BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Les Ateliers de Réalisation 2018

4 court-métrages en une semaine à Montcontour (22)

À propos du projet

Bienvenue à vous sur le ulule des Ateliers de Réalisation !

Le projet en un mot ? Durant une semaine, 4 réalisateurs vont pouvoir réaliser leur court-métrage, accompagnés de professionnels du cinéma. Dans cette aventure, chacun-e est bénévole.

Les Associations qui portent le projet : l’Association des Auteurs Réalisateurs en Bretagne – ARBRE; Actions Ouest et l'Association Ligérienne des Réalisateurs et Techniciens - ALRT.

  • Les Ateliers de réalisation, le principe

L'expérience des ateliers de réalisation naît en décembre 2006 à Groix. A l'origine, l'objectif est de mutualiser et de développer les savoir-faire et les pratiques des auteurs- réalisateurs et techniciens bretons comme ligériens. Fort de son succès, une nouvelle édition se déroule a Mellionnec en 2008. Puis Chateaubriand en 2010, Bécherel en 2013 et Montjean-sur-Loire en 2016.

Soutenir de jeunes auteurs en devenir. Échanger des compétences. S'entraider. Sur une semaine, chacun est bénévole, offre son temps et son énergie dans des conditions de travail professionnelles.

Dans un esprit de compagnonnage, les ateliers visent à un apprentissage des métiers de la fiction. Les jeunes réalisateurs expérimentent de nouvelles formes, s'exercent sans la lourdeur de la production « classique » d’un court métrage. Les techniciens forment des plus jeunes et s'essayent à d'autres postes.

Ce projet incite chacun à se fédérer en réseau et à initier une dynamique de création à travers les rencontres qu'il suscite. Des liens et des envies de projets naissent toujours de ces ateliers. Des concrétisations émergent dès les mois suivant cette émulation.

Enfin, les ateliers s'ancrent dans un territoire et interagissent avec ses habitants (préparation du tournage, hébergement, figuration, prêt d'un décor, projection...).

 

  • La 6ème édition

La prochaine édition se tiendra du 16 au 24 juin 2018 à Moncontour.

Cette « forteresse médiévale » a accueilli cinq tournages en dix ans, dont « Fleur de tonnerre » pour le dernier long métrage. Elle affiche clairement son envie de devenir une terre de cinéma. Notre projet participe de sa démarche de mêler la population locale à la création artistique.

En 2018, en une semaine, quatre films de dix minutes maximum verront le jour grâce à cinq auteurs-réalisateurs (trois et un duo) et une trentaine de techniciens et comédiens.

Le mot d'ordre est le collectif.

Pour cette édition, nous irons jusqu'à affirmer cette identité du projet dans la thématique choisie pour l'écriture d'un scénario : « Esprit d'équipe ».

En amont du tournage, mi-mai, les réalisateurs et les comédiens se retrouveront à Moncontour pour travailler sur leur scénario, en collaboration avec un intervenant rompu à l'exercice de la direction d'acteurs. Serge Avédikian nous a fait l'honneur de s'intéresser à notre démarche et a confirmé sa participation.

 

  • Les films

« Il n'y aura pas de match retour » de Jean-Philipe Davodeau et Alain Brasseur

Monsieur Madec est résident à l'Ehpad de Moncontour. Ses quelques moments de lucidité se traduisent par de la mauvaise humeur. Seul l'entraînement du club de football avec lequel il a joué dans sa jeunesse, le réjouit.

Julie, sa fille travaille au sein du même ehpad où elle ravive des bribes de mémoire aux résidents. Elle ne vit pas bien le déclin de son père ni sa relation avec Martin, lui aussi animateur à l'ehpad.

Martin, de nature joviale et positive, tente de renouer avec Julie. Pourtant, pour lui comme pour Monsieur Madec, il n'y aura pas de match retour.

 

« A la conquête du pain » de Yannick Orveillon

Tristan, à peine trente ans, effectue sa première mission de ménage. Peu habitué aux pulvérisateurs et aux raclettes, il pourra compter sur le soutien de ses collègues : Yvonne et la jolie Rita.

