BackBackMenuClosePlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Reveillez l'âme de l'Arboretum National des Barres

Les étiquettes : redonner une âme à l'Arboretum des Barres

À propos du projet

Les étiquettes : redonner une âme à l'Arboretum des Barres

« Comparée aux plantes des végétations naturelles, celles des jardins botaniques ont l’extraordinaire avantage d’être soigneusement identifiées; de ce fait, n’étant plus préoccupé par des tâches de récolte, de séchage, de mise en herbier et d’identification ultérieure, le botaniste peut commencer sans délai son travail. » Francis Hallé (1).

Tout est là… Sans étiquette, une collection botanique n'est plus qu’un simple jardin. Sans elles, l’Arboretum National des Barres n’est plus qu’un parc. Pourtant, cet Arboretum a marqué l’histoire de la botanique : créé en 1873 par l’Ecole Forestière des Barres, la première de France, sur le domaine de Philippe-André de Vilmorin, marchand-grainier du roi, c’est par ce lieu que sont arrivées en Europe de nombreuses graines, envoyées d’Asie par les pères missionnaires au XIXe siècle. Aujourd’hui, l'Arboretum réunit l’une des plus grandes collections botaniques d’arbres et d’arbustes au monde. Cette mission de préservation, débutée il y a maintenant un siècle et demi se poursuit, avec chaque année de nouvelles plantations pour renouveler et enrichir ces collections scientifiques mais également patrimoniales et éducatives.

Dans ce site unique, l’étiquette botanique est essentielle : l’espèce, l’origine géographique, parfois l’année de plantation, toutes ces informations font rentrer les visiteurs dans un autre monde, celui du voyage et de la science, de la recherche et du progrès. C’est ainsi que, pour Francis Hallé, grand botaniste et invité 2016 de l’Arboretum National des Barres,

 « les bons jardins botaniques contribuent au progrès des sciences du végétal dans leur ensemble ; aussi ont-ils toujours eu une place spéciale dans mon travail de botaniste et, pour moi, ils sont des marqueurs de civilisation. » (1)

A quoi va servir le financement ?

Redonner une identité à plus de 5000 arbres

Un don de 5 € = 1 étiquette

Les étiquettes de l'Arboretum commencent à s'abimer et les arbres récemment plantés n'ont pas encore leur fiche d'identité. Sur les 8200 arbres et arbustes du site, 5250 ont besoin d'une nouvelle étiquette botanique : une opération nécessaire pour que les arbres gardent leur identité, se laissent découvrir par les visiteurs et que les jardiniers leur apportent les soins adéquats. Pour nous aider, c'est simple :

5000 € collectés permettraient d'installer 1000 nouvelles étiquettes (comission Ulule et frais annexes compris), soit toutes les étiquettes manquantes ou cassées de la plus ancienne des collections, celle de Gouet, accessible aux personnes à mobilité réduite.

Mais, ensemble, il est possible d'aller plus loin, et renouveler les étiquettes des autres collections. Pourquoi ne pas dépasser 26000 € pour permettre à tous les arbres d'avoir leurs étiquettes botaniques !

https://www.youtube.com/watch?v=OIMypaGGJoM&feature=youtu.be

Aidez-nous à redonner son sens à l'Arboretum National des Barres. Merci infiniment pour votre aide.

À propos du porteur de projet

L'Arboretum National des Barres, un jardin remarquable unique

Géré par l'Office national des forêts, L'Arboretum National des Barres est donc l'un des plus grands Arboretum d'Europe. C'est un lieu de préservation d'espèces botaniques plantées depuis un siècle et demi. Certains commencent à avoir des dimensions remarquables, comme un Sequoia Toujours Vert et ses 46 m de haut, ou bien un Thuya et ses 80 troncs. 

L'Arboretum étant un magnifique support pédagogique, 3000 scolaires viennent chaque année découvrir le monde du végétal et la biodiversité. L'Arboretum est également ouvert au public, de mars à novembre, avec de nombreuses animations et évènements tout au long de l'année. 

N'hésitez pas à nous rejoindre sur Facebook ou Youtube, ainsi que sur notre site internet.

(1) : Francis Hallé - Tome 2 : 50 ans d'observation dans les jardins botaniques dans le monde. 2016. Muséo Editions.

 

FAQ

Si vous avez encore des questions, n'hésitez pas à contacter le porteur du projet.

Poser une question Signaler ce projet