BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

ARGENTORATUM

Un condensé de mes itinéraires photographiques de l'aube à l'aube à Strasbourg

À propos du projet

*musique : "My Taylor is Reich", Ikui doki


"Partir sans but vraiment, aux frontières de la lumière. Les yeux grands ouverts et oublier tout,
que tout devienne surprenant et beau. Un image se forme, comme surgit du vide, comme un
tableau, une évidence. Ralentir ses mouvements, sa respiration, jusqu’à ne plus respirer. Un
huis clos s’installe alors, dans lequel tout se fige, comme un hiver qui s’installe doucement.
Plus rien n’existe autour , la mise au point se fait et la lumière s’engouffre …
Le temps s’arrête, enfin  … Un voile noir, une fraction de seconde, une éternité parfois, un
gouffre qui nous happe : Une photographie est née.
"

Je vous soumets un projet plaisir avant tout. Plaisir du partage, plaisir de découvrir ou
re-découvrir
des lieux connus, de les voir différement, sous un angle et un éclairage particulier.
Le livre regroupe une sélection de deux ans de photos quotidiennes à Strasbourg, entre six
heures et sept heures du matin, entre mon café et le boulot. Après plusieurs essais, maquettes
et combinaisons d’images, le projet final est prêt à être lancé.

Avec la collaboration de :

Vincent ECKERTpour la préface
Laurent LUCAUD pour la respiration poétique - Motifs-Dominants / Méridiens / Extrait -
Christian HOULLE pour la vidéo et l'animation photo

 

A quoi va servir le financement ?

La souscription a pour but de financer une auto édition de 250 livres de 96 pages au format 18x24 cm.
L’offset sera confiée à l’imprimerie Escourbuiac (http://www.escourbiac.com/),
qui a bien compris ma demande de réaliser un beau livre, un livre tactile.
Parce que pour moi, il est important d’avoir un contact avec une photographie, ressentir une
surface texturée. C’est pourquoi, ils m’ont proposé, et j’ai choisi, de faire l’impression sur un
papier superbe
, le Munken Print White main 1.5 150 g, qui répond tout à fait à mes exigences,
avec un format 18x24 cm, pour un rendu fidèle de mon travail photographique.


La totalité du financement va me permettre de faire imprimer et expédier ce livre. Le prix de
vente du livre est fixé à 27 euros . Ce qui recouvre les frais d'impression, les moyens de mise
en oeuvre et les frais d'envoi.
Si le budget est dépassé, il servira a créer un livre avec une couverture rigide imprimée à la place
de la couverture souple. De commander 500 exemplaires, plutôt que 250 et éventuellement, aux
tirages de photographies inédites grand format
(70x100 cm), afin de pouvoir organiser une exposition
de lancement du livre et financer un vernissage auquel tous les souscripteurs seront bien sûr invités.

Photos du portefolio en 10 exemplaires "Strasbourg B&W" (formatt 10x15cm):

Pour les contreparties à 20 et 55 euros, les photographies sont proposée en 18x24cm tirées
sur un papier Aquarelle Arche 310 g qui renforce l'aspect "peinture" de mes photographies :
 

À propos du porteur de projet

Simon Woolf

46 ans, Oberhausbergen

Je photographie depuis toujours, mais je me suis mis « sérieusement » à la photographie en 2012 avec l’achat de mon premier reflex numérique plein format et un parc d’optiques et des lumières dédiées à la photographie de studio et de portrait. Je me suis appuyé sur des ouvrages traitant du sujet pour acquérir les bases de la technique photographique :

David D. BUSCH « Maîtriser la photo au reflex numérique »
Peter TRAVERS & James CHEADLE « Guide du photographe Portrait »
Scott KELBY « La photographie numérique »
Philippe BACHELIER « Noir et blanc »
 J.CALDER & J.GARRETT « La photo 24x36 »

Et bien sûr, c’est la pratique quasi quotidienne de la photographie, mes échanges avec ma
compagne photographe, Tatiana Chevalier
, les échanges sur les réseaux sociaux et en
expositions, avec d’autres photographes, qui m’ont permit d’avancer et de grandir.

Mon inspiration principale et ma philosophie photographique, me vienne d’une photographe
allemande, Sybille Bergemann, qui disait, que plus que la photo elle même, c’est l’émotion
qui s’en dégage qui est importante.
Depuis ce moment, au fil de mes expériences et de mes projets, c’était devenu une évidence,
la photographie était devenue un prétexte à la rencontre, pour aller vers les autres et leurs univers.
En mars 2015, suivant l’exemple de Philippe Lutz, qui fait ça depuis presque 20 ans, je me suis mis
à publier une photographie par jour, prise, la plupart du temps en tous cas, le jour même, traitée
avec mon téléphone portable et postée sur mon facebook le matin avant 8 heures, le « sans
commentaire du jour
 ». Une photographie laissée à l’appréciation et à la libre interprétation de
chacun.


Site web   Facebook Profil public   Facebook Profil pro

FAQ

Si vous avez encore des questions, n'hésitez pas à contacter le porteur du projet.

Poser une question Signaler ce projet