Attention, notre site pourrait mal s'afficher ou mal fonctionner sur votre navigateur.
Nous vous recommandons de le mettre à jour si vous le pouvez.

Mettre à jour
Je ne peux/veux pas mettre à jour mon navigateur
BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp

LES BALOCHES - Une comédie très… touchante.

Dans "plan à trois", le mot le plus important c'est "plan"...

À propos du projet

Bob et Joffrey se retrouvent dans l’appartement d’une fille qui les a ramenés chez elle pour un plan à trois.

Alors qu’elle se prépare dans la salle de bain, Joffrey, beau gosse sûr de lui, brûle d’impatience à l’idée d’en découdre tandis que Bob, paniqué, rongé par ses angoisses, insiste pour mettre au point les règles afin d’éviter que ça parte en couille. Littéralement...  

Les Baloches est un court métrage d'environ 5 minutes écrit et réalisé par Robert Hospyan, qui tiendra également le rôle de Bob.

"L'idée d'un plan à trois tient du fantasme. Un fantasme peut-être déjà concrétisé pour certains mais, pour tous les autres, le triolisme reste une situation abstraite de win absolue où l'on s'imagine claquer un high five à son pote en pleine partie de jambes en l'air. Mais au travers du prisme d'angoisses typiquement masculines, ce rêve peut vite tourner au cauchemar.

En ramenant le réel dans cet idéal fantasmé, en l'abordant par l'angle du concret, je souhaitais traiter de toutes ces questions que l'on ne se pose pas forcément (et que l'on ne devrait peut-être pas se poser d'ailleurs), laissant l'humour naître du réel de la situation."

Ce court-métrage s'inscrira dans la lignée de deux courts-métrages auxquels Robert Hospyan a collaboré en tant que scénariste et comédien.

Lose Actually, co-écrit avec Liam Engle et Daniel Brunet, réalisé par Liam Engle & Daniel Brunet : 

MecsMeufs, écrit et réalisé par Liam Engle :

CASTING

Aux côtés de Bob, on retrouvera Joffrey Verbruggen. Lauréat du Magritte du Meilleur espoir masculin en 2011, Joffrey a notamment participé en tant qu’humoriste au Before sur Canal+. Il est actuellement en tournée avec son One-Man Show et sera à l’affiche de la prochaine comédie d’Olivier Van Hoofstadt, réalisateur de Dikkenek.

Les deux comédiens seront accompagnés d'Alix Bénézech, qui tiendra le (seul) rôle féminin du film !

PRODUCTION & TOURNAGE

La société de production Indemne Films s’est spécialisée dans le court-métrage d’action chargé en testostérone. C’est donc tout naturellement que Les Baloches se greffent à notre catalogue.

Pour notre première comédie, nous réunirons notre équipe/famille de tournage, ayant pour chef opérateur Cyril Bron, dont vous pouvez découvrir la bande-démo ici

Notre dernière production, Matriarche, a remporté 11 récompenses parmi 56 sélections en festivals.

Le tournage aura lieu à la fin du mois de juillet.

À quoi va servir le financement ?

La collecte servira principalement à financer le tournage du film mais également une partie de la distribution en festival. 

Les principaux postes de dépense seront le défraiement de l'équipe technique, le matériel (caméras, son, éclairage, etc.), et, le tournage se déroulant de nuit, il faudra bien évidemment ravitailler tout ce petit monde. 

À propos du porteur de projet

Je suis né le 6 mai 1983 mais en réalité, je suis né le 19 Octobre 1988. 

Ce jour-là marque la sortie de Qui veut la peau de Roger Rabbit, le premier film que je me rappelle avoir vu au cinéma. 

Par la suite, durant mon enfance, les films qui composent la trilogie Retour vers le futur étaient les seuls que j'avais en VHS. Ou du moins, il me semble aujourd'hui que c'étaient les seuls tant j'ai usé leurs bandes à force de les regarder. Tous les jours. Jusqu'à les connaître par coeur, jusqu’à me rendre compte que le réalisateur et le producteur du film étaient exactement les mêmes que ceux de Roger Rabbit.

Et ainsi je comprenais pleinement le rôle de ces gens qui existent derrière les films, ces gens responsables de l'amour que je leur porte, et j'allais suivre ces noms à travers ma jeune vie de cinéphile jusqu'en 1993.

À l'occasion de la sortie de Jurassic Park, mon père m'acheta le numéro hors-série de Studio Magazine consacré au film et je plongeais pour la première fois dans les coulisses d'un tournage. 

Ma décision est prise, je veux faire du cinéma.

Je commence par un Bac option Cinéma, puis une Licence de Cinéma.

Mais mon réel apprentissage s'est fait sur le tas, à l’époque du lyçée par le biais de la réalisation de plusieurs courts métrages amateurs absolument inregardables aujourd'hui - enfin, à l'époque aussi pour être honnête - avec des titres pas ridicules du tout comme Une couille dans le quotidien, The Vampire Connection et Le Code d'honneur

Je ne sais pas si Les Baloches est un titre moins ridicule, mais le film ne le sera pas. Aujourd'hui, je gagne ma vie en tant que scénariste, mais ma vraie vocation, c’est d’être réalisateur. J'ai écrit ce court métrage, délibérément "simple",  pour me permettre de relever ce défi : diriger une équipe pro pour la première fois.