BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp /* ULULE BRAND LOGOS */

Api'ours, de l'abeille à l'ours

Programme de plantations, ruches et pollinisation, programme complet autour des enjeux pour la biodiversité

À propos du projet

" Saviez-vous que... l'ours, omnivore opportuniste, raffole de baies, fruits charnus et autres végétaux ? Il faut dire que la consommation de végétaux représente 75 à 80% de son alimentation. Autrement dit, l'essentiel de son régime alimentaire, et celui de la faune en général, dépend des abeilles et autres pollinisateurs, maillon-clés de la chaîne de la vie."

C'est pourquoi, Ferus vous propose de soutenir nos actions de terrain en faveur de la biodiversité et de l'ours en devenant parrain ou marraine d'une ruche ou d'un arbre fruitier du programme Api'ours.

 Parrainer, c'est soutenir Api'ours

Api'ours, origines :

Tout commence en Espagne, avec une ONG espagnole nommée FAPAS (Fondo para la Proteccion de los Animales Salvajes : Fonds pour la Protection des Animaux Sauvages), qui a pour objectif la conservation directe de la faune ibérique en voie d'extinction et la protection des écosystèmes.

En favorisant une bonne cohabitation avec la population locale,le FAPAS est un acteur majeur du développement de la population d'Ours brun dans les Asturies, dans le nord de l'Espagne.

Cette association a mis en évidence une volonté partagée d’œuvrer pour l'ours, de la part des habitants des zones rurales asturiennes, en les sensibilisant et les impliquant dans sa conservation, avec comme principe « ce qui est bon pour l'ours est bon pour vous ».

Ce sont les actions du FAPAS que FERUS a décidé de transposer dans les Pyrénées, après en avoir étudié la faisabilité de réalisation sur le massif.

FERUS a donc créé son propre programme de plantations, ruches et pollinisation, nommé Api'ours©.

Api'ours c'est quoi ?

Api'ours © est un programme complet autour des enjeux pour la biodiversité dans les Pyrénées.

Avec l'aide des habitants pyrénéens, Ferus souhaite constituer un réseau de parcelles, dans les Pyrénées, sur lesquelles seront plantés des arbres fruitiers et/ou placées des ruches, dans le but de favoriser la pollinisation, maintenir l'apiculture en zone montagne, et assurer ainsi la fructification nécessaire à la survie de la faune sauvage.

FERUS va plus loin encore, en intégrant, dans Api'ours, un volet pédagogique qui permettra de sensibiliser à la fois les scolaires et la population locale.

Api'ours est donc un programme autour des pollinisateurs et de l’ours ; les premiers représentent les enjeux de survie de la biodiversité de demain et l’ours est l’espèce emblématique de la biodiversité préservée dans les Pyrénées.

Or, pour conserver la biodiversité, il y a deux notions très importantes et totalement liées, à savoir : A- conserver les écosystèmes et leur fonctionnalité. Ce n’est pas facile, malgré la faveur nouvelle de l’opinion, les conflits d’intérêts sont toujours considérables. Étalement de l’urbanisme (nos maisons), activités industrielles (nos emplois), agriculture intensive (notre alimentation), infrastructures (notre liberté de déplacement), tourisme…nous contribuons tous à détruire la biodiversité – B- conserver les espèces elles-mêmes. Leurs habitats disparaissent mais elles sont aussi victimes de conflits directs avec l’homme.

Le changement climatique s’ajoute aux facteurs précédents et les amplifiera mais il n’est pas pour le moment la principale cause d’érosion de la biodiversité.

Nous sommes conscients que résoudre les conflits dans un sens favorable à la biodiversité fait souvent des mécontents, lesquels organisent la résistance, à commencer par celle du bulletin de vote. Mais nous refusons que les officiels pensent qu'en sacrifiant quelques espèces, ou quelques espaces, dont le sauvetage apparaîtrait trop problématique, ils contribuent à pouvoir préserver quoi que ce soit.

Ainsi de l’ours. Ce n’est pas la seule espèce emblématique de cette bataille pour la biodiversité, mais c’est la plus connue en France. L’ours incarne bien la double problématique A et B puisque la forêt pyrénéenne est menacée et qu’il est lui-même victime de braconnage et d’ostracisme. Sa conservation est passionnante, enjeu de notre capacité à sauvegarder et accepter « l’autre ». Il est important que nous, concitoyens pyrénéens, mesurions tous les enjeux autour de la biodiversité pour notre avenir. La biodiversité n'est pas ce qui reste quand sont passés les aménagements publics et les intérêts privés ponctuels.

Les plantations et les ruches seront donc utilisées pour travailler avec de nouveaux acteurs locaux autour de l’ours mais aussi pour la biodiversité au sens large car comme vu plus haut (cf. A et B), tout est lié.

Ainsi, parrainer un pommier, une ruche...ce n'est pas seulement permettre à Api'ours d'exister, c'est aussi faire en sorte que tous s'impliquent pour protéger la biodiversité pyrénéenne.

Le programme Api'ours sera donc utilisé pour travailler avec de nouveaux acteurs locaux autour de l'ours mais aussi pour la biodiversité au sens large. Seront impliqués :

- des propriétaires terriens ;

- des propriétaires communaux ;

- des apiculteurs ;

- des habitants ;

- des agriculteurs ;

- des fournisseurs et producteurs locaux d'arbres fruitiers ;

- les écoles (certains terrains serviront de support à un projet pédagogique que nous mènerons avec des scolaires)...

" Saviez-vous que...grâce à L’Abeille domestique (Apis mellifera), en Europe, 80% des espèces végétales sont pollinisées et que 35% de la production alimentaire mondiale en tonnage dépendent d’elle. Le monde apicole représente 10% du chiffre d’affaires de l’agriculture mondiale.

L’état de l’apiculture dans les Pyrénées devient de plus en plus critique, le nombre d’agriculteurs ne cesse de diminuer chaque année. En 2007, certains apiculteurs ont perdu la moitié de leur cheptel. La diminution de certains éléments naturels comme les haies, les talus …, et l’utilisation de produits phytosanitaires ont limité les apports alimentaires des abeilles. "

 Parrainer, ça sert à quoi ?

Devenir parrain ou marraine c'est apporter votre soutien moral mais surtout financier pour que l'association FERUS puisse contribuer au maintien des équilibres biologiques et écologiques dans les Pyrénées. Pour cela nous avons choisi de planter des arbres fruitiers et d'installer des ruches dans les Pyrénées, pour l'ours, pour la biodiversité.

Ainsi, en parrainant tout ou partie d'une ruche, ou bien un arbre fruitier :

- vous nous aidez à financer l'achat de ruches, d’essaims d'abeilles et d'arbres fruitiers ;

- vous nous aidez à protéger les abeilles et à lutter contre ce qui les menace ;

- Vous vous impliquez dans la conservation de la biodiversité au sens large ;

- Vous participez à la conservation de l'ours dans les Pyrénées ;

- Vous soutenez le programme Api'ours.

À quoi va servir le financement ?

Ce premier appel à parrainage va nous permettre de financer :

- une dizaine de ruches, des essaims d'abeilles (500€ *10) et tous les équipements nécessaires (1000€) = 6000€

- une cinquantaine d'arbres fruitiers (15€ *50) + protections arbres (150€) = 900 €

- d'envoyer les contreparties pour les soutiens récoltés : 100€

+ les 8% pour le site Ulule = 609 € environ.

Les contreparties seront symboliques avant tout :

- un grand merci

- un certificat de parrainage

- un reçu de déduction fiscale

- le nom inscrit sur la ruche à partir d'un don de 350 €

Pour y voir plus clair voici un tableau avec les différentes formules de parrainage :

À propos du porteur de projet

FERUS Ours-Loup-Lynx Conservation est une association de protection de la nature, loi 1901, à but non lucratif. FERUS est né en 2003 de la fusion d'ARTUS (créé en 1989 pour sauvegarder l'ours dans les Pyrénées) et du Groupe Loup France (créé en 1993 pour accompagner le retour du loup). C'est aujourd'hui la première association nationale, par le nombre de ses adhérents, à agir pour la protection des grands prédateurs, dont l'ours dans les Pyrénées.

Notre association a pour buts, en France d’articuler et de coordonner toutes actions de recherche, de sensibilisation et d’éducation, de lobbying liées à la présence et à la réhabilitation du loup, de l’ours et du lynx, mais aussi des actions juridiques et médiatiques – de favoriser la réussite du retour naturel du loup – de favoriser le maintien et le renforcement des populations d’ours – de favoriser le retour et le maintien des populations de lynx.

FERUS est présent sur le terrain grâce à deux programmes d'éco-bénévolat : Pastoraloup (au service du berger et du loup, favorise la cohabitation entre activités pastorales et grands prédateurs)  et Parole d'ours (programme d'information et de communication sur l'ours dans les Pyrénées).

Son troisième programme voit le jour dans les Pyrénées, avec Api'ours, programme de plantations, ruches et pollinisation.

Plus d'infos sur www.ferus.org

Pour plus d'infos sur le programme Api'ours, vous pouvez consulter :

Api'ours, dossier de présentation

Nous avons également une page facebook pour suivre l'actualité de l'association et des grands prédateurs.