BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp /* ULULE BRAND LOGOS */

Une âme en crue

Réalisé par Geoffrey Fouillet

À propos du projet

Titre : Une Âme en Crue  Réalisateur : Geoffrey Fouillet  Genre : Romance - Fantastique  

Durée : 15 - 20 min 

« Une Âme en Crue » est le titre du court-métrage, actuellement en pré-production, d'une équipe d'étudiants de dernière année à l'ESRA Nice Côte d'Azur, l'Ecole Supérieure de Réalisation Audiovisuelle.

Le site internet de l'école : http://www.esra.edu/

Ce projet marquera la fin de trois années de formation dans les différents métiers de l'audiovisuel. Il permettra aux étudiants de présenter ce projet dans différents festivals européens et de l'intégrer à leurs bandes démo (catalogue représentatif de leurs différentes réalisations). Ce projet a donc une importance capitale pour leur avenir professionnel.

SYNOPSIS :

Quand Alma se réveille en pleine nature, avec l'homme qui l'a enlevée, elle n'imagine pas que ses ennuis ne font que commencer. Les choses se compliquent sérieusement lorsqu'Elias, son ravisseur, lui apprend que son extrême sensibilité met en péril l'avenir de l'humanité. Pour sauver le monde, Alma n'a d'autre choix que de canaliser ses émotions, mais son affection naissante pour Elias menace de tout compromettre. 

Vous pouvez dès à présent suivre le déroulement de la production du film grâce aux news quotidiennement mises à jour. 

Cliquer ici pour suivre les News.

À quoi va servir le financement ?

Le tournage de « Une Âme en Crue » aura lieu du 24 au 29 mars dans les Alpes Maritimes (06). 

L'équipe est actuellement en pré-production. Cette étape, dans la production d'un film, consiste au choix du sujet, au travail sur le scénario, à la recherche d'un casting, à la recherche d'un lieu de tournage, à la constitution d'une équipe, à l'élaboration du découpage (mise en scène), du story-board, du plan de travail.

Il s'agit de développer le sujet et d'organiser le tournage le plus efficacement et sereinement possible. 

Pour « Une Âme en Crue », nous estimons qu'un montant minimun de 1.500€ nous permettrait de mener à bien la réalisation du projet.

Voici la caméra Sony F5 qui sera utilisée lors du tournage.

Les financements obtenus serviront à plusieurs paramètres:

- Location de matériel technique (Rails de travellings, groupes éléctrogènes, consommables, etc).

- Logement et régie (Nourriture).

- Location véhicule et défraiements essence.

- Location du lieu de tournage.

- Rémunération (ou défraiement) d'une maquilleuse.

- Accessoirisation. 

- Imprévus.

Note de la production

En tant que chargés de la production sur ce court-métrage, notre travail se porte principalement sur la recherche de financement et la partie organisationnelle (régie). En effet, l'ambition du projet se porte essentiellement sur le scénario, le découpage (mise en scène), l'esthétique et le jeu d'acteur. 

Un lieu, deux acteurs, une jeep. 

Nous souhaitons tout mettre en oeuvre pour permettre au réalisateur de travailler dans des conditions optimales afin qu'il concrétise ses idées.

Notre plus gros challenge est de prévoir une semaine de tournage en montagne pour une équipe d'une vingtaine de personnes. Logement, nourriture, transports, sécurité, imprévus, nous devons tout prendre en compte.

Esthétique du film : Voici des esthétiques de films dont le réalisateur s'inspire.

À propos du porteur de projet

1. Le Casting

Alma : Vanessa Fouillet

Elias :Guillaume Fournet

2. L'Equipe technique

Le réalisateur : Geoffrey Fouillet

"Le point de départ de l'histoire est né de mon envie de raconter et d'actualiser le mythe antique des amants maudits dans un contexte empreint de surréalisme, et également, de mon amour pour un cinéma à la fois populaire, original et radical. Plusieurs oeuvres m'ont inspiré ce projet, parmi lesquelles le méconnu “Last Night” de Don McKellar, le mal-aimé “Village” de M. Night Shyamalan ou le plus récent “Monsters” de Gareth Edwards. Des films à priori grand public qui avaient tout de même le mérite d'emprunter des chemins de traverse pour mieux valoriser et exalter le sentiment amoureux.

