BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

ANTHRACITE

court métrage musical et conte nocturne artisanal en 16 mm

À propos du projet

Entre surréalisme et expressionnisme...

Entre conte nocturne et film à trucs.

ANTHRACITE est un projet de court-métrage musical et artisanal (clip) réalisé en 16 mm noir et blanc et associant diverses techniques cinématographiques. (prises réelles, animation, dessins, photographies...)

Mi-prises de vues réelles , mi-animation, plongeant ses racines dans les débuts du cinéma et des films à trucs ( Méliès..) , Anthracite se veut une explosion visuelle et musicale !

L'empreinte surréaliste

L'effet de collage sera très présent. Les multiples matières et techniques de prise de vues combinées ensemble offriront une unité dans le morcellement.

La combinaison des matières, des points de vue (macrophotographie associée à une prise de vue classique etc), des techniques donnera sa pâte artisanale et originale au film, ou pourrait-on dire au rêve d'Alice!

SYNOPSIS

Une jeune fille abandonnée à son sommeil...

Dans sa chambre, une étrange mécanique photographique se réveille et l'entraîne dans son univers.

La course est enclenchée :

Alice rentre dans l'objectif et parcourt ses rêves et ses cauchemars avec une détermination : ne pas rester figée sur la pellicule.

A travers les airs, une immense chauve-souris veille sur elle et l'accompagne dans sa virée nocturne...

A PROPOS DE LA MUSIQUE

« Sur un rythme martelé, presque tribal, le chant égrène une comptine essoufflée, comme celle d'une voix poursuivie dans la nuit. Dans cette course l'escortent une guitare tranchante, volatile, et une basse abrasive, presque fauve. » Hyder Aga / musicien-compositeur du groupe 'Grand Cerf'

Pour découvrir la musique d'Anthracite , suivez ce lien : https://myspace.com/grandcerf/music/song/anthracite-84086711-92837092

UNE ODE A L'ARGENTIQUE

Evidemment , je suis passionnée par la photographie et le cinéma argentique. Amoureuse du grain, du travail sur pellicule, du laboratoire et des préparations chimiques … toutes les phases, de la prise de vue au développement sont détentrices d'une magie particulière et c'est avec ces mêmes moyens que je souhaite créer 'Anthracite'.

Faire un film qui parle de la fabrication du film lui-même...Un film dont la trame narrative soit précisemment : comment se fait ce film? Comment l'image fixe devient-elle image en mouvement?

Des valeurs de gris les plus fines au noir le plus profond que l'on peut trouver en argentique..

Ce sont aussi des matériaux, de la mécanique... Le métal froid d'un agrandisseur, les molettes à tourner, cette fine pellicule perforée..qui m'inspirent et je veux mettre en scène.

Il y a comme une force sacrée dans cette matière prête à capturer l'image. 

Anthracite se construit donc autour du processus cinématograhique, comme si le spectateur devenait tour à tour l'oeil intérieur d'un objectif, de ce qui se passe dans la chambre noire, dans les produits chimiques..spectateur d'un processus interne qui nous échappe.

… et au rêve 

Je suis tout autant fascinée par l'esprit humain et la psychologie. L'exploration de l'inconscient, de ses lois, le langage du rêve, premier écran sur lesquels je vois les films que je voudrais faire, et que j'espère retranscrire, élaborer,  matérialiser..

Je me dis que l'être humain a toujours fait du cinéma, son cinéma, nocturne, et que c'est de là qu'est né l'art cinématographique. Est ce qu'il ne s'agit pas tout simplement à renouer avec cette tradition (encore pratiquée dans certaines tribus amérindiennes) de raconter ses rêves au réveil? 

Ce qui m'intéresse aujourd'hui c'est de plonger visuellement dedans, d'entrer en immersion complète dans la matière et le regard interne du rêve, et dégager l'esthétique à la fois poétique et cruelle que m'inspire cette odyssée visuelle.

ALICE OU LE RÊVE LUCIDE ...

Un rêve lucide est un rêve durant lequel le rêveur a conscience d'être en train de rêver. 

La plupart des rêves lucides ont lieu durant la phase de sommeil paradoxal. Ils peuvent survenir fortuitement ou résulter d'un apprentissage. Se savoir rêver offre au rêveur la possibilité d'exercer un contrôle délibéré non seulement sur ses actions mais sur le contenu du rêve et sur son déroulement.

Diriger ses rêves c'est bien ce que cherche notre héroine!

Alors qu'elle est prise dans ses cauchemars et dans ses rêves, elle refuse de rester figée . 

Alice est obstinée et elle se bat contre ses cauchemars et les personnes qui veulent faire d'elle un cliché. 

Ici, les lois du processus cinématographique se superposent aux lois de l'inconscient.

Comme si ces lois étaient finalement exactement les mêmes : une façon de dire, de penser : peut-être que ça fonctionne exactement pareil?

Alice doit donc courir, déployer sa conscience...et créer la suite du rêve.

            …  la suite du rêve, c'est le cinéma! 

LA CHAUVE-SOURIS

Animal nocturne, récusé par la société..

Animal en voie de disparition aussi et largement protégé aujourd'hui.

Chauve-souris à la fois effrayante, fascinante et attendrissante. Chauve-souris méconnue...

Elle est l'ombre nécessaire, le véhicule de la lumière et avec Alice elle forme le couple primordial en photographie.

Réalisée en papier maché et en tissu , elle est tout en texture brute.

J'ai réfléchis longtemps à sa conception avant de m'arrêter sur cette première maquette :

J'ai opté pour qu'elle n'ait pas vraiment d'yeux. Chauve-souris aveugle qui se déplace aux vibrations du son... elle est davantage mécanique qu'organique.

Tout au long du film, alors qu'Alice s'aventure dans cette odyssée visuelle surréaliste, notre chauve-souris veillera sur elle...jusqu'à la conduire à travers une étrange virée nocturne.

EMBARQUEZ AVEC NOUS POUR CETTE VIREE A DOS DE CHAUVE SOURIS!!

A quoi va servir le financement ?

 Désireuse de mener au mieux ce projet de film, court mais complexe à réaliser au vu des différentes techniques employées, j'ai pensé qu'une chouette (celle d'Ulule) pouvait peut-être bien veiller sur ma chauve-souris!! Les animaux nocturnes doivent se solidariser!

( Aussi, pour l'anecdote, la 1ere phrase que j'ai lu sur le site d'Ulule fut : PELLICULULEZ !! drôle de coincidence! )

POUR REALISER ANTHRACITE NOUS AVONS VRAIMENT BESOIN DE VOTRE AIDE!!

Un don, même petit, sera un grand pas de plus vers la réalisation du film! Soigner la qualité esthétique des images est une exigence !

Les 900 euros que nous aimerions collecter correspondent à moins de la moitié du budget pour réaliser ANTHRACITE.

Cet argent servira :

- à la location de matériel (lumières)

- à l'achat de pellicule 16mm

- aux frais de déplacement, maquillage, accessoires, régie...

Et si nous arrivions au delà...le rêve utlime serait de pouvoir faire une copie pellicule 16mm du film afin de pouvoir le diffuser en concert et à diverses manifestations avec un projecteur analogique!

D'avance, nous vous remercions pour le soutien que vous pouvez nous apporter!

Si vous ne pouvez pas nous aider, un petit mot, un conseil ou un encouragement feront toujours plaisir!!

Alors...à très bientôt pour une virée à dos de chauve-souris?!

À propos du porteur de projet

 L'EQUIPE ARTISTIQUE

Amandine JULIEN -

Réalisatrice audiovisuelle et photographe, j'ai commencé la photographie et le travail de laboratoire argentique il y a une dizaine d'années.

Je suis ensuite entrée au Conservatoire Libre du Cinéma Français et ai commencé à écrire mes propres scénariis et à les tourner.

Je m'intéresse avant tout à une approche plus artisanale et 'plastique' de l'image : recherche des supports, de la matière, des couleurs...

 Les procédés photographiques anciens dit aussi 'procédés alternatifs ' ont été pour moi une véritable révélation car ils permettent de mélanger les matériaux et de travailler avec de la peinture, des encres, des pinceaux, des papiers aquarelles.

'Fabriquer' une image reprend alors tout son sens!

Je travaille toujours en parallèle photo et cinéma , soit qu'en préparant un film je me penche tout d'abord sur la photographie , soit que l'expression photographique trouve dans l'image animée comme une suite, une continuation sur le théme choisi.

Considérant la fabrication de l'image comme un jeu onirique diurne, j'aime mélanger les univers et aborder diverses techniques cinématographiques (photos animées, animation de marionnettes ou d'objet, pixillation, prises de vues réelles...)

Parmi mes thémes de prédilection : le langage du corps, du rêve et de l'inconscient, la mémoire, le voyage, le temps qui passe, la confrontation du passé et du présent.

Vous pouvez rencontrer mon univers ici : http://www.amandinejulien.com/fr/accueil.html

Vous trouverez sur leurs sites perso les bio, cv et visuels de mes collaborateurs artistiques : 

Gérald Gébelin - directeur de la photographie : http://www.geraldgebelin.com/

Lara Megan Mistretta - notre merveilleuse Alice! - : http://larissamistretta.bookme.fr/book.php/fr/