Attention, notre site pourrait mal s'afficher ou mal fonctionner sur votre navigateur.
Nous vous recommandons de le mettre à jour si vous le pouvez.

Mettre à jour
Je ne peux/veux pas mettre à jour mon navigateur
BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp

April March et Aquaserge

Aidez nous à réaliser le vinyle de ce superbe album !

À propos du projet

Aidez nous à financer le vinyle cet excellent album de April March et Aquaserge

Il y a des albums magnifiques, mais il y a aussi ceux qui, en plus de l’être, vous permettent de voyager. Dans le cas de April March et Aquaserge, il s’agit d’un voyage temporel dans le Paris des années 60 ; dans ce Paris débordant de style, d’esprit et de séduction, qu’il s’agisse d’un baiser prolongé dans une pâtisserie de Belleville, d’une séance de bronzage sur les quais de Seine en lisant les derniers chapitres d’un roman de Didion ou d’une course poursuite dans les ruelles de l’Ile de la Cité. Les Parisiens diraient, c’est fantastique.

Et après tout, pourquoi pas, quand on trouve deux talents aussi incroyables aux commandes que le groupe Aquaserge et la chanteuse April March, aka Elinor Blake ? D’un coté, une troupe de spécialistes en rock psychédélique, dont le batteur Julien Barbagallo de Tame Impala et Benjamin Gilbert, bassiste de Melody’s Echo Chamber. De l’autre, une compositrice californienne de renommée internationale avec son tube pop yéyé Chick Habit, utilisé par Quentin Tarantino dans son thriller Grindhouse, Death Proof. La rencontre entre ces deux univers promet des étincelles…

De la pop géniale et si française qui doit tant à Serge Gainsbourg aux nappes d’orgues envoûtantes, ce nouvel album d’April March accompagnée par Aquaserge a été écrit et enregistré à cheval entre deux continents, entre l’appartement d’April à New Jersey et le studio du groupe à Vallesville dans la campagne française. April se souvient: « quand il faisait chaud, on ouvrait les portes et j’enregistrais les voix devant un public qui comprenait des oiseaux et des poules ».
La rencontre entre l’américaine et les Français remontent à 2007, alors qu’Aquaserge jouait un concert à Paris. « Une copine nous a invité à l’accompagner sur scène ce soir là » explique l’instrumentaliste Julien Gasc ex-membre de Stereolab, « je me rappelle d’Elinor qui portait une robe en fuchsia. Elle était élégante et resplendissante dans sa manière d’être, de bouger, de danser, de chanter ; c’est notre muse, notre moitié intellectuelle. Nous nous sommes alors découverts des goûts mystérieusement similaires : la musique, les arts, la littérature, le cinéma, la bouffe… C’était essentiel de faire un album ensemble, évident ! ». Et April March de conclure : « Ce disque, c’est un voyage ‘overseas’ entre la France et New York, et puis un autre qui permettrait de traverser le sud des États-Unis pour finalement se retrouver en Californie ».

Avec neuf albums dont « Gainsbourgsion! » et « Paris in April », April Marche explique son obsession francophone : « Quand j’étais petite fille, la culture française c’était quelque chose que ma mère me présentait comme la meilleure alternative possible ; même notre poêle française possédait quelque chose de plus magique que tous ce qu’on avait aux Etats-Unis ! En 1971, avec les meurtres accomplis par Charles Manson puis le procès des Black Panthers, j’ai compris que les années 60 étaient bel et bien terminées. Mais il y a avait toujours la France, un genre de château fantastique qui flottait dans une bulle au-dessus de ma maison de poupée. J’ai couru après cette bulle pendant plusieurs années, surtout après la mort de ma mère, comme une sorte de reflexe naïf pour oublier les années noires ».

Mixé à Chicago par le mythique leader de Tortoise, John McEntire, et publié le 13 mai sur le label de Benjamin Schoos, Freaksville, « April March & Aquaqerge » est un disque qui invite au voyage dans ce pays inconnu. Et comme dans un rêve, chaque écoute vous donne envie d’y retourner.

"American singer teams up with a rag tag band of psychedelic misfits to indulge her French flight of fancy.. This is a good thing, obviously" The Guardian

"La chanteuse précieuse April March réapparaît sur nos radars à la faveur d'une collaboration avec les Français progressifs d'Aquaserge..Un premier aperçu délicieusement pscyhé-pop de ce voyage dans le temps et l'espace " Magic Rpm

"..Formidable under headphones, where Beach Boys harmonies and layering of effects take you on quite a trip ***" Q 

" Ces nouvelles chansons permettent de retrouver notre fille du printemps telle qu'en elle-même : avec du coeur, de l'humour et de l'élan. Du chic en somme *****" Magic 

"Coquettish confections are full of cutesy Amelie style knowingness, though the album is saved from pastiche by a sprinkling of electronica and subtle psych flourishes.charming." Uncut

"L’équilibre entre la pop enjouée d’April March et la complexité d’Aquaserge est néanmoins bien maîtrisé et l’album sonne comme une jolie révélation à la portée des oreilles connaisseuses." Gonzai.com

"This debut collaboration between sophisticate April March and pop psychedelics Aquaserge mixes polished ye-ye charm with light jangly trippiness. A charming bonbon, then. Vive la Francophiles!" Shindig ! uk

À quoi va servir le financement ?

Le financement servira au pressage de 500 pièces du vynile 33 tours de l'album April March. L'album a été enregistré par Aquaserge et April March entre la France et les Usa et mixé par John Mc Entire (Tortoise) à Chicago dans son mythique Soma Studio . Pour toute les précommandes via Ulule une surprise en bonus sera jointe ! 

À propos du porteur de projet

36 cowboys/ Freaksville est une association sans but lucratif active dans la production d'artistes essentiellement belges depuis 1998. Dès 2005, 36CB édite une collection de cds sous le label de freaksville rec ( www.freaksvillerec.com) . Les albums de Jacques Duvall, LIO, Marie France, Benjamin Schoos sont parus sur le label qui compte 45 références.