BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Arsenic

Hélène Jégado, la plus grande tueuse en série de France en BD

  • Avis aux bédéphiles : venez à la soirée de lancement d'Arsenic, tome 2, à Rennes!

    Vous voulez rencontrer les auteurs et partager un bon moment ?

    Chaussez vos moonboots

    et

    rejoignez la soirée qui sera organisée à la brocante/snack l'ALASKA, à Rennes, fin avril (date à définir).

    Au programme :

    projection de diapos des illustrations des tomes 1 et 2 et dédicaces des auteurs !

  • Portrait de Magloire Dorange

    Croquis préparatoire de Luc Monnerais

    C'est à seulement 24 ans que Magloire Dorange, alors jeune avocat, est commis d’office pour défendre Hélène Jégado. Nous sommes en 1851, et Louis-Napoléon Bonaparte s'apprête à rétablir l'Empire par un coup d'Etat mené sans coup de fusil ni coup de canon.

    Le 9 décembre 1851, Magloire Dorange demande le renvoi du procès en raison du coup d’Etat parisien du 2 décembre. Ami personnel du député républicain Baudin - qui fut tué le 3 décembre 1851 sur les barricades et comparut en tant que médecin au procès -, il écrit une lettre au Premier Président de la cour lui faisant part de son désarroi et de son incapacité à poursuivre la défense de "l'empoisonneuse". Le renvoi est refusé. Dès lors, il n’a de cesse de politiser le débat, dénonçant à la fois le mépris de la cour pour la République assassinée et les droits de la défense. Sa plaidoirie contre la peine de mort est restée célèbre.

    Le personnage du tome 1 d'Arsenic est fidèle à la vie de Magloire Dorange. Le tome 2 verse dans la fiction : le scénariste s'appuie sur son engagement politique et l'imagine à la tête d'un complot contre Louis-Napoléon Bonaparte afin de mettre en lumière l'influence des événements politiques sur la condamnation d'Hélène Jégado.   

  • Le masque mortuaire d'Hélène Jégado

    Avant l'invention de la photographie, des masques mortuaires étaient réalisés par moulage afin de conserver une trace des défunts. 

    Les Archives départementales d'Ille-et-Vilaine ont conservé celui d'Hélène Jégado.

    Le dossier historique qui complètera le tome 2 sera composé de différents documents d'époque, notamment des extraits des minutes du procès, ainsi qu'une galerie de portraits des différents protagonistes de l'affaire Jégado.

  • Qui était Hélène Jégado ?

    Cuisinière dans des familles bourgeoises et argentées, 43 meurtres lui sont attribués, tous commis au moyen de l’arsenic qu’elle ajoutait à ses préparations culinaires. Elle ne fut condamnée que pour 7 d’entre eux, les autres étant prescrits au moment du procès. Son avocat Magloire Dorange tenta en vain de lui épargner l’échafaud en plaidant la folie.

    Ses motivations restent incertaines. La population bretonne, fascinée par les rumeurs les plus fantasques et les révélations sordides de l’instruction, s’est rapidement emparée de cette histoire ô combien singulière. 

    Hélène Jégado est aujourd'hui considérée comme l'une des plus grandes tueuses en série de l’Histoire : son cas est étudié dans les facultés de criminologie en France et dans le monde. 

  • Quand les tontons flingueurs rencontrent Ulule !

    Riton l'a bien compris, Luc Monnerais a une paluche qui vaut de l'or. Une main raphaëlienne ! alors j'aime mieux vous dire que le tome 2 d'Arsenic s'annonce grandiose, hein.

    (Un grand merci à notre marionnettiste préféré, Cyrille Launais !)