BackBackMenuClosePlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitter

Pour que la musique continue Aux Anges !

Bistrot Café Concert (Guern 56)

À propos du projet

Dans un hameau du centre Bretagne entre Pontivy, Melrand et Guémené-sur-Scorff, au village de la chapelle Notre Dame de Quelven, existe un bistrot, à l’image de nombreux troquets des campagnes. Une maison de pierres et de bois dans laquelle plusieurs générations de personnes sont passées… et continuent de vivre.

En 2005, la maison a pris le doux nom de « Aux Anges » après des travaux d’aménagement fidèles à l’esprit des lieux. Les murs ont été poussés, un toit a été posé, des planches ont été arrangées.

Le bistrot s’est agrandi d’une salle de concert, spectacles, expositions.

Depuis plus de 10 ans les différents Voisins - Habitués - Oiseaux de passage – Equipes, en ont fait un endroit spécial, une porte ouverte sur le même et l’inconnu.

Un repaire de vie où il est bon de passer du temps, manger une cuisine authentique, familiale, fraternelle, épicurienne, prendre un panier de légumes, découvrir un  groupe ou rencontrer des voyageurs de haut vol (Franck Vaillant, Jean-Michel Veillon, Sylvaine Hélary, Selamnesh Zemene, Koudede, Jacky Molard, Hélène Labarrière, par exemple).

Aux Anges, c’est un bistrot où la porte est ouverte à tous. Des portes il y en a plusieurs, d’ailleurs. Concrètement, le bâtiment se présente sous forme de U, avec une salle de restauration, une salle de concert-expo et un salon. Trois beaux espaces dans un ancien bâtiment aménagé au fil du temps.

Au centre des différentes salles, au milieu du U biscornu,  il y a une petite maison inoccupée, à vendre (en rose sur le plan). Les actuels propriétaires ont proposé au gérant des Anges de la racheter car l’isolation phonique est très mauvaise. La maison est littéralement enclavée dans les sons du bistrot. C’est aussi une demande amicale adressée au gérant. Les pierres se transmettent encore dans certains endroits (avant de se vendre), mais c’est une autre histoire que l’on racontera peut-être un jour…

En réalité, si une tierce personne  vient y habiter,les Anges risquent de nouveaux ennuis pour nuisances sonores. Compte tenu de la lente législation en faveur des cafés concerts, c’est le risque d’une fermeture, ou du moins la fin des concerts !

Au même moment,  L’Agence Régionale de la Santé, suite à la plainte d' 1 seul voisin présent 4 semaines par an, réclame aux Anges une étude d’impact des nuisances sonores (EINS). Précisément :

- la dernière étude acoustique

- les travaux d’isolation phonique

- le cas échéant, l’installation d’un limiteur de pression acoustique

 

Pour les Anges, sans autres ressources que celles de la vente du bar et des plats du restaurant, le coût de l’EINS et l’achat de la maison sont énormes, impossible à porter seul. Ce sont pourtant des moyens possibles pour continuer l’aventure : du bistrot, des concerts. Pour maintenir « un lien social qui freine autant que faire se peut la désertification de nos campagnes, un endroit convivial pour se retrouver, pour discuter et éviter l’isolement des personnes » (Cf. extrait de la lettre de tout les voisins sauf un: le plaignant qui s'est adressé à l’ARS)

- Nous souhaiterions donc récolter des fonds afin de financer l'étude d'impact acoustique qui nous est réclamée, pour ce restaurant-café-concert en campagne dans le centre Bretagne.

- Nous projetons aussi d’acquérir le logement enclavé dans les murs du restaurant, afin d'y loger les musiciens lors de leur passage ou pour des résidences d'artistes.

- Pour cela, nous avons besoin d'un apport personnel afin d'obtenir un emprunt auprès des banques.

 

A quoi va servir le financement ?

Cet appel à participation a pour but de débloquer des fonds pour que le projet des Anges puisse continuer. 

Achat de la maison (+ grange en face) : 45 000 €

Etude de l’Impact des Nuisances sonores : 2 000 € + travaux d’aménagement à prévoir

Montant du financement participatif pour ouvrir la porte des banques :

9 000 € minimum 

12 000 € c'est bien 

20 000 € c'est encore mieux 

47 000 € c'est carrément super ! 

Aidez les Anges à rester ouverts et à continuer les concerts !

Partagez l’info, venez au bar, participez (si vous pouvez - voulez) au financement du projet, votre aide  est précieuse quelle que soit sa nature. On ne lâche rien !!!

À propos du porteur de projet

Le porteur du projet : BigJim (Jean-Marie Le Gagne, gérant de Le Gras C’est La Vie au bistrot Aux Anges)

« Mêlant art culinaire et art de vivre, Cuisine traditionnelle et saveurs du monde, Mélangeant les différents courants musicaux… Le bistrot est un lieu pour toutes les générations et tout les genres. J’aime voir que les gens s’y sentent bien, quand ils restent un moment après avoir fini leur diner. Que tous, ami-es, client-es, restent jusqu’au bout de la nuit ! »

 

FAQ

Si vous avez encore des questions, n'hésitez pas à contacter le porteur du projet.

Poser une question Signaler ce projet