 

« Les matinaux » de Medenn Agan

Un matin d’été dans un village, trois personnes empruntent les chemins qui longent une église, chacun à son habitude et chacun pour des raisons qui leur sont propres : Pascal retraité paisible revient du cimetière et part faire ses courses, Célia quadragénaire pressée rentre du travail et Hugo, jeune homme ambitieux, s’évertue à un jogging. Ce jour là, près de l’étang, une découverte bouscule leur quotidien : dans l’eau se dresse le corps d’un homme emmitoufé dans une doudoune, à moitié immergé.

 

« L'entretien » de Greg Nieuvarts

Francesca va au devant d'une nouvelle identité en allant à la rencontre d'Arnaud, maître tatoueur. Elle veut devenir son prochain modèle. Arnaud a besoin d'elle pour sa nouvelle création car son corps n'a jamais rencontré l'aiguille. Marielle, l'ancien modèle dont il vient d'achever l'oeuvre, est transformée. Elle peut désormais prendre son envol. Mais ce n'est pas aussi facile quand on a connu cette fine douleur pendant des heures sous les griffes des aiguilles du maître. Lors de son premier entretien, Francesca va affronter ce maître fantasque. Elle sait qu'il est le seul à pouvoir réaliser cette œuvre. Elle sait, en découvrant Marielle que cela a un prix.  

 

  • Les partenaires du projet

La commune de Moncontour soutient le projet en mettant à notre disposition ses infrastructures culturelles (résidence des artistes et centre d'action culturelle) et des moyens humains. Nous sommes en contact depuis le mois de juin 2017 avec Bertrand Sélébard, adjoint à la culture, qui nous accompagne sur la mise en œuvre des ateliers.

L'association Acedam qui organise un festival de théâtre et un parcours scénographique à la tombée de la nuit dans Moncontour a l'approche de Noël, participera au jury de sélection.

L'association des fêtes médiévales pourrait intervenir au titre de la figuration et d'éventuels prêt de costumes.

Concernant le matériel de tournage, nous sommes en relation avec des prestataires techniques avec lesquels nous souhaitons travailler : Arwestud (Rennes) et Les Docks du Film (Nantes) qui ont déja accompagné de précédentes éditions.

Films en Bretagne qui entend investir davantage la question de l'accompagnement des auteurs dans les mois à venir, sera partie prenante de l’organisation de la journée d’essais. Outre la co-élaboration de ce temps, ce partenariat impliquera la prise en charge de certains frais afférents.

Enfin, le relais de chaque phase du projet sera assuré par Actions Ouest, l'ARBRE et ALRT. Chacun étant présent sur les réseaux sociaux. Nous comptons également sur le concours de Films en Bretagne pour diffuser nos informations à l'ensemble de ses adhérents.

La Région Bretagne et la Région Pays de la Loire.

A quoi va servir le financement ?

Pour l'instant :

  • les projets de films et leurs réalisateurs ont été sélectionnés
  • l'appel à techniciens a été lancé
  • les logements ont été réservés
  • nous sommes en train de comparer les devis pour la location des unités de tournage nécessaires sur la semaine

Votre participation nous permettra:

  • de prendre en charge les déplacements des participants. Les comédien.ne.s, technicien.ne.s et réalisateur.ice.s sont bénévoles. Ils viennent de toute la Bretagne et des Pays de la Loire.
  • d'assurer le mixage et l'étalonnage des films pour qu'ils rencontrent un public à la suite des ateliers.

Un grand merci à toutes et tous !!! Et à bientôt pour les nouvelles du projet des Ateliers de Réalisation 2018 !

À propos du porteur de projet

L' Association des Auteurs Réalisateurs en Bretagne – ARBRE; Actions Ouest et l'Association Ligérienne des Réalisateurs et Techniciens - ALRT se réunissent pour donner vie aux Ateliers de réalisation.

Pour celles et ceux qui souhaitent découvrir les courts métrages réalisés en 2016 à Montjean-sur-Loire, c'est par ici:

Le rosier sentinelle:

Episode 1:https://vimeo.com/186067337
Episode 2:https://vimeo.com/187528121
Episode 3:https://vimeo.com/184675584
Episode 4:https://vimeo.com/190233823

FAQ

Si vous avez encore des questions, n'hésitez pas à contacter le porteur du projet.

Poser une question Signaler ce projet