BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

L'archet solidaire

Petit conte mexicain pour des cours de musique

À propos du projet

      Le projet c’est en fait deux projets que nous souhaitons réunir pour leurs points communs : la solidarité entre 2 associations : Tchapoulines(en France) et  Crecemos(au Mexique) et surtout, les enfants du quartier bidonville de Monte Alban à Oaxaca. Le centre Crecemos propose chaque matin à environ 300 enfants un petit déjeuner équilibré avant de partir à l’école et des ateliers d’éducation à la nutrition pour toute la famille. Tchapoulines, pour une éducation solidaire, soutient son partenaire à travers le parrainage  (on parraine un enfant à plusieurs, c’est plus facile !) et des micro-projets.

En avant la musique ! Parce que nous partageons les mêmes besoins, le goût d’une nourriture saine et équilibrée mais aussi des belles choses, les deux associations ont pris au sérieux le rêve des enfants qui vivent dans  ce quartier démuni de toute structure socio-culturelle : apprendre à jouer de la musique et écrire un petit livre qui parle d’eux.

      Parce que nos projets naissent aussi de belles rencontres entre les personnes, grâce à nos amis musiciens de Oaxaca, Daniel et Dula, et à l’aide de Tchapoulines, deux groupes d’enfants, petits et grands, ont commencé à apprendre le violon depuis un an et à donner leurs premiers concerts.

Une histoire de sauterelle ! Grâce à la rencontre de Basile, Volontaire de Solidarité Internationale, envoyé par Tchapoulines au service de Crecemos et des enfants de Oaxaca, un  petit conte est sorti de leur atelier d’écriture en 2013. Kévin, étudiant de l’école des  Beaux-arts au Mans l’a illustré. "Las aventuras de Carolina" c’est l’histoire d’une petite sauterelle sauvée par un grillon qui jouait du violon....Pour la petite histoire, Tchapoulines ça veut dire « Sauterelles », en mexicain.

      Parce que nous voulons que les enfants puissent continuer à progresser dans l’apprentissage du violon, que d’autres enfants  puissent aussi en bénéficier, toujours dans un esprit solidaire, nous faisons appel à la communauté Ulule pour collecter des fonds qui nous permettront de pérenniser le projet. Nous voulons aussi financer l’édition du petit conte mexicain « Las aventuras de Carolina »  qui est un formidable outil de communication pour partager nos projets, et dont les bénéfices pourront également servir au financement des cours de musique.                                                           

A quoi va servir le financement ?


Mais plus concrètement ?

      Les contreparties que nous vous proposons ont été rapportées de nos missions à Oaxaca. Elles ont été fabriquées, pour la plupart, par des coopératives de femmes dont nous soutenons l’activité économique, dans un souci de développement durable. Il s’agit de tout un éventail d’objets mexicains originaux, faits main, que nous exposons grâce à notre « petite boutique » (« Tiendita »)  à l’occasion des marchés de Noël et des événements auxquels nous participons. Nous sommes heureux de pouvoir vous offrir ces objets uniques pour vous remercier de votre soutien.

À propos du porteur de projet

      « Face à la nécessité, une amitié » : L’association Tchapoulines est née de la rencontre entre trois  amies, Socorro au Mexique, Emmanuelle et Pascale en France et c’est grâce à la rencontre entre les personnes que l’association continue à suivre son chemin depuis 7 ans.

La devise de Tchapoulines « pour une éducation solidaire, » s’appuie sur trois piliers :

L’éducation, c’est à la fois l’éducation scolaire à laquelle chacun peut prétendre mais aussi l’éducation à développer notre solidarité (d’où nos interventions dans les écoles, les  collèges et les lycées)  et à apprendre les uns des autres. Il s’agit d’un véritable échange et pas seulement d’une aide apportée à des  personnes qui seraient plus démunies que nous.

Faire ensemble : à plusieurs, c’est plus facile. On peut faire plus et chacun peut apporter ses compétences. L’originalité de Tchapoulines : on parraine à plusieurs !

La confiance : dans tous ceux qui sont concernés par nos projets, qu’ils soient bénéficiaires ou animateurs, d’où les progrès et les projets. C’est une sorte de pari qu’il faut renouveler chaque année, et qu’il est parfois difficile de tenir mais nous essayons de bien faire ce que nous faisons, et ce qui ne peut pas se faire aujourd’hui se fera peut-être demain.

      Nous avons beaucoup appris grâce à notre partenaire Crecemos, à Oaxaca. Un exemple : Bien au-delà de l’aide alimentaire, le centre fournit des repas variés et équilibrés, prétexte pour une éducation à la nutrition. Un « atelier des Petits Cuisiniers » a été mis en place pour que les enfants apprennent à cuisiner équilibré et appliquent leurs connaissances en calcul. L’atelier « Cuisiner à la maison », encadré par une nutritionniste, à domicile, permet de sensibiliser les parents qui ont aussi la charge de l’entretien du centre.

      Chaque mission de l’association Tchapoulines est l’occasion de nourrir les échanges entre les deux associations et de permettre des activités artistiques et culturelles : l'apprentissage du violon  et l’écriture d’un conte mais aussi un atelier « Petits Débrouillards » , à Oaxaca en 2012, autour du recyclage et des énergies nouvelles, mais aussi l’organisation de concerts, des visites au musée, des ateliers et un projet de livre gourmand autour du chocolat, de part et d’autre de l’océan.  Tchapoulines et Crecemos ont organisé grâce à Basile, VSI (Vous pouvez lire son témoignage) une exposition photos  itinérante présentée déjà au Mans, dans le cadre de la semaine de la solidarité en 2013, à Grenoble, Angoulême, Paris, en 2014. 

http://tchapoulines.fr/
https://www.facebook.com/tchapoulines?fref=ts