Partant de ces références tout en cherchant à m'en écarter pour aboutir au résultat le plus personnel possible, j'ai d'abord “pitché” très simplement l'histoire : une jeune femme, Alma, se fait enlever et apprend de son ravisseur, Elias, que son hypersensibilité représente un danger pour l'humanité toute entière.

En quelques mots, j'avais déjà une structure bien précise en tête. La trajectoire émotionnelle des personnages s'imposait d'elle-même. L'évolution de leurs rapports serait bâtie sur une tension et un suspense romantiques qui mettraient en balance leur amour et la survie du genre humain, soit le choix de la passion contre celui de la raison. Le caractère extrême et “cosmique” de ce conflit m'ouvrait des pistes de réflexion très intéressantes et questionnait nos sociétés contemporaines.

L'Émotion, garante de notre humanité, est de plus en plus synonyme de “faiblesse morale”. Il s'agit aujourd'hui, pour faire bonne figure, d'afficher un sang-froid exemplaire, répondant aux attentes de nos modèles sociaux. De fait, je me suis servi de cette dévalorisation de l'Émotion en tant que ressort dramatique mais aussi en tant que source de débat et de discussion. Le dilemme “humanitaire” face auquel le personnage d'Alma se trouve, engage intellectuellement le spectateur dans l'histoire. Doit-on tout sacrifier au nom du bien commun ? Comment assumer les rôles de sauveur et d'exterminateur ? Ces questions parcourent le récit et chacun est libre de s'y confronter.

De fait, j'ai eu énormément de plaisir à écrire ces personnages. Il y avait un équilibre très précieux à conserver tout au long de l'écriture entre une forme d'incarnation très vivante et un degré d'abstraction plus hermétique. Ces personnages devaient se montrer profondément humains, sensibles, empathiques tout en devenant, progressivement au cours du récit, des entités mythiques, divines.

Ce sont en définitive des êtres suprêmes qui s'auto-révèlent. Pour autant, ils n'ont de cesse de se comporter comme le commun des mortels. Leur pouvoir est immense mais leur humanité l'est encore plus, et ils ne peuvent l'étouffer ou l'ignorer. Ils ont beau régner en démiurges, leurs affects, leurs instincts sont les mêmes que les nôtres. Il y avait quelque chose d'émouvant à voir se débattre en eux ces deux pôles inconciliables. Et pour le spectateur, il était autrement plus facile de s'identifier à eux en les sachant aussi faillibles que lui.

D'une certaine façon, l'intrigue se veut aussi bien “classique”, dans ses motifs narratifs, que résolument moderne, dans son discours. Il y est question de Fin du Monde, un thème éminemment actuel au sein du paysage cinématographique, mais je tenais à revisiter le sujet en lui conférant une dimension mystique, spirituelle, et ouvertement romantique. De cette volonté initiale, j'en suis donc arrivé à une intrigue mêlant différents genres ou sous-genres comme la chronique sentimentale, le récit d'apprentissage et la fable apocalyptique." 

1er Assistant Réalisateur : Anthony Dordé

Script : Orlan Auffret 

Producteur : Simon Tomi

Productrice : Manon Nève

Lien professionnel: 

http://www.linkedin.com/pub/manon-nève/73/109/aa7

Régisseuse générale : Julia Bouffard

Chef Opérateur : Emmanuel Muller

Cadreur : Georges Malher

Liens professionnels: 

https://dailypictures.exposure.so/

http://lifetimepictures.tumblr.com/

http://www.linkedin.com/profile/view?id=297769273&trk=nav_responsive_tab_profile_pic

 Assitante Caméra : Lola Rougier-Onnis

Montage : Maruska Fédon Richard

 Ingénieur du son : Nathan Torri

Opérateur Son :  Romain Guedj

Making of et Casting : Camille Lutrat

Making of et Casting : Marc Duraffourd

Directeur Artistique : Thibaud Lourmière

Machiniste électro : Heddy Kchouk

Data Manager : Léa Bouvier

Data Manager : Pauline Micek

Maquilleuse : Laure Malterre

Liens Externes :

Pour toutes questions relatives à la participation du projet sur Ulule : [email protected]

Pour toutes autre questions : [email protected]