BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

AU CHOEUR DE...

Série documentaire de collaborations artistiques internationales dans les quartiers populaires. 1er épisode : Nyamirambo.

À propos du projet

FORENGLISHVERSIONCLICKHERE!

USHAKAGUSOMAMUKINYARWANDAKANDAHANO!

Impulsé par le collectif artistique Demozamau (Rennes – France), la série documentaire "Au Chœur De…" met en lumière des collaborations artistiques qui peuvent émerger au sein des quartiers populaires qui parcourent notre monde. Pour ce premier épisode, "Au Chœur De…" s’arrête à Nyamirambo, dans l’effervescence de Kigali au Rwanda.

Les quartiers populaires regorgent de talents cachés qui n’attendent qu’à avoir l’opportunité de s’exprimer à leur juste valeur. Les principes universels de la culture Hip-Hop animent spontanément le collectif Démozamau pour développer ces projets de collaboration autour de pratiques musicales, de transmissions culturelles, et d’accompagnements méthodologiques. Avec ces principes universels les notions de hiérarchie des savoirs sont détruites, elles laissent place à une fusion créatrice où les talents se dévoilent et s’affirment. Dès lors, ils prennent confiance et dynamisent leur quartier en participant à des évènements musicaux et culturels qu’ils organisent eux-mêmes.

Ils sont désormais "Au Chœur de" leur quartier, par l’expression artistique et par l’autogestion évènementielle.


AU C(H)OEUR DE NYAMIRAMBO

Nyamirambo est un quartier populaire qui anime le Sud-Ouest de la capitale rwandaise, Kigali. Au même titre qu’à l’échelle nationale, ce quartier n’a pas été épargné par l’épisode de déchirement humain qui a eu lieu en 1994 au pays des mille collines. Vingt ans après, en 2014, Démozamau a lancé la première étape d’un processus de collaboration entre Rennes et Nyamirambo pour commémorer ce génocide et honorer la mémoire des disparus.

2014, UBUTUMWA

Le travail de mémoire a été un des objectifs premiers de ce projet mené à Gisimba.

Gisimba est un centre mémorial fondé en 1946 par Melchior Gisimba à Butare, au sud-Ouest du Rwanda. À sa mort, en 1986, son fils Damas prend la relève en créant l’orphelinat dans le quartier de Nyamirambo. D’une capacité officielle d’environ 80 places, Gisimba a caché et protégé plus de 400 personnes pendant le génocide, d’où l’appellation "Centre Mémorial". À la fin du conflit, des centaines d’orphelins ont également trouvé asile dans ce lieu qui s’est progressivement transformé en école élémentaire pour les enfants du quartier, tout en remplissant sa fonction d’orphelinat. C’est avec ces jeunes orphelins, devenus adultes, que le projet s’est construit.

Pour initier la collaboration il a fallu passer par un travail d’appréhension sur les ressentis liés au génocide. A la suite d’efforts patients sur des ateliers d’écriture, les ressentis ont petit à petit émergé au bout des mines de crayon. De ces lignes gribouillées, gommées, façonnées, adaptées, est née "Ubutumwa" : un morceau de musique où les jeunes ont posé leurs couplets sur une instrumentale composée d’un riff de guitare limpide et d’une rythmique simple.

"Ubutumwa" signifie "message" en Kinyarwanda, langue officielle pratiquée au Rwanda. Ce message, collectif, est un panachage d’une multitude de messages qui vont néanmoins tous dans la même direction : La Reconstruction et l’Avenir. Ces thématiques ont toujours été les fers de lance de la progression vers laquelle les jeunes sont allés, pour qu’ils puissent regarder le passé avec clairvoyance, et aborder le futur avec enthousiasme.

2017,CLIP ET FORMATIONS

Trois ans après, Démozamau a rebranché les câbles qui la connectent avec sa sœur Gisimba à Kigali. Non satisfaits de se contenter de ce projet musical déjà honorable, les membres de l’association rennaise ont décidé d’aller plus loin en initiant un projet complémentaire et approfondi, mêlant formations méthodologiques, cours d’Histoire sur le Rwanda, cours d’Histoire sur la culture Hip-Hop, réalisation du clip de la chanson Ubutumwa et organisation d’un événement culturel et musical intitulé “Youth Cultural Show”.

Pendant trois semaines, à cheval sur Août et Septembre 2017, les échanges se sont multipliés et la richesse des interactions est venue donner une saveur intense supplémentaire à l’expérience vécue ces trois dernières années. Pour vivre cette collaboration au plus près, nous aimerions vous faire découvrir l’intimité du projet "Au Chœur De Nyamirambo" à travers un documentaire vidéo.


A quoi va servir le financement ?

POURQUOI CE FINANCEMENT?

"Au Chœur De Nyamirambo" est un projet ambitieux qui s’est inscrit dans le temps (2014 – 2017). Pour pouvoir concevoir ce documentaire vidéo dans la continuité du projet, et pour rendre un hommage de qualité à nos collaborateurs rwandais, nous souhaitons le réaliser avec le maximum de soin et de rigueur possibles. Pour pouvoir répondre aux exigences que l’on se fixe nous avons BESOIN DE VOUS! Votre aide, en plus d’être très précieuse, sera grandement gratifiante pour nous conforter dans notre volonté de réaliser les prochains épisodes imaginés par la série "Au Chœur De…".

CE QUE NOUS AVONS DEJA:

- L’ensemble des actions menées au Rwanda de 2014 à 2017. (16520 €)

- La piste audio de la chanson "Ubutumwa" enregistrée en studio en 2014 (enregistrement + mixage + mastering). (235€)

- Une bonne partie des rushs vidéo tournés au Rwanda en 2017 dans des conditions professionnelles avec du matériel loué. (900€)

- Le script / La timeline / Le scénario du documentaire.

- Total : 17655€

A QUOI VA SERVIR CE FINANCEMENT?

- 3000€ : Acquisition définitivede matériel audiovisuel pour la réalisation de la série documentaire "Au Chœur De…" (Épisode Nyamirambo + prochains épisodes) : Kit Caméra 2300€, Kit Lumières 300€, Kit Sonore 400€.

- 400€ : Post-production (Montage, Mixage Sonore, Etalonnage).

- 100€ : Réalisation d’interviews manquantes.

- 300€ : Frais divers et Logistique.

- TOTAL : 3800€, soit 18% du projet total.

Nous souhaitons également vous alerter sur le fait que si votre générosité permet de dépaser le seuil fixé, les fonds excédentaires seront directement reversés aux différents collectifs avec qui nous avons profondément collaboré sur ce projet. Ces collectifs sont les garants de nombreuses activités qui sont indispensables aux dynamismes socio-culturel et artistique du quartier de Nyamirambo. Leurs initiatives sont parfois malheureusement mises en péril par des soutiens et des moyens financiers limités.

NOUS SOUTENIR, C'EST ENCOURAGER TOUS CEUX QUI SONT LIES A CE PROJET !

Les différents collectifs avec qui nous collaborons sont :

G.A.S.P.I (Gisimba After School Program Initiative)

Lancée en 2014, suite à la décision du gouvernement rwandais de fermer les orphelinats, l’initiative bénévole de G.A.S.P.I a pour but de former des volontairesà la mise en place de programmes d’activités destinés à la jeunesse défavorisée du quartier de Nyamirambo. Ces volontaires sont pour la plupart des anciens orphelins de Gisimba. Parmi ces programmes d’activités, il y a des programmes culturels (arts, musique, danse, théâtre), des programmes récréatifs (sport, jeux structurés ou non-structurés), ainsi que des programmes éducatifs (soutien scolaire, formations informatiques, lecture et écriture, dessin, langues étrangères).
Pour plus d’informations en anglais :
https://www.volunteermatch.org/search/opp2698486.jsp
https://www.facebook.com/Gisimba-After-School-Program-Initiative-1492370754393232/?ref=br_rs

G.M.C Pro (Gisimba Memorial Center Production)

Il s’agit d’un label composé de jeunes artistes âgés de 15 à 30 ans. Ils se consacrent à la création de projets musicaux à l’aide d’un studio d’enregistrement, G.M.C Records. La plupart des jeunes de G.M.C Pro ont participé à la création et à la réalisation de la chanson "Ubutumwa".
https://soundcloud.com/gmc-pro

O.H.O.D.I (One Help One Direction Ihumure)

Il s’agit d’une organisation caritative créée en 2014 par des jeunes rwandais vivant sur le quartier de Nyamirambo. "Ihumure", du Kinyarwanda, peut se traduire par "réconfort". C’est là que repose l’initiative centrale de O.H.O.D.I : apporter du réconfort aux enfants en détresse en défendant leurs droits fondamentaux. Depuis Février 2016 le collectif a développé le « Smile Sunday Program », en collaboration avec G.A.S.P.I, pour permettre aux enfants des rues de s’épanouir tous les dimanches autour d’un programme d’activités varié qui les sensibilise à la Paix.
Pour plus d’informations en anglais : http://www.ohodirwanda.org/

À propos du porteur de projet

DEMOZAMAU

Le collectif d'artistes organisé en association depuis 2011 s’appuie sur des valeurs du Hip-Hop pour développer des projets spécifiques et innovants autour de l’expression citoyenne et de la création musicale. A travers les principes de l’éducation populaire, nous mettons en place des outils qui permettent de croiser les opinions, valoriser les diversités et lutter contre les discriminations. Nous articulons les projets sociaux, culturels et artistiques pour créer des espaces d’échanges et de transmission et pour démocratiser, les pratiques musicales des publics et des habitants de Rennes jusqu'à l'International.