BackBackMenuClosePlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Atelier de filage "Fée de fil"

Un atelier de filage de laine à la main.

À propos du projet

Je m’appelle Marie, j’ai 25 ans, et je suis passionnée par les arts du fil.

Je tricote et je crochète, mais du fil que j’achète …Aussi une passionnée de grands espaces, de jardinage et de traction animale, j’aime la nature et les animaux, et depuis quelques années je souhaite avoir un troupeau de moutons réputés pour la qualité de leur laine.

Alors l’idée de fabriquer ma propre laine m’est venue tout naturellement.

 

Filage au rouet - source internet

Pour cela il faut un troupeau certes, mais aussi du matériel de filage.

 

Et c’est là que je fais appel à vous.

 

J’aimerais créer un atelier où je pourrais filer de la laine achetée aux bergers des alentours, ou celle plus tard je l’espère, de mon propre  troupeau.

Un atelierouvert aux visiteurs, et àceux qui veulent apprendre à filer la laine. 

Un atelier avec tout le matériel de filagedécoré de créations, de pelotes et d’écheveaux, et de quelques fleurs du jardin.

 

Un atelier à taille humaine, pour un artisanat simple et soigné.

 

Mon but est de créer  un fil lavé, cardé et filé à la main. Un fil crée avec la laine des moutons provenant de France, non teinte et/ou teinte avec des teintures végétales (plantes, écorces, racines, fleurs, fruits, métaux, épices…).

Une laine 100% naturelle.

Mes essais de Garance sur laine de Mérinos et d'Alpaga.

 

Mes essais d'Indigo sur Mohair et coton.

 

Voici une marque Ecossaise de laine naturelle teinte avec des plantes pour vous donnez un exemple.

Luxery DK

 

La laine de mouton n’est pas appréciée à sa juste valeur. Elle est vendue à très bas prix, parfois même brulée. Mon projet à petite échelle permettra je l’éspère, comme certains autres artisans du fil, de redonner de la valeur à la laine de mouton et à tout l’artisanat qui l’entoure.

Mais aussi, à valoriser le travail du berger ou de l’éleveur dans la tonte de ses bêtes, et de continuer à donner des titres de noblesse à l’art de filage à la main et à la qualité du fil naturel.

Mouton Mérinos - source internet

Laine brute - source internet

 

La laine sera une laine destinée à mes créations, mais aussi à la vente de pelotes et d’écheveaux.

Les pelotes pour vos créations, et les écheveaux pour que vous puissiez teindre vous-même votre laine, par exemple.

 

La marque s’appellera « fée de fil ».

Et chaque gamme et création portera un joli nom.

 

Pour les étiquettes, j’opterai pour un papier recyclé et une encre végétale. Je créerai le design en partenariat  avec une ancienne camarade de classe à l’ESMI de Bordeaux,devenue une talentueuse illustratrice ! Découvrez là ici : http://www.elice-illustration.com/

C’est elle qui m’a aidé à créer mon blog appelé « Lune d’aile » .

Un blog où je présente pour le moment mes créations tricot, crochet et aussi couture avec des liens vers mes  patrons que je vends sur Ravelry.com

 

J’aimerais alors créer une partie du blog dédiée à la marque «  fée de fil » dans le même esprit design. Un espace où je publierai mes créations et des photos de l’atelier, de mes expériences, et de tout ce qui m'inspire et qui inspire donc la marque. Des vidéos, et un agenda avec les dates de stages de découvertes de cet artisanat. Vous pourrez ainsi  y suivre l'évolution de l' activité  de l'atelier.

 

La vente des pelotes et des écheveaux se fera sur place à l’atelier, sur des salons et festivals spécialisés, mais aussi sur internet en créant un espace

sur etsy.com et alittelmarket.com

 

Car contrairement à ce qu'on pourrait encore croire, le tricot est redevenu à la mode depuis déjà quelques années. Il n’est plus « réservé » qu’aux mamies blotties dans leur rocking chair ! De plus en plus de jeunes femmes (et même quelques jeunes hommes !) se mettent à tricoter : un loisir gratifiant qui permet de renouer avec la qualité et la beauté authentique  qu'offrent les créations personnelles.

Des milliers de femmes s’en donnent à cœur joie, et les beaux fils sont  leur premier choix !

Coton et Mohair

 

Voici un petit résumé simple pour vous expliquez les étapes de fabrication de la laine (non teinte).

  • Lavage : On commence par laver la laine dans de grandes bassines et dans plusieurs eaux.
  • Séchage : La laine essorée est étalée jusqu’à ce qu’elle soit entièrement sèche.
  • Echarpillage : On écharpille ensuite la laine pour pourvoir lui ôter  les dernières brindilles et autres corps  étrangers que les moutons  se sont accrochés dans leur toison.
  • Cardage :  Pour la peigner, l’aérer et mettre toutes les fibres dans le même sens.
  • Filage : On file la laine avec un rouet, ou pour de petites quantités un fuseau.
  • Mise en écheveaux et pelotes : On dévide ensuite le rouet ou le fuseau à l’aide d’un mandrin, on crée alors un écheveau.  On peut vendre le fil sous cette forme, ou créer des pelotes. Pour cela, on  place l’écheveau  sur un bobinoir relié à une pelotonneuse.

Création de pelote avec le bobinoir et la peletoneuse.

 

Il ne manque plus qu’à créer une jolie étiquette et à la mettre en vente.

Ou alors créer un tricot ou un crochet « fait de fil » par une fée passionnée !

 

Alors si comme moi vous êtes passionnés de tricot ou de crochet, d’artisanat et de fait-main, et que vous êtes soucieux de contribuer au 100% français, j’espère que mon projet vous touchera et que vous m’aiderez à lui donner vie.

Merci à vous !

 

 

A quoi va servir le financement ?

L'argent servira à acheter tout le matériel necessaire à la création d'un atelier

de filage de laine à la main.

 

Voici la liste du matériel :

Tout le matériel (sauf la pelotonneuse et le bobinoir) sont de la marque  Ashford. Pour en savoir plus sur cette marque de Nouvelle Zélande, voici le site internet : http://www.ashford.co.nz/newsite/

 

  • Une cardeuse : 510 euros

 

  • Un rouet : 435 euros

 

  • Un fuseau : 14 euros

  • Un mandrin : 16 euros

  • Un bobinoir (marque Strauch, en bois fait main) : 220 euros

pas d'image

  • Une pelotonneuse : 35 euros

Soit un total pour le matériel de : 1230 euros.

  • Il faut aussi compter un budget pour la création des étiquettes, papier, encre et impression.

 

Soit un total de 1700 euros.

 

Et si jamais ce montant est dépassé :

2000 euros : Financement d'un deuxième rouet de chez Kromski pour mon compagnon de vie et de filage.
2500 euros : Financement de supports publicitaires.

 

 

 

À propos du porteur de projet

Je m'appelle Marie, j'ai 25 ans et je suis originaire de Bordeaux.

J'ai un diplôme de "Graphisme-Multimédia" passé à l'Ecole Supérieur des Métiers de l'Image de Bordeaux. Puis j'ai aussi un CFS (Certificat de Formation à la Sécurité) qui est le diplôme des hôtesses de l'air passé à Paris.

J'ai aussi été jeune fille au pair à Paisley près de Glasgow en Ecosse, où j'ai pu parfaire mon anglais malgrè l'accent prononcé des Ecossais ! J'ai beaucoup aimé les paysages de ce pays, et j'en garde des très beaux souvenirs qui m'inspirent encore.

Au final, je ne suis ni graphiste, ni hôtesse de l'air...mais agricultrice Bio en traction animale. J'ai créer des potagers chez des amis, et dans la Creuse sur un grand terrain loué. Puis l'année dernière dans une ferme associative de la Région Bordelaise.

L'amour des végétaux et de la culture, m'a ouvert la passion pour les abeilles, et les animaux.

Et je rêve d'avoir mon troupeau de moutons là haut dans les alpages...

La passion du tricot m'est venue il y a quelques années. J'ai appris quelques petites techniques par ci par là, puis je me suis ensuite fait la main toute seule. Mélée à ma vie quotidienne proche de la nature, mon envie de créer la laine m'est venue tout naturellement.

La visite de filatures et de bergeries m'ont fait rêver...

Et de savoir que tant de laine est jetée ou brûlée chaque année m'a fendu le coeur.

Je me suis donc dit qu'il fallait que je fasse quelque chose. Et l'idée de racheter cette laine afin de la filer m'a paru la meilleure solution.

Cela valorise : L'éleveur dans son métier, la laine, le 100% francais, le fait-main,

et le savoir faire.

 

Depuis ces quelques années, j'ai pu rencontrer des personnes fascinées et fascianntes, faire des stages, et des visites qui m'ont permis de me rendre compte que la voie que j'ai choisit est celle que je désire vivre et créer.

Cet atelier sera pour moi le commencement de mon rêve. De création, de sauvegarde, de partages et d'apprentissage.

J'espère pouvoir sauver la laine destinée à un mauvais sort, et pouvoir offrir sur le marché de la laine des fils 100% francais et fait main.

Merci à vous !

 

Pour en savoir un peu plus découvrez moi ici :

https://www.facebook.com/lunedellecanalblog

http://lunedelle.canalblog.com/archives/2013/10/19/28247053.html

 

FAQ

Si vous avez encore des questions, n'hésitez pas à contacter le porteur du projet.

Poser une question Signaler ce projet