BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Baïka : le nouveau magazine pour enfants

Participez au lancement de Baïka, le premier trimestriel pour les 8-12 ans qui a une montgolfière dans la tête !

À propos du projet

Objectif 200 %, et plus que quelques jours avant la fin de la cagnotte !

Notre objectif initial est largement dépassé et nous allons pouvoir sillonner les routes de France et de Navarre pour présenter Baïka. Nous avons déjà été recrutés pour le Salon du livre jeunesse de Saint-Germain-lès-Arpajon (91) au printemps 2016, et ce n’est qu’un début !

Nous vous mijotons une année pleine de voyages et de découvertes : Baïka n° 1 est prêt pour l’impression, nous avons trouvé une illustratrice fabuleuse pour la rubrique " Mythes et légendes " du n° 2, et nous allons attaquer le n° 3.

Si nous atteignons 200 %, nous pourrons aborder les grands salons nationaux pour encore plus de visibilité, et développer notre diffusion auprès des enseignants.

Merci d’avance à tous les enthousiastes de faire passer le mot !

Bonjour, je m’appelle Noémie. J’ai travaillé dans la littérature pendant plusieurs années. J’ai fait et bu des litres de café dans plusieurs maisons d’édition, lu des quintaux de manuscrits et rédigé assez de quatrièmes de couverture pour couvrir un terrain de foot. Bref, je ne me suis pas ennuyée et j’ai toujours adoré mon métier. Et puis, j’ai eu une petite fille, mes priorités ont changé, et j’ai ressenti le besoin de me rendre plus utile à travers mon activité professionnelle.

Cela faisait longtemps que je voulais m’engager en faveur des migrants et, comme mon univers livresque avait glissé pour mon plus grand plaisir vers la littérature pour enfants, j’ai décidé il y a deux ans de monter un projet éditorial sur cette base. L’idée de Baïka est partie de ce besoin personnel de sens, et du constat que l’offre en presse jeunesse n’avait peu ou prou pas évolué depuis ma propre enfance, tant sur le fond que sur la forme.

Où trouver un magazine qui sensibilise la jeunesse à l’ouverture culturelle, qui propose une autre vision du métissage ? Et qui, bien sûr, soit aussi beau graphiquement que riche dans son contenu ?

Baïka tout entier est consacré à la sensibilisation de l’enfant à la diversité culturelle. Mêlant fiction, documentaire et jeux, le magazine ouvre aux cultures du monde et à l’histoire de l’immigration en France.

DANS CHAQUE NUMÉRO DU MAGAZINE, ON TROUVERA :

Une légende illustrée issue d’un patrimoine mythologique mondial méconnu (épopée finlandaise, mythe kurde…) ;

Un entretien avec un(e) immigré(e) arrivé(e) en France dans l’enfance suivi d’un dossier pédagogique sur l’histoire, la géographie et la langue du pays d’origine, illustrés de belles cartes à l’aquarelle avec jeux à l’appui ;


Des rubriques reportages, métiers, lectures, mathématiques, blagues, cuisine, le tout toujours agrémenté de nombreux jeux.

Baïka est illustré avec beaucoup de talent par de jeunes illustrateurs et graphistes et imprimé sur un beau papier mat entièrement recyclé. Il n’est ni rose ni bleu. Juste beau.

Baïka sera disponible dès décembre dans des bibliothèques municipales et scolaires, dans des CDI, certains musées et associations culturelles, et le magazine sera en vente directe aux particuliers sur notre site internet : baika-magazine.com. Notre marge est pour l’instant trop faible pour nous permettre de vendre le magazine en librairie, mais nous en rêvons déjà pour la suite !

En attendant, vous pouvez d'ores et déjà guetter la montgolfière sur  et 

Baïka est publié par la société Salmantina, que j’ai créée pour porter le projet. Mais l’aventure n’a réellement démarré que quand Lola Oberson, graphiste et illustratrice touche-à-tout de génie et accessoirement mon amie depuis le lycée, m’a rejointe. C’est elle qui a conçu toute la maquette et l’identité du magazine, qui dessine la couverture et toutes les illustrations des pages documentaires, et qui mitonne les recettes de cuisine. Je me charge de mon côté d’administrer la maison d’édition, d’écrire une partie de Baïka, d’éditer et de commercialiser le magazine et de monter les partenariats.

Vous pouvez découvrir le travail de Lola sur : http://lolao.ultra-book.com/

A quoi va servir le financement ?

Nous avons besoin de votre soutien pour lancer le magazine sur des salons dédiés à l'édition jeunesse. La création et l’impression de Baïka sont autofinancées mais notre budget ne nous permet pas de faire de la publicité ou d’organiser des opérations de communication. Pouvoir participer à des salons nous donnerait un extraordinaire coup de pouce pour nous faire connaître.

Nous pourrons :

Participer à deux voire trois salons jeunesse en 2016 (location du stand, hébergement et transport pour deux membres de l’équipe, impression d’affiches et de bulletins d’abonnement sur papier recyclé) : 2 850 €

Rendre à Ulule ce qui est à Ulule (commission) : 400 €

Financer vos contreparties et les frais de port correspondants : 1 750 €

Le joli sac en coton bio " Montgolfière "

Le poster " Montgolfière ", imprimé sur un beau papier recyclé et dédicacé par Lola

Nous pourrons en plus :

Candidater au Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil, le plus gros événement dédié à l'édition jeunesse en France, et faire imprimer le matériel de promotion pour le stand (affiches, bulletins d’abonnement, brochures).

Commencer à diffuser dans le réseau scolaire français à l'étranger.

Nous pourrons en plus :

Commencer une tournée de prospection en France à destination des bibliothécaires et des professeurs documentalistes.

Nous pourrons en plus :

Augmenter nos tirages et viser la commercialisation en librairie !

Parler de Baïka autour de vous est déjà un énorme service que vous pouvez nous rendre. Aussi, n’hésitez pas à partager cette page avec votre famille, vos collègues et vos amis nous vous en serons éternellement reconnaissants !

Nous sommes en recherche permanente d’illustrateurs pour varier les univers de la rubrique mythes et légendes, aussi si vous en connaissez, n’hésitez pas à transmettre les coordonnées de la rédaction : Salmantina, 5, rue de Lesseps 75020 Paris, [email protected]

Par ailleurs, si vous-même ou un de vos proches avez immigré en France dans l’enfance et avez envie de transmettre votre expérience à nos jeunes lecteurs, faites-nous signe !

Enfin, si vous avez des enfants, petits-enfants, nièces et neveux, entre 8 et 12 ans, nous recherchons des petits chroniqueurs pour nous présenter par écrit leur livre préféré. Ils peuvent nous écrire à [email protected] Leur texte sera publié dans le magazine, rubrique « Courrier de lecteurs » ou bien sur notre site !

                       D’avance, un immense                           

à tous !!!!!! 

Nous avons depuis le début la chance d’être soutenues par de nombreux amis talentueux et nous avons été peu à peu rejointes par une équipe de choc :

Marion Lancereau

llustratrice de La Quête du Sampo, Baïka n° 1 :

Née le 10 mars 1985, graphiste free-lance installée sur Nantes. Issue d’une formation en arts appliqués, elle obtient son diplôme en 2007. La souris d’une main et la plume de l’autre, elle joue avec les mots et les associations d’idées qu’elle transfigure graphiquement en noir et blanc. Saturant l’espace de lignes et de texture comme un jeu optique. Toujours à l’affût de nouvelles expériences graphiques, elle explore la typographie expérimentale et la sérigraphie en atelier et se nourrit de voyages et de curiosité.

http://marionlancereau.wix.com/marionlancereau

Pierre Zarpas

Professeur énigmatique

Pierre Zarpas a 44 ans. À 7 ans, il a vu le premier Star Wars au cinéma Le Drakkar de Dives-sur-Mer en Normandie. À 13 ans, il abandonne une carrière prometteuse de skieur alpin pour se consacrer avec joie aux mathématiques. Aujourd’hui, il est professeur de maths dans le sud de la France où il essaie de faire partager sa vision géométrique et enthousiaste aux jeunes esprits qui peuplent ses classes.

Noémie Fansten

Auteure des Féroces

Noémie écrit des scénarios pour la télévision française et marocaine et a réalisé plusieurs courts-métrages. Elle réalise également pour le web, et intervient régulièrement dans des ateliers auprès d’enfants et d’adolescents. Elle prépare actuellement son premier long-métrage.

Édith Chambon

Illustratrice des Féroces

Édith Chambon grandit du côté de Bordeaux où elle rêve de devenir cosmonaute. À défaut de pouvoir suivre des cours d’astrophysique au collège, elle se perfectionne dans le dessin… Après des études à l’école Émile-Cohl à Lyon, elle publie ses premiers livres pour ados aux Éditions Mouck. Elle vit et travaille à Paris depuis trois ans, où elle poursuit ses projets BD pour petits et grands, et garde ainsi la tête dans les nuages.

http://www.edith-chambon.ultra-book.com

Violaine Nicaud

Correctrice

Violaine Nicaud travaille comme correctrice et lexicographe depuis plus de dix ans pour de nombreux éditeurs (Belfond, Flammarion, L’École des loisirs, Le Robert…). Un esprit brillant et un œil de lynx.

Clément Jousselin

Webmaster kitesurfer


Après des études à l’Institut Supérieur de Communication & Publicité à Paris, Clément travaille en tant que graphiste et web-designer en agences et en régie publicitaire. Parallèlement, il consacre une bonne partie de ses nuits à l’écriture de romans. En 2013, lassé de n’avoir vu l’horizon depuis si longtemps, il abandonne la capitale et part travailler dans le tourisme, pour une école de kitesurf. Il vit désormais entre le Portugal et le Cap-Vert, où il poursuit ses projets d’écriture, toujours avec vue sur la mer.

Les mascottes

Hurlu et Berlu, mascottes volontaires et tandem de choc, président certaines rubriques, expliquent des mots de vocabulaire, et font partout briller leur sens de l’humour.

Crédit musique de la vidéo : "Chelipe" (c) Pad Brapad

À propos du porteur de projet

Noémie Monier

Éditrice et rédactrice en chef

De 8 à 12 ans, Noémie a énormément lu. Des recueils de mythes et légendes, des romans, des magazines et des BD à la pelle. Depuis cette époque, elle a un petit superpouvoir bizarre : elle devient complètement sourde quand elle a un livre dans les mains, ce qui amuse beaucoup son entourage et ses collègues de bureau. Elle a travaillé dans plusieurs maisons d’édition avant de créer la sienne pour publier Baïka.

Contact : [email protected]

FAQ

Si vous avez encore des questions, n'hésitez pas à contacter le porteur du projet.

Poser une question Signaler ce projet