BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Avril Zéro Un

ou un mois de jeunesse kiévienne, film documentaire

À propos du projet

Avril Zéro Un est un film documentaire sur la jeunesse de Kiev, en Ukraine.

Le pays est en pleine crise identitaire, les démonstrations médiatiques se concentrent sur le conflit et les politiques qui le mènent, et laissent en arrière plan ceux qui forment cette Ukraine bigarrée. Quelles sont leurs attentes pour le futur ?

Nous sommes une petite équipe de jeunes cinéastes, deux personnes à la réalisation, deux personnes à la technique, à partir à la rencontre d'autres jeunes, Ukrainiens. Nous voulons saisir l'atmosphère de leur ville et construire ce film dans un dialogue permanent, au hasard des rencontres. Nous avons plusieurs contacts à Kiev qui nous serviront de guides pour commencer l'exploration. Pour une meilleure immersion, nous logerons le plus possible chez l'habitant, découvrant avec eux les lieux qu'ils fréquentent, les endroits où ils se rassemblent, discutent, partagent, débattent, où ils font la fête, où ils vivent leur jeunesse.

Dans cette période trouble, sur-médiatisée, nous construisons un portrait à plusieurs voix, dans le but de déceler les envies, les espoirs et les craintes d'une jeunesse dont nous, occidentaux, sommes coupés.

Nous ne cherchons pas à donner une vision exhaustive de la situation, notamment politique, que nous aurions du mal à résumer, mais cherchons des points de vues sensibles, des opinions, du vécu.

Un mot de la réalisatrice :

"À mon premier voyage au Kosovo, s'est ancrée cette envie de partager cet ailleurs, à l'Est, qu'on ne peut commencer à connaître si on n'y a jamais mis les pieds, excepté à travers le prisme faussé des médias. C'est un imbroglio d'Histoire(s) en mouvance qu'on regarde de loin, chez nous, à l'Ouest, où tout est plus clair, plus propre, plus ordonné. Là bas, trouver sa place, mais surtout la construire, est l'un des questionnement les plus persistants chez les jeunes qui se confrontent à leur avenir dans une fraîcheur qui dépoussière nos vieux esprits."

Premières images

Nous avons rencontré Macha Yenko, une jeune franco-ukrainienne étudiante en anthropologie à Toulouse. Partie sur un coup de tête à Kiev voir sa famille, prendre des photos et aller à la rencontre des habitants, pour mieux comprendre la situation politique sur place, elle nous livre son analyse.

Si tout se passe comme prévu, elle nous rejoindra sur place les deux dernières semaines de tournage, pour réaliser un projet sur les changements culturels chez les jeunes après cette année troublée.

On parle souvent des "deux Ukraine" : celle de l'Ouest (pouvoir de Kiev), et celle de l'Est (russophone).

Après la chute de l'URSS et l'indépendance de l'Ukraine en 1991, un rapprochement progressif à lieu avec l'UE, et une partie de plus en plus importante de la population se dit favorable à une entrée hypothétique du pays dans l'Union. Un accord d'association entre les deux entités se profile.

Au même moment, la Russie, principal fournisseur de gaz en Ukraine, lui réclame d'honorer sa facture de plusieurs milliards de dollars. Le pays, en récession, est proche du défaut de paiement.

Le 21 Novembre 2013, une semaine avant la signature du traité, le gouvernement Ianoukovitch se rétracte ; la Russie ouvre ses barrières douanières avec l'Ukraine. C'est le point de départ des manifestations de l'Euromaïdan qui conduisent au renversement du gouvernement et à la fuite en Russie de son président.

Des élections sont organisées, le gouvernement Porochenko est formé, et signe le traité d'association avec l'UE en Juin 2014.

Durant la révolution, l'armée russe, aidée par des groupes séparatistes de l'est du pays entre en Crimée. Ils proposent un référendum aux habitants de la région quant à l'annexion de celle-ci à la Russie. Le référendum, voté oui à plus de 96%, n'est pas reconnu par la communauté internationale.

Le conflit perdure dans les régions de l'Est entre les séparatistes pro-russes (potentiellement alimentés par la Russie) et l'armée ukrainienne du nouveau gouvernement pro-européen.

Les accords de Minsk 2, signés le 12 Février 2015 par Vladimir Poutine, Petro Porochenko, François Hollande et Angela Merkel décrètent un cessez de feu dans l'est de l'Ukraine. Ce dernier ne sera jamais respecté.

A quoi va servir le financement ?

Dû à l'urgence du projet, Avril Zéro Un sera totalement autoproduit, et porté par l'AssoMOIR, association toulousaine vectrice de projets audiovisuels et artistiques, qui nous fournit le matériel nécessaire au film, porte le projet de financement participatif, et assure la bonne mise en oeuvre de celui-ci.

Le financement participatif représente donc notre seul budget pour subvenir aux autres besoins du projet :  l'aller-retour Toulouse-Kiev, le logement : nous ne sommes pas encore assurés de pouvoir passer un mois en couchsurfing, il faudra peut être se rabattre sur une auberge de jeunesse qui peut tout autant nous servir de tremplin vers le Kiev des jeunes, des rencontres et des découvertes, mais en ayant cette fois un coût. Et enfin, l'alimentation et divers autres frais (commission Ulule, assurances…)

Le financement total du film est de 3500€, 2500€ grâce à vous et 1000€ d'apport en matériel de la part de l'AssoMOIR.

À propos du porteur de projet

C'est d'abord l'intérêt commun que nous portons tous au genre documentaire qui nous a réunis autour de Marie pour son nouveau film. Il s'agit surtout de mettre en commun nos connaissances et nos envies pour sans cesse tendre vers la meilleure mise en oeuvre du projet. Chaque membre de l'équipe fait parti intégrante du processus de création.

Marie Cavaillès
Réalisatrice

Master 2 Image à l'ESAV

Hugo Moreau

Assistant Réalisateur / Monteur

Bts Audiovisuel Montage au lycée des Arènes de Toulouse

Master 2 Réalisation à l'ESAV

Sarah Munro

Opératrice Image

Master 2 Image à l'ESAV

Charly Caillaux

Opérateur Son

Bts Audiovisuel Image au lycée Jean Rostand de Roubaix

Master 2 Son à l'ESAV

À propos de la réalisatrice

Avril Zéro Un s'engage à la suite du documentaire précédent de Marie Cavaillès, Le Chant des Merles  ; portrait de Xili, jeune albanais du Kosovo. Ce dernier a été réalisé dans le cadre de projet d'étude à l'ESAV (école publique de cinéma à Toulouse).

Le chant des Merles, disponible en ligne sur kinosphere.org (VOSTFR)

Ces deux films s'inscrivent dans un projet global de série documentaire sur la jeunesse en Europe de l'Est.

Avril Zéro Un, un an après la révolution et l'annexion de la Crimée ; un an où la jeunesse ukrainienne vacille entre un potentiel renouveau politique et un détachement face à des décisions qu'elle n'imagine pas pouvoir impacter.

FAQ

Si vous avez encore des questions, n'hésitez pas à contacter le porteur du projet.

Poser une question Signaler ce projet