe ludique et numérique qui a l’avantage de créer une interaction assez facilement et donc d’apporter une réponse instantanée à une action tout ajoutant de la surprise aux utilisateurs qui sont face à des interactions encore méconnues.. Elle amène un nouveau regard sur l’usage de l’espace / mobilier urbain. Le banc n’est plus un banc “ordinaire” mais un espace de partage autour d’une activité.

maquette du banc interactif

C'est bien beau tout ça mais il fait quoi ce banc?

Et bien, ce banc propose tout d'abord une interaction lumineuse sur l’un de ses flancs, l’installation comporte 300 leds disposées côte à côte de manière à former un rideau lumineux.
Il propose également une interaction sonore via 2 pianos de 8 touches installés sur le plateau supérieur.

Ce banc possède 2 modes : inactif et actif.

Le mode inactif
Lorsque le banc est vide, Il est en veille. En mode veille, les leds , sur un rythme régulier, s’allument et s’éteignent tels une respiration dans le but de faire un appel visuel aux passants.

Le mode actif
Le banc dispose de 2 marqueurs de présence de part et d’autre, correspondants à la zone où les passants devront s’asseoir. Lorsque les deux marqueurs sont recouverts, toutes les leds s’allument. Si un seul marqueur est recouvert seule la moitié des leds s’éclaire, correspondant au côté où est assis le passant. Chaque fois qu’un marqueur est recouvert, un “Bonjour” est joué.

Une fois assis, les 2 passants ont à leur disposition, au milieu du banc, 1 piano de 8 touches chacun Ce piano est particulier car les touches ne jouent plus des notes mais des extraits de conversations cultes. Au total 16 extraits sont disponibles et permettent d’engager un dialogue absurde.
Une interaction supplémentaire intervient lors de l’utilisation du piano. En plus de jouer un son, chaque touche est reliée à une rectangle de led et provoque une animation à chaque pression sur la touche.

Merci de m'avoir lu, en esperant que ce projet vous a convaincu et que vous m'aiderez à l'accomplir. Je suis à votre disposition pour toutes questions.
Rejoignez le projet sur Facebook: Bancs Publics, Bancs Ludiques

_____________________________________________________________________
DU NOUVEAU!

Le projet est financé à plus de 100%, merci à tous! Cependant je m'adresse aux futurs contributeurs cet objectif était vraiment un minimum car je suis plus proche du double en terme de budget. Donc si le projet vous intéresse n'hésitez pas à me soutenir votre argent ira dans le projet :) Vos dons supplémentaires m'ont d'ailleurs permis d'inverstir dans une carte MP3 pour gérer le son plus facilement.

En attendant le projet avance bien, et le panneau lumineux est fonctionnel, la preuve en image 

A quoi va servir le financement ?

Le financement va me permettre d'obtenir un prototype fonctionnel de base.
Il m'est necessaire en particulier pour la réalisation du système lumineux composé de LEDs qui recouvre une partie du banc, (environ 300 LEDs comme base) ainsi que la réalisation d'un banc que je pourrais transporter facilement dans la ville.

En parallèle il me faut investir dans un système électronique, qui marchera sur une base Arduino, dans de la peinture aimantée permettant la réalisation du piano, ainsi qu'un système audio.

 Si grâce à votre générosité je dépasse le plafond, deux solutions s'offrent à moi:
- Améliorer la qualité et la finition du premier prototype.
- Envisager la création d'un second prototype avec un autre type d'intéraction.

À propos du porteur de projet

Je m'appelle Romain Bénard et je suis un étudiant de 22 ans en 5° et dernière année à l'ECV (Ecole de communication visuelle) sur Bordeaux. Je suis un graphiste passionné par les nouvelles technologies et la création d'experience utilisateur via la numérique.
romainbenard.fr / Twitter

FAQ

Si vous avez encore des questions, n'hésitez pas à contacter le porteur du projet.

Poser une question Signaler ce projet