BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Auré - Le Vent du Voyage

Production du Premier Album

À propos du projet

Salut à tous,

Je m'appelle Auré et je suis enchanté.

Si je te sollicite, c'est pour te parler de la production de mon premier album.

J'ai pensé cet album comme un dyptique, un voyage initiatique et introspectif entre Paris et le Mali. J'y parle de moi... de ma vie parisienne, mais aussi de voyage... toujours avec humour et poésie.

Mon premier album a été enregistré à Paris, au studio Davout, et à Bamako, au studio Bogolan. Il est déjà mixé et il est presque prêt... Presque. Il manque pas mal de petites choses pour tout finaliser... Et c'est là que l'on compte sur toi.

Dans cette aventure, je suis accompagné par Denis Piednoir qui a réalisé l'album, par Sylvain Mercier qui l’a mixé et fait toutes les prises de son parisiennes et par Yaya Diarra, pour les prises au Mali. Il y a aussi le talentueux Tierno Beauregard qui arrive à retranscrire le plus joliment mes idées de visuels. Et bien sûr, tout plein de copains musiciens qui ont mis leur patte dans cet album.

A quoi va servir le financement ?

Nous sommes totalement auto-produits pour le moment et faisons un maximum de choses nous- mêmes... Mais là, on a besoin d'être épaulés. Je suis très fier de cet album et je veux lui donner toutes ses chances. C'est là que l'union fait la force ! On a besoin de personnes compétentes pour nous accompagner dans cette belle aventure. Et les compétences, ça coûtent de l’argent. C'est là, que l’on a besoin de vous, de toi...

Nous avons besoin d’un(e) attaché(e) de presse pour dire à la terre entière que notre album existe et qu'il est trop bien !! Un attaché de presse est là pour soudoyer et harceler tous les journalistes corruptibles... Et les pots-de-vin et les pintes de bière, ça coûtent cher !

Comme on aime bien les beaux objets comme les vinyles et les livres-CD, on a besoin d'argent pour financer le plus beau des albums, pour qu’il soit unique en son genre. Mais avoir un bel album ne suffit pas, il faut qu'il sonne partout et trop bien... Alors il faut avoir le super mastering... Le mastering, c'est un monsieur ou une madame qui bidouille plein de boutons pour que la musique sonne aussi bien sur ta platine que sur ton téléphone, au bar du coin ou dans ta voiture...

Voilà pourquoi on a besoin de sousous…

Si tu aimes les chiffres et les beaux croquis, je t'ai fait un joli dessin... En voyant mon oeuvre, tu comprendras mieux pourquoi je travaille avec un graphiste et un illustrateur sur ce projet…

    

À propos du porteur de projet

Si tu veux en savoir plus sur Auré, voici notre bio.

Pour son 10ème anniversaire, Aurélien Sandère reçoit de son parrain La balade de la mer salée d’Hugo Pratt, sa première rencontre avec Corto Maltese. 

Ayant plus le physique du Capitaine Haddock que celui du bel héros ténébreux de son enfance, il se met à la musique, pour plaire à la gente féminine. Et raconter des histoires. ​​

Auré, c’est aussi un sourire, un rayon de soleil musical dans la brume du quotidien urbain et morose, une joie de vivre que Paris, sa ville natale, a souvent essayé de gommer.

Et pour ne pas éteindre sa candeur et le pétillement de son regard, il a quitté sa « prison dorée » et son « spleen » par la même occasion.  

Pour mieux se connaître, il décide de partir et s’aperçoit avec surprise qu’il y a un monde civilisé au delà de Paris et que les belles choses ne sont pas seulement dans les aventures de Corto Maltese.

« Avec sa guitare et son appareil photo, c’est l’heure du départ vers son Eldorado… » musical.
Il rêve de Bamako et file au Mali mais s’aperçoit que -M- y est aussi…

Alors il prend le premier avion et débarque aux Etats-Unis. Il se perd dans le désert et découvre bien malgré lui Black Rock City, la ville éphémère du Burning Man où « les nymphes dénudées au milieu de la plage » l’enchantent et le poussent à se mettre à nu tout en gardant ses vêtements. Ce qui n’est pas évident. 

Il continue son voyage initiatique d’île en île, en passant par les Caraïbes et la Réunion. 

Mais toutes les bonnes choses ont malheureusement une fin, et contre toute attente, Paris lui manque. Il rentre avec un sourire jusqu'aux oreilles, des chansons dans sa besace et des images plein la tête pour faire partager ce road-trip onirique plein de douceur et d’humour.

https://www.facebook.com/jesuisaure

https://www.jesuisaure.com