BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Babelicot

Les légumes bio rêvent de finir dans nos bocaux !

BGE accompagne ce projet

Réseau d'appui aux entrepreneurs, BGE accompagne chaque année la création de 18 000 entreprises.

À propos du projet

NOUVEL OBJECTIF : 200% 

Il reste maintenant moins d'une semaine pour atteindre le troisième palier !

Nous avons commencé la production, rencontrons des clients et ça démarre fort !

Le troisième palier, ce sont des petites machines pour être plus performants et  le début du travail sur le site de vente en ligne !

EXCLU: Création d'une nouvelle contrepartie à partir de 30€ !

=> vous pourrez participer à une séance de dégustation de nos produits (présents et à venir). Cela nous permettra de recueillir  vos critiques et vos envies pour les futures recettes.

Vos recettes seront peut-être mises à l'honneur ?

 

NOUVEL OBJECTIF : 150% 

Vous êtes formidables ! Grâce à vous nous avons franchi le premier palier en 10 jours !

Nous allons pouvoir commencer à produire les bocaux que vous attendez !


Mais ce n'est pas fini, car nous souhaitons vous proposer plus de choses pour ce projet et nous nous mettons à présent en route vers notre nouvel objectif : 

12 000 €

Si nous l'atteignons, c'est toute la vente qui sera améliorée !

- nous pourrons investir dans un utilitaire parfaitement adapté à nos besoins

On compte sur vous !

________________________________________________________________________________________________

Babelicot permet à toute la famille de savourer des bons légumes bio toute l’année, de façon gourmande, pratique et au meilleur prix !  Cette nouvelle marque bretonne lutte contre le gaspillage alimentaire et soutient les petits maraîchers bio du Finistère, tout en apportant gourmandise et inventivité dans vos assiettes.

Bref, Babelicot, c’est bien plus que des bocaux de bonnes recettes à base de légumes bio : c’est une rencontre entre des consommateurs gourmands et exigeants et des producteurs amoureux de leurs légumes.

On vous raconte l’histoire de cette rencontre?

 

Nous sommes dans le Finistère, c’est bientôt Noël : Il fait un temps merveilleux : il neige bruine légèrement et il fait 12°C.

  • Imaginez un chou-fleur. Il est beau, blanc, bien ferme, à croquer, sexy. Mais pas de chance, il est noyé sous une montagne d’autres choux-fleurs tout aussi mignons… et abandonnés. Oui, parce qu’ils sont comme ça les choux-fleurs, ils aiment quand il fait doux et humide, ça leur donne le poil brillant les fait pousser, tous en même temps souvent.
  • Pensez maintenant au consommateur : est-ce qu’il a envie de chou-fleur à Noël, même bio et bon ? Va-t-il se bourrer de gratin à la béchamel jusqu’à explosion ?

 

Et donc inévitablement, le chou-fleur (et tous les siens) vont être jetés par le maraîcher, même si ça lui crève le cœur, même s’ils sont d’excellente qualité…

Nous connaissons bien les maraîchers, bretons surtout. Nous voyons depuis longtemps tout ce gaspillage de bons produits bios qui se répète toute l’année, sur plein de types de légumes différents.  Vous imaginez ? Des tonnes et des tonnes de légumes bio, jetés parce que leur seul défaut est de ne pas arriver à maturité au bon moment ! Pourquoi ? 

  • Trop petits, les maraîchers n’ont pas accès au réseau des transformateurs industriels qui achètent pourtant ces légumes… en grandes quantités.
  • Trop passionnés, ils passent tellement de temps à chouchouter leurs champs et à les vendre sur les marchés qu'ils ne peuvent pas transformer eux-mêmes ces légumes … « cœurs solitaires » : pas le temps de chercher des recettes, encore moins celui de cuisiner !


Ah non, pardon, rien à voir

Mais comme nous aussi, nous sommes des amoureux des légumes bios, et que cuisiner, c’est notre passion, nous avons décidé de passer à l’action, d’offrir un nouveau débouché à ces légumes, pour éviter tout ce gaspillage.

 

Notre idée : créer une marque à la fois à l’écoute des envies des consommateurs, et adaptée aux contraintes des petits producteurs de légumes bio de Bretagne, avec deux credos :

Des bons légumes cuisinés et conservés dans des bocaux de qualité

La priorité : s'affranchir de la contrainte du temps (au maximum en tout cas), et pouvoir faire profiter de bons légumes bio au moment où le consommateur en aura envie. La solution : des bocaux stérilisés qui rallongent la durée de vie des bons légumes bios de deux ans.

Les bocaux ont aussi un atout énorme : ils permettent de vous offrir le meilleur du bio. En effet les petits maraîchers produisent des « séries limitées » de légumes très variés et nous les livrent en petite quantité au meilleur moment de leur maturité, afin que vous puissiez profiter de tous leurs bénéfices nutritionnels.


Des recettes inventives et gourmandes

Vous pensez que nous allons juste faire du chou-fleur en conserve et prier pour que vous en mangiez en août?  Soyons réalistes ! L’idée c’est avant tout de prendre du plaisir avec ces délicieux légumes ! Nous avons donc élaboré (et beaucoup goûté) des recettes variées pour que les légumes aient leur place toute l’année dans vos assiettes.

Et surtout, nous avons décidé de cuisiner les légumes autrement ! Nous, ces légumes on les aime, donc on fait tout pour les mettre en valeur de façon originale.

Nous aurons donc 4 catégories de produits

- des petits pots bébés à partir de 4 mois, préparés avec des légumes des 4 saisons

- des soupespour l'hiver et pour l'été (Gaspacho !!!)

- des préparations pour l'apéritif : tartinables, légumes marinés


En résumé, avec nos
recettes inventives de bons légumes bio, cela va devenir tellement facile d’être gourmand tous les jours !- des aides culinaires : sauces, plats de légumes type ratatouille, confit d'échalote...

 

Des délicieux bocaux à base de légumes bio, c’est grâce à cela que se rencontrent les amoureux de cuisine bio. Mais pour que la magie opère durablement, nous nous sommes fixé 2 règles à respecter : 

Du vrai bio : pour aujourd’hui et pour l’avenir

Les paysans avec lesquels nous travaillons font du bio par conviction depuis longtemps, parfois plus de 20 ans. Parce que ce sont de vrais techniciens de la terre, ils cultivent parfois plus de 80 types de légumes différents, pour faciliter les rotations des cultures, laisser se reposer le sol… leur premier partenaire. Par ce choix d'une agriculture différente, ils créent de nouveaux réseaux, de nouveaux modes de consommation, et nous souhaitons les accompagner.

Pour valoriser le plus possible leur travail, nos produits sont aussi respectueux de la terre : des recettes sans additifs et des bocaux conditionnés dans du verre recyclable.

Le juste prix : pour le consommateur et pour le producteur

Nos produits sont des produits du quotidien, ils se situent dans le milieu de gamme du bio, pour être accessibles aux familles. En effet, grâce à notre connaissance de la filière bretonne et des produits, nous savons :

- à qui acheter pour avoir les meilleurs légumes

- et quand acheter au meilleur prix pour les consommateurs.

Pour rémunérer le producteur de façon honnête, nous privilégions la vente en circuits courts : magasins bio et de proximité, AMAP, magasins de producteurs… Evidemment en Bretagne, mais aussi dans toute la France : via les groupements d’achat essentiellement, mais aussi par de la vente en ligne.

 

Pour accueillir ces bons légumes, il nous fallait un lieu. Et quoi de mieux qu’une ferme abritant d’autres amoureux des légumes ?

C’est pour cela que nous avons mis en place un partenariat avec l’association Vert le Jardin. Elle anime jardins et compost partagés dans toute la Bretagne. Dans cette ferme, elle développe un projet autour de l’insertion sociale et un partenariat avec la banque alimentaire. Dans ce nid accueillant et propice, notre atelier respecte toutes les normes d'hygiène et de sécurité alimentaire pour vous garantir les meilleurs produits.

A quoi va servir le financement ?

 

Babelicot est une entreprise qui vient d’être créée et qui a déjà réalisé une grande partie des investissements nécessaires au démarrage. Grâce à un emprunt bancaire de 50 000 € et un apport personnel de 15 000 €, la majeure partie du matériel, les tests techniques, les modèles d’étiquettes ont été acheté… tout est prêt pour le lancement, ou presque

Pour avancer plus rapidement lors du démarrage, nous aurions besoin d’un petit coup de pouce :

- achat d'une étiqueteuse semi-automatique pour ne pas trop ralentir la production
de bocaux : 3 000 €

 

=> DEVIS SIGNÉ GRÂCE À VOUS!

 


Voici Ninette, la reine de l’étiquette

- Achat d’un stock de bocaux : 2000 €

Nous avons déjà acheté trois palettes de bocaux pour réaliser les 1 000 premiers bocaux qui nous servent aujourd'hui à démarcher les points de vente. Mais il nous faut un stock plus important de bocaux pour les différentes recettes (des petits pots, des moyens pots, des grands pots, des petites bouteilles, des grandes bouteilles), car pour garantir un prix juste, il faut acheter en grandes quantités !

- achat d'une étiqueteuse semi-automatique pour ne pas trop ralentir la production
de bocaux : 3 000 €

=> POTS COMMANDÉS GRÂCE À VOUS!

Des grosses palettes !

Achat des matières premières pour les premiers pots : 1000 €

La nature et les bonnes affaires n’attendent pas ! Pour le démarrage, nous allons acheter des champignons avant la fin de la saison pour faire des rillettes à tartiner qui se vendront l'été. Nous devrons également acheter quelques centaines de kilos de carottes pour faire de bonnes purées pour bébés, ainsi que d’autres légumes en surplus (en fonction de la météo).

- achat d'une étiqueteuse semi-automatique pour ne pas trop ralentir la production
de bocaux : 3 000 €

=> PREMIÈRES COMMANDES EN COURS GRÂCE À VOUS!

- Contreparties : 1000€

- Frais Ulule et TVA sur les sommes collectées : 1000€

 

TOTAL : 8000 € => SOMME COLLECTÉE EN MOINS DE DEUX SEMAINES, VOUS ÊTES FORMIDABLES !

Et sinous dépassons l'objectif de 8000€ ?

On ne manque pas de besoins vous allez voir:

 

Deuxième palier en cours de financement: 150 % soit 12 000 €  => FAIT, WOUHOU !!!!! En avant le troisième !

On achète un véhicule plus adapté de type utilitaire, mieux dimensionné, qui nous permettra de faire de sérieuses économies logistiques - par exemple éviter d'enlever et remettre les sièges auto de nos enfants 4 fois par jour

- pouvoir mettre des betteraves qui tâchent sans bâcher la totalité de notre voiture

- avoir un utilitaire bien blanc avec notre logo apposé dessus pour faire de la pub à pas cher et parader dans les rues de la ville

- ou tout simplement éviter de prendre la voiture perso pour bien séparer l'entreprise de la vie de famille 

 

 

 

Troisième palier : 200 % soit 16 000 €

Mise en place d'un site marchand et achat d'une éplucheuse de patates (parce que c'est long long long) 

 

Quatrième palier : 300 % soit 24 000 €

Achat de la doseuse de nos rêves, celle qui remplit les pots plus vite que son ombre, en faisant de la vapeur (et en chantant la mélodie du bonheur) (ou pas)

 

Cinquième palier: 250 000€

Toutes les premières séries auront des capsule en or 18 carats et vos noms gravés sur la tranche (c'est une blague hein, on serait bien embêtés)

À propos du porteur de projet

Nous nous appelons Eléonore et Benjamin et sommes des agronomes passionnés par les légumes, en cuisine comme dans les champs.

Pour tous les deux, notre moteur a toujours été de concilier au mieux les attentes des consommateurs et les contraintes de la production. Identifier les problèmes et trouver des solutions, de nouveaux circuits, mettre les différents acteurs en contact, les aider à se comprendre. C'est ce qui a guidé notre chemin, et nous a amené à créer Babelicot, au service des producteurs comme des consommateurs.

Un autre point commun : une passion pour les bons produits, la cuisine et l’invention de nouvelles recettes ! Quand on prend soin du produit, on a aussi envie de le valoriser au mieux dans l’assiette.

Éléonore : Ingénie(ur) in the bocal

Pour monter Babelicot, elle a tout donné. Sa bonne humeur, sa force de travail et son expertise acquise chez Prince de Bretagne, leader du légume frais, pendant ses 7 années en tant que chef de produit :
- Une connaissance approfondie de la filière des légumes bretons, des vendeurs de graines jusqu'aux consommateurs
- Une maitrise d’une démarche de production responsable et respectueuse de l'environnement, qu’elle a mis en place chez Prince de Bretagne
- Un vrai savoir-faire en démarche qualité : qu’il s’agisse de vérifier l’alignement des étiquettes ou coller aux exigences sanitaires des produits Babelicot, elle ne laisse rien passer !

 

Benjamin, c'est le Mac Gyver romantique !

Il aime tout de l'agriculture, de la fille du fermier à l'expert comptable, en passant par la distribution de paniers locaux à Brest (association Court Circuit) et la sensibilisation des plus jeunes.

Il a donc naturellement choisi de mettre ses talents au service de Babelicot :
- Tout terrain : il sait aussi bien négocier avec des fournisseurs (les grosses machines <3) que trouver des solutions pratiques pour l'atelier comme pour les démarches administratives.
- Son enthousiasme communicatif = un excellent moteur au quotidien et pour les ventes.
- Sa quête perpétuelle : le producteur pour le meilleur produit

 

Notre site internet: http://babelicot.fr/

Notre blog: http://babelicot.fr/blog/

Notre page FB: https://www.facebook.com/babelicotbio/

 

FAQ

Si vous avez encore des questions, n'hésitez pas à contacter le porteur du projet.

Poser une question Signaler ce